phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 23 août 2021

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Point des marchés-banque-piguet-galland-23.08.2021

L’essentiel

Les craintes des investisseurs concernant la répression réglementaire de la Chine continuent de peser sur la performance des marchés de la région. Le sentiment a atteint un nouveau point bas vendredi dernier avec l’adoption de la loi sur la protection des données personnelles, qui énonce un ensemble de règles visant la collecte de données numériques et sera mise en œuvre le 1er novembre. 

La propagation du variant Delta a incité la Chine à réimposer des mesures de confinement strictes. Si l’approche de « tolérance zéro » privilégiée par le gouvernement chinois a permis de maîtriser rapidement cette dernière épidémie, elle a néanmoins entraîné des révisions à la baisse des prévisions de croissance. Le coût économique devrait être reflété dans les indicateurs macro-économiques à court terme. 

Malgré une forte diminution des inventaires, le pétrole a continué de baisser et retrouve ses niveaux du premier trimestre. Cette correction s’accompagne d’une baisse du sentiment depuis des niveaux très optimistes, ce qui à contrario est un élément positif. Dès lors, cette classe d’actifs pourrait bientôt offrir des points d’entrée attractifs tant que la croissance ne s’effondre pas.

Etats-Unis : les incertitudes s’accumulent

Le deuxième trimestre 2021 a été particulièrement porteur pour les actions mondiales. L’avancée de la campagne de vaccination a permis une réouverture généralisée de l’économie et une accélération fulgurante de la croissance du PIB, notamment aux Etats-Unis. La saison de publication de résultats a confirmé la solidité du rebond de la conjoncture, près de 90% des sociétés battant les attentes du consensus.

Selon nous, le trimestre écoulé pourrait toutefois marquer un pic en termes de croissance. Celle-ci devrait en effet progressivement marquer le pas, en raison d’une base de comparaison moins favorable. Notre scénario, qui anticipe une normalisation graduelle de la croissance, parle déjà depuis plusieurs semaines en faveur d’un retour sur des valeurs offrant davantage de visibilité sur leur activité. 

Pourtant, les bourses américaines ont enchainé les nouveaux records, semblant ignorer les incertitudes qui pointent en cette fin d’été. L’émergence du nouveau variant Delta, même si elle ne devrait pas conduire à des restrictions aussi drastiques que lors des vagues précédentes, semble précipiter la décélération de la conjoncture américaine. Les derniers indicateurs économiques ont largement déçu. L’activité ralentit plus rapidement qu’escompté et le nouveau variant, ainsi qu’une inflation record, ont finalement eu raison du moral du consommateur américain. Les intentions d’achats de biens durables chutent et les ventes de détails ont décliné au mois de juillet. 

S’il ne faut pas être alarmiste face à ces développements économiques, il nous semble aujourd’hui opportun de réduire légèrement le risque dans son portefeuille, alors que la progression de l’indice S&P 500 dépasse les 15% depuis le début de l’année. La perspective du Jackson Hole, évènement clé de la rentrée durant lequel la Fed va probablement communiquer son intention de réduire ses rachats d’actifs, nous conforte dans l’idée qu’il faut adopter une attitude plus prudente envers le marché américain. 

Il faut noter toutefois que les indices de sentiment des investisseurs restent à des niveaux modérés. Nous estimons donc qu’une réduction modeste du risque, au travers de prises de profits partielles, est suffisante pour le moment.

Europe : évolution du paysage boursier

Après dix ans de sous-performance relative, il est réjouissant de constater que les actions européennes tirent leur épingle du jeu depuis ce début d’année. En effet, plusieurs indices font des nouveaux plus hauts et surperforment ainsi l’ensemble des bourses mondiales, à l’exception des Etats-Unis. Ce mouvement s’est accompagné d’un retour des flux par les investisseurs, une première depuis trois ans. Les investisseurs domestiques ont recommencé à acheter alors que les américains et asiatiques ont augmenté
leurs allocations. 

Un autre fait marquant sans doute plus important mais qui passe quelque peu inaperçu est le changement progressif de la composition sectorielle des indices européens. Il y a dix ans, les plus grands secteurs étaient typiquement ceux liés à la vieille économie, à savoir l’énergie et les financières. A eux deux, ils représentaient plus d’un tiers des indices. 

Aujourd’hui, suite à une augmentation des introductions en bourse de sociétés de croissance, le secteur de la technologie a atteint le même poids que les banques alors que le luxe pèse autant que l’énergie. Les sociétés spécialisées dans les énergies renouvelables sont également amenées à gagner en importance, l’Europe étant un leader dans la transition énergétique. Cette évolution vers un meilleur mix sectoriel devrait mener à une amélioration structurelle des bénéfices des sociétés européennes et, dans la foulée, augmenter l’attrait des bourses de cette région.   

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires