phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 17 février 2020

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Vitznau, Lucerne. Clouds in the sunset light.

L’essentiel

La consommation reste bien orientée aux Etats-Unis et les indicateurs publiés la semaine passée confirment cette tendance. Les ventes au détail progressent à un rythme régulier de 0,3% sur le mois de janvier, alors que les divers indices de confiance du consommateur évoluent toujours favorablement. Les ménages américains resteront sans doute un pilier solide à la croissance du PIB en 2020, alors que leur pouvoir d’achat s’envole.

L’économie japonaise a reculé de 6,3% au cours du trimestre de décembre, sa plus forte baisse en cinq ans et bien en-dessous des attentes. Cette contraction est principalement due à l’augmentation de la taxe sur la consommation en octobre qui, s’ajoutant aux impacts du nouveau coronavirus, risque de pousser le Japon en récession.

La faiblesse de l’euro s’est accélérée contre le dollar US à la suite de nouvelles économiques médiocres dans la zone euro. En effet, la production industrielle en Europe a affiché une contraction significative en décembre tirée à la baisse notamment par l’Allemagne (-3.5% sur un mois) dont le secteur manufacturier reste sous pression. Néanmoins, la récente reprise d’indicateurs avancés comme les enquêtes auprès des directeurs d’achats laissent présager d’une amélioration économique à venir.

La fièvre retombe

Le coronavirus continue de se propager. A ce jour cette maladie a largement dépassé l’épidémie de SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère) en 2003 tant en nombre de personnes affectées que de décès. Pour l’instant, cette maladie a surtout affecté la Chine. Moins de 1% des cas d’infection sont recensés en dehors du territoire chinois. Il faut dire que le gouvernement de Pékin a imposé des mesures de confinement drastiques pour essayer de contenir les cas de contamination dans la province de Hubei et en particulier dans sa capitale Wuhan. Cette ville est une plaque tournante en termes de transport et abrite des usines particulièrement importantes au niveau de l’outil de production chinois. L’impact sur la croissance de la Chine sera donc sévère si ces mesures d’isolement de la région se prolongent. Pourtant, après un accès de faiblesse initial, les bourses mondiales ont retrouvé leur calme.

Comme nous l’anticipions à fin janvier, les investisseurs ont rapidement considéré qu’il s’agissait d’un phénomène temporaire dès lors que le pic de contamination a été atteint. Le recul observé au niveau des nouvelles infections quotidiennes nous conforte d’ailleurs dans notre scénario optimiste. On surveillera néanmoins l’évolution de ce chiffre ainsi que celui de la mortalité (environ 2% des personnes contaminées à ce jour) avant de proclamer que l’épidémie est définitivement sous contrôle. En attendant, le sentiment a clairement tourné sur les marchés financiers. Les bourses asiatiques ont récupéré l’entier de la baisse, les places européennes sont en hausse depuis le début de l’année, tandis que la Suisse et Wall Street inscrivent de nouveaux records historiques. Car les marchés actions profitent par ailleurs d’un contexte monétaire favorable. L’épidémie de coronavirus a fortement pénalisé le prix des matières premières et a écarté le risque d’un dérapage de l’inflation à moyen terme. Cela conforte les banques centrales dans des politiques accommodantes qui se prolongent bien plus longtemps que prévu. Les taux d’intérêt à long terme ont ainsi de grandes chances de rester à de bas niveaux renforçant d’autant l’attrait des bourses malgré des valorisations qui se sont nettement appréciées depuis un an.

Sur le plan politique, le dossier de la guerre commerciale est refermé, du moins temporairement. Et l’attention va rapidement se tourner en direction de la campagne présidentielle américaine. Elle est traditionnellement source d’incertitude et de volatilité sur les marchés, même si les chances de réélection de Donald Trump se sont renforcées durant une procédure de destitution inaboutie qui aura beaucoup coûté au Parti démocrate.

Matières premières : des opportunités à saisir

 

Les métaux précieux continuent de très bien se comporter malgré la bonne tenue des marchés financiers. Pour ce qui est de l’or, la demande se révèle plus forte que les années précédentes, sous l’effet des achats des banques centrales, principalement celles des pays émergents, mais aussi d’un retour des investisseurs privés. Nous restons d’avis que le métal jaune constitue la meilleure protection disponible pour les portefeuilles : il offre un potentiel de hausse important durant les périodes troublées (comme l’émergence du coronavirus ou lors du brusque regain de tensions entre les Etats-Unis et l’Iran), avec en outre un coût limité dans les phases d’accalmie.

Les matières premières cycliques (telles que les métaux industriels, le pétrole et même certains produits agricoles) ont quant à elles été fortement pénalisées par les développements pandémiques en Chine. Les intervenants voient en effet une baisse de la demande importante alors que la production ne peut pas s’ajuster assez rapidement. Les prix sont ainsi retournés rapidement au plus bas des dernières années et n’ont pas encore rebondi. Au vu des informations disponibles, nous pensons que la croissance se normalisera durant les prochains mois et, dans l’intervalle, nous pourrions même voir plus de relance de la part de certains gouvernements. L’accélération de la demande qui en découlera sera très positive et nous pensons que la correction récente est une opportunité d’achat, plus particulièrement sur certains métaux qui souffrent d’un déficit de production à moyen terme, comme le cuivre.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires