phone-icon
phone-icon

Chine, un changement de cap risqué ?

La récente vague de durcissement réglementaire de Pékin a effrayé les investisseurs sur le marché boursier chinois pendant les vacances d’été. Quel est l’agenda du président Xi derrière ces mesures de répression ? S’agit-il d’un remaniement nécessaire ou plutôt d’un pas en arrière ?

Nous contacter
Ed Yau

Comment expliquer le timing de ces interventions ?

Le cycle de durcissement réglementaire récemment amorcé en Chine, qui s’avère sans précédent en termes de durée, d’ampleur et d’intensité, a en fait débuté en novembre 2020 avec le retrait forcé de l’introduction en bourse d’Ant Group.

Le fort rebond post-pandémique de l’économie chinoise en 2020 a donné l’opportunité au gouvernement de s’attaquer aux problèmes fondamentaux laissés en suspens lors des crises précédentes.

La réglementation bien plus stricte que prévue du secteur de l’éducation, ciblant les sociétés de tutorat, a été l’événement déclencheur qui a ébranlé la confiance des investisseurs cet été. D’autres mesures répressives contre les sociétés technologiques actives dans les jeux vidéo et le service de livraison, ainsi que les casinos de Macao ont ensuite accentué le phénomène.

Depuis, les investisseurs ont commencé à se poser de nombreuses questions allant du motif caché derrière cette série de réglementations à la prudence à exercer dans leurs investissements en Chine.

« Prospérité commune » : le dénominateur commun de ces mesures réglementaires ?

Si les cibles de ces mesures semblent quelque peu aléatoires, le choix des secteurs offre une idée de la volonté de Pékin. Le président Xi semble promouvoir une croissance à long-terme plus durable, en assurant la stabilité sociale et économique du pays. Tout ceci enveloppé dans l’agenda politique nommé « prospérité commune ».

Les inquiétudes récentes liées à la survie du promoteur Evergrande, n’est qu’une conséquence des mesures initiées en 2020 pour réduire l’effet de levier du secteur immobilier.

En réalité, au cours des dernières décennies, le gouvernement chinois a privilégié la croissance à la réglementation ou à l’égalité sociale. Avec les récentes mesures, la Chine se rapproche simplement de ses pairs mondiaux en matière de réglementation des secteurs de la nouvelle économie. Force est de constater que la protection sociale des livreurs à domicile ou l’attention portée aux monopoles des géants de la technologie sont des préoccupations courantes dans les pays développés.

En réglementant les secteurs qui entravent l’égalité sociale et les entreprises qui abusent de leurs positions de monopole, Pékin semble vouloir exiger une plus grande responsabilité sociale des entreprises. L’externalité environnementale ou sociale devrait se répercuter sur le secteur privé avec l’objectif d’une répartition plus équitable des ressources.

Quelles sont les répercussions sur le marché chinois ?

Si la pression réglementaire semble s’atténuer, la confiance des investisseurs restera vulnérable tant qu’il n’y aura pas une meilleure visibilité du plan d’action du régulateur chinois.

Cette fenêtre d’opportunité réglementaire semble se fermer progressivement avec le ralentissement général de l’économie, provoqué par la stratégie de gestion de la crise du Covid, la pénurie d’électricité et l’impact des mesures sur le secteur immobilier.

Pour le secteur de la technologie, les investisseurs devraient désormais s’habituer à une application plus évidente des priorités sociales des autorités. Mais il est peu probable que le président Xi abandonnera ses ambitions à long terme pour que la Chine devienne le leader technologique sur la scène internationale. Un contrôle accru ne signifie en aucun cas saboter l’un des principaux moteurs de la croissance ou risquer d’entraver l’esprit d’innovation du pays.

Ed Yau, analyste-gérant de fonds

 

Vous souhaitez en savoir plus sur le nouvel agenda chinois et l’impact sur les marchés ? Rejoignez notre prochain webinaire, le mardi 2 novembre prochain à 10h : « Nouvel agenda chinois, quels risques sur les marchés ? » et posez toutes vos questions en direct et en toute anonymité à notre spécialiste des marchés asiatiques, Ed Yau. inscription ici !


Contactez-nous et posez toutes vos questions ou consultez notre page dédiée à nos solutions d’investissement !

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires