phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 15 février 2021

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Winter panoramic landscape with scenic frozen mountain lake

L’essentiel

Toujours aucun signe d’une reprise de l’inflation aux Etats-Unis. Les derniers chiffres publiés pour le mois de janvier sont ressortis plus faibles qu’attendus avec une progression des prix d’à peine 1,4% sur un an. Ce niveau est bien inférieur aux objectifs de la Réserve Fédérale, qui ne devrait donc logiquement pas durcir sa politique monétaire dans un avenir proche.

La saison des résultats du quatrième trimestre bat de son plein en Europe. Jusqu’à présent 61% des sociétés ont annoncé des bénéfices par action qui dépassent d’au moins 5% le consensus. Si cette tendance se maintient, ce trimestre serait un des meilleurs depuis 2007, suggérant que les bourses européennes ne font pas l’objet d’un grand optimisme.

Malgré une progression positive de la croissance au quatrième trimestre, qui a battu les attentes du consensus, l’économie britannique a fini l’année 2020 avec une contraction record. Une gestion chaotique de la pandémie et la nouvelle mutation du virus en sont les principales causes. Alors que le confinement actuel devrait avoir un impact important au premier trimestre, le Royaume-Uni va au-devant d’un fort rebond économique soutenu par une campagne de vaccination très efficace.

Etats-Unis : le retour des beaux jours

Les problèmes logistiques et la lenteur de l’actuelle campagne de vaccination contre le Covid-19, qui semblent affecter de nombreux pays, ne concernent pas les Etats-Unis. Alors que seuls deux vaccins sont actuellement disponibles dans le pays, ceux de Pfizer et de Moderna, le nombre de doses distribuées a déjà largement franchi la barre des cinquante millions. La progression est homogène dans tout le pays, près de 20% de la population ayant déjà reçu au moins une dose du vaccin en deux étapes dans la majorité des états.

Il y a donc fort à parier que l’évolution extrêmement favorable observée sur les infections au Covid-19 va se poursuivre durant les prochains mois. La moyenne sur deux semaines des contaminations est au plus bas depuis cinq mois. L’arrivée des beaux jours et l’approbation prochaine d’un troisième vaccin – celui de Johnson & Johnson – devrait encore accélérer le reflux de la pandémie outre atlantique.

La pause hivernale qu’a marqué l’économie américaine touche donc bientôt à sa fin. Les indicateurs économiques qui s’étaient quelque peu détériorés sur les dernières semaines devraient logiquement se redresser au début du printemps, avec notamment un rebond sensible des créations d’emplois. D’autant plus que la perspective d’un nouveau plan d’aide pharaonique de USD 1,9 trillion se précise pour le mois de mars.

Les marchés boursiers ne s’y sont pas trompés et les principaux indices actions américains ont terminé la semaine passée sur de nouveaux records historiques, saluant une fois encore des résultats trimestriels d’excellente facture.

Les étoiles semblent donc être toutes alignées et les actions américaines restent l’un des actifs risqués les plus attrayants pour les investisseurs. Certes, nous aurions préféré que la récente consolidation des bourses soit plus marquée afin de mieux résorber un optimisme des investisseurs qui demeure très élevé. Des exagérations restent visibles sur certains segments du marché, notamment sur les petites et moyennes capitalisations qui se sont appréciées deux fois plus vite que les grosses valeurs de la cote depuis le creux de mars dernier. Mais tant que la dynamique restera aussi favorable sur les plans sanitaires, économiques et politiques, il y a fort à parier que les bourses américaines aient encore de beaux jours devant elles. 

Métaux industriels : les grands bénéficiaires de la reprise

Grâce à la réouverture progressive des économies, les attentes de croissance pour 2021 continuent de progresser, particulièrement aux Etats-Unis et en Chine. Cette amélioration est causée par un retour de la consommation et les nombreux plans de stimulus dans les pays développés. La volonté de ces pays de migrer vers des économies plus respectueuses de l’environnement amplifie la demande de certaines matières premières de manière significative, comme pour le cuivre avec l’électrifications toujours plus importante du transport.

Alors que cette nouvelle phase positive du cycle ne vient que de débuter, certaines matières premières sont déjà en déficit, et plus particulièrement le cuivre dont les niveaux d’inventaires sont très bas. Cette situation est surprenante, vu que le mois de février est d’habitude le plus faible de l’année, partiellement à cause des vacances liées au nouvel an chinois. Cette balance ne devrait pas s’améliorer à court terme, vu le faible taux de capacité de production disponible dans les mines existantes et le nombre limité de nouveaux développements.

Cette dynamique est connue, et est reflétée dans le positionnement des investisseurs. La consolidation récente était donc bienvenue pour digérer la remontée de l’optimisme. Néanmoins, vu le manque de levier dont dispose le marché pour s’équilibrer à court et moyen terme, nous pensons que les prix devront continuer de progresser.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires