Un changement de cap majeur est en cours, et l’heure n’est plus à la normalisation des politiques monétaires. Face à la menace d’un plongeon du commerce mondial et au fort recul des anticipations inflationnistes, la Fed et la BCE ont d’ores et déjà annoncé des baisses de taux pour le deuxième semestre 2019.

Toujours les maîtres du monde, les banquiers centraux reviennent sous le feu des projecteurs. Affaiblissement du commerce international, recul des anticipations inflationnistes et tensions sino-américaines : telles sont les cibles de leurs politiques monétaires accommodantes, dont
les marchés actions restent les principaux bénéficiaires.

Dur métier que celui de banquier central depuis quelque temps ! Considérés comme des quasi-héros pour avoir sauvé le système financier après la crise de 2008, les banquiers centraux se retrouvent aujourd’hui la cible d’abondantes critiques dans bon nombre de pays. Certains les comparent à des apprentis-sorciers qui continuent d’expérimenter des outils non conventionnels totalement à l’écart de la doctrine monétaire en vigueur depuis la Seconde Guerre mondiale. D’autres considèrent qu’ils n’en font pas assez, à l’instar de Donald Trump, pour qui, à force d’invoquer un retour de l’inflation sans cesse reporté, le président de la Réserve fédérale continue de pénaliser la croissance américaine.

Dans le même temps, M. Trump assimile les banquiers centraux étrangers à des manipulateurs de devises, adeptes de politiques accommodantes visant à déprécier leurs devises nationales par rapport au dollar. Venant de lui, de telles critiques sont plutôt déplacées, dans la mesure où le ralentissement mondial actuel et la récente chute de l’inflation doivent beaucoup à son attitude belliqueuse à l’égard du reste du monde, notamment en matière de politique étrangère et d’échanges commerciaux.

En tout état de cause, l’action des banques centrales est à présent dictée par la détérioration des tendances macroéconomiques. Un changement de cap majeur est en cours, et l’heure n’est plus à la normalisation des politiques monétaires. Face à la menace d’un plongeon du commerce international et au fort recul des anticipations inflationnistes, la Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne (BCE) ont d’ores et déjà annoncé des baisses de taux pour le deuxième semestre 2019.

La réaction des marchés obligataires ne s’est pas fait attendre : les taux longs ont accusé une baisse sensible à l’échelle mondiale, atteignant même des planchers historiques en Europe. Cette nouvelle phase de détente des taux permet d’envisager l’extension d’un cycle économique qui, même s’il prend de l’âge, reste loin d’une surchauffe finale. Cet environnement se prête donc encore à une surperformance des actifs risqués, et en particulier des actions. D’autant que les attentes des investisseurs sont très basses, conséquence des inquiétudes liées aux tensions commerciales sino-américaines et au climat géopolitique complexe qui persiste au Moyen-Orient. A moins d’une dangereuse escalade sur l’un de ces fronts, nous pensons qu’il convient de conserver une surpondération en actions. En effet, ce sont elles qui affichent les meilleures perspectives, leurs valorisations étant le plus souvent raisonnables en comparaison des autres classes d’actifs.

A relever que les décisions des banques centrales risquent d’impacter fortement le marché des changes. Une baisse des taux agressive aux Etats-Unis pourrait en effet pénaliser le dollar, tandis que l’inaction d’autres banques centrales devrait conduire à un renforcement de leurs monnaies respectives. On pense notamment à la Banque nationale suisse (BNS) et à la Banque du Japon (BoJ), qui restent étrangement sur la réserve. Dans ce contexte, nous réduisons le billet vert en faveur du yen japonais au sein de nos grilles d’investissement. Par ailleurs, face à un franc suisse susceptible de se renchérir, nous renforçons le poids de la devise helvétique, en augmentant la couverture de l’euro dans les portefeuilles basés en CHF.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires