phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 14 novembre 2022

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
piguet-galland-banque-investissements-point-des-marchés

L'essentiel

Bénéficiant de la faiblesse du dollar sur la semaine, l’or a fortement rebondi et traite au-dessus de 1’750$ l’once. Pour son évolution future, le billet vert reste l’élément déterminant. En admettant que le point bas ait été inscrit, nous pensons que le métal jaune devrait encore consolider tant que le dollar US ne rentre pas dans une phase de dépréciation durable.

Les cours des actifs crypto ont souffert sur la semaine. La faillite de la société FTX a en effet ravivé les craintes sur la solidité des contreparties. D’un point de vue technique, sur le bitcoin le support à 19’000$ a cédé, le prochain se situe vers 12’500$.

Après de nombreuses rumeurs de réouverture début novembre, le gouvernement chinois a annoncé des mesures d’assouplissement de son approche « Zero-Covid », représentant un signal pour une éventuelle fin de cette politique en 2023. A cela s’ajoutent les mesures de soutien aux promoteurs immobiliers et la poignée de main entre le président Biden et Xi à Bali. Ces développements améliorent le sentiment des investisseurs et contribuent au fort rebond des marchés asiatiques depuis le début du mois.

L’inflation américaine ralentit, enfin !

Au mois d’octobre, l’inflation aux Etats-Unis a progressé nettement moins que ce qui était attendu par les économistes et cela faisait bien longtemps que cela n’était plus arrivé. Certes, la hausse des prix sur un an reste très élevée à 7.7%. Mais tout indique que le pic du renchérissement a été dépassé au mois de juin (+9.1% sur un an) et que la modération des prix est désormais bien engagée.

Ce qui est rassurant, c’est que le ralentissement se fait sur un front assez large, puisqu’avec un certain retard sur le prix des biens, c’est dorénavant l’inflation sur les services qui commence enfin à marquer le pas. Seuls les loyers restent encore résolument orientés à la hausse, mais l’inversion de tendance ne saurait tarder alors que déjà les prix de l’immobilier américain commencent à flancher face à la forte hausse des taux hypothécaires.

Ces développements sont de nature à rassurer les banquiers de la Réserve fédérale américaine (Fed). Mais ceux-ci ne seront définitivement soulagés que lorsqu’une détente du marché du travail viendra apaiser les pressions sur les salaires et écartera définitivement le risque de spirale inflationniste par les rémunérations.

Si le resserrement de la politique monétaire américaine n’est donc pas terminé, un ralentissement de la cadence est donc à portée de main et pourrait déjà intervenir dès la prochaine réunion de la Fed le 14 décembre. Et voilà que s’estompe la crainte d’une erreur fatale de politique monétaire qui pousserait la Fed à trop refermer le robinet du crédit au point de précipiter l’économie américaine dans une profonde récession.

Notre scénario d’atterrissage en douceur gagne donc en crédibilité et les effets que nous attendons sur les marchés semblent se réaliser. Sur la semaine, les rendements à long terme se sont nettement détendus aux Etats-Unis comme ailleurs dans le monde et la bourse américaine a fortement progressé. Le rebond était particulièrement spectaculaire sur les valeurs de croissance comme en atteste la hausse de plus de 8% de l’indice Nasdaq.

Ce retour de confiance s’est d’ailleurs propagé à la plupart des places mondiales et à l’ensemble des actifs dits risqués à l’exemple des obligations d’entreprises de moindre qualité (haut rendement). Mais le dollar américain ressort comme la principale victime du ralentissement de l’inflation. Le billet vert a peut-être atteint son sommet pour ce cycle, alors que le pivot (pause) de la Fed se dessine pour le premier trimestre de 2023. Pourtant, il est encore prématuré de prédire son futur déclin et de le réduire dans les portefeuilles.

Europe : les bourses européennes surperforment !

Sans surprise, le consensus reste très négatif sur l’Europe, que ce soit au niveau économique ou boursier. La guerre en Ukraine, une inflation à des niveaux records et la hausse agressive des taux par la Banque Centrale Européenne alors que l’économie part en récession sont autant d’éléments qui ont renforcé le pessimisme et ont mené à la plus longue série de sorties des fonds actions depuis plusieurs années.

Il faut cependant noter que, malgré tous ces vents contraires, les bourses européennes ont récemment repris des couleurs et surperforment même, ce qui peut paraître contre-intuitif. 

En effet, les investisseurs étaient sans doute positionnés pour un choc majeur avec une récession brutale à la clé. Or ce scénario du pire ne semble pas se concrétiser. Les réserves de gaz ont été reconstituées plus vite que prévu et son prix a chuté de 70% depuis son record de fin août, ce qui est un soulagement pour le secteur industriel. 

Le consommateur, quant à lui, a pu bénéficier des mesures que les gouvernements ont mis en place pour protéger le pouvoir d’achat. Force est de constater que les statistiques sur l’activité réelle, telle que la production industrielle ou la consommation, ont jusqu’à présent mieux résisté que prévu.

La surperformance récente des bourses européennes peut aussi s’expliquer par la saison de résultats : elle est extrêmement solide, portée par les sociétés cycliques, et a moins souffert des publications décevantes dans la technologie dont le poids est moins important qu’aux Etats-Unis.

Dans ce contexte, il nous semble prématuré d’abandonner notre vue contrariante sur l’Europe, notamment parce que les actions européennes restent sous-représentées dans les portefeuilles mondiaux.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires