phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 24 octobre 2022

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
point-des-marchés-piguet-galland-banque-investissements

L'essentiel

Les nouvelles économiques britanniques surprennent par leur faiblesse, telles les ventes au détail en septembre (-1.5% sur le mois, -6.2% sur un an). Dès lors, le successeur de Liz Truss se retrouvera dans une situation économique compliquée alors que son parti est fragilisé par les scandales.

Depuis ses plus hauts de septembre, le prix du gaz a baissé de plus de 60% en Europe et cette baisse s’accélère récemment. Alors que la période de chauffage hivernal approche, il s’agit d’un développement extrêmement favorable pour la zone euro et plus particulièrement pour la consommation des ménages.

Le 20ème Congrès du Parti communiste chinois a renforcé le statut du Président Xi, qui a consolidé son pouvoir avec les nominations de ses alliés du Politburo. Si les données économiques publiées sont globalement supérieures aux attentes, elles confirment le ralentissement de la croissance. Le manque d’indice sur la fin des mesures Zéro-Covid et la crainte d’un dirigeant encore plus puissant ont semé la panique sur la bourse de Hong-Kong.

Suisse : Conjoncture résiliente, excès résorbés

Si l’environnement boursier s’est avéré spécialement difficile en 2022, il s’est aussi accompagné d’une particularité : la débandade des marchés n’a épargné pratiquement aucune classe d’actifs et que très peu de régions.

Dans un tel contexte, on aurait pu s’attendre à mieux de la part des actions helvétiques, qui tirent historiquement leur épingle du jeu lors des périodes de forte volatilité et de stress sur les marchés financiers. Or, sur les neuf premiers mois de l’année, les titres suisses affichent une performance très similaire à celle des actions mondiales ! Cet insuccès est d’autant plus étonnant que les fondamentaux de l’économie domestique demeurent extrêmement solides. S’ils n’échappent pas à la tendance baissière, les indicateurs d’activité – tant dans l’industrie manufacturière que dans les services – se comparent favorablement à ceux d’autres régions du monde.

En Suisse, il n’est clairement pas question de récession ces prochains mois. Quant à l’inflation, qui reste un souci majeur dans les pays développés, elle reste relativement maîtrisée, et a clairement entamé sa décrue. Autant d’éléments qui devraient permettre à la BNS de se montrer bien moins agressive que ses homologues européennes en matière de resserrement monétaire.

La contre-performance du marché helvétique trouve son explication dans les niveaux de valorisation. Ceux-ci avaient atteint des records en fin d’année dernière, rendant ainsi les actions particulièrement vulnérables à une hausse généralisée des taux d’intérêt.

En effet, plus une action est chère, plus sa valorisation est sensible à un mouvement des taux à long terme. Les ratios cours/bénéfices (P/E) du segment des petites et moyennes capitalisations, en particulier, étaient devenus nettement excessifs. Si elle est depuis redescendue à 10%, la prime payée par rapport aux grandes valeurs avoisinait 45% en début d’année.

La faible prime actuelle n’avait jusqu’ici été observé que lors d’événements majeurs comme la crise financière de 2008 ou le ralentissement de l’économie mondiale de 2015, une preuve de plus du pessimisme extrême des investisseurs.

Maintenant que ces excès sont corrigés, nous estimons que les actions suisses devraient bien mieux se comporter en relatif d’ici la fin de l’année, grâce à la résilience qui caractérise l’économie domestique dans un contexte macroéconomique incertain.

Nous recommandons par conséquent de continuer à surpondérer les valeurs helvétiques dans l’allocation d’actifs.

L’influence des banques centrales sur les changes est à son paroxysme

Le durcissement précoce et agressif de la politique monétaire décidé par la Réserve fédérale américaine a clairement favorisé le dollar sur les derniers mois, attirant vers lui les capitaux d’investisseurs internationaux en quête d’un supplément de rendement.

Dans un monde qui sort très lentement du contexte de taux ultrabas, la tentation est en effet grande de profiter des taux très attractifs offerts sur le billet vert. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas été aussi élevés depuis plus de dix ans. Et le différentiel de taux continuera encore quelque temps à bénéficier à la monnaie américaine, qui devrait conserver sa vigueur face aux devises des principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis.

Parmi les autres grandes monnaies, le yen subit toujours une importante pression baissière. En cause, la décision de la Banque du Japon de maintenir sa politique de taux zéro, à l’opposé des autres grandes banques centrales.

En Europe, malgré un début de resserrement du crédit par la BCE, l’euro demeure fragilisé en raison de la guerre en Ukraine et de la menace d’une rupture de l’approvisionnement énergétique.

Et au Royaume-Uni, alors que l’instabilité politique est à son comble, la Banque d’Angleterre a été obligée de ramener le  calme sur les marchés financiers et venir au secours d’une livre sterling en pleine déconfiture.

De son côté, la Banque nationale suisse peut se réjouir de la force du franc, qui limite l’inflation importée. Elle a néanmoins laissé entendre dans son dernier communiqué que sur le court terme la monnaie helvétique s’était peut-être déjà suffisamment appréciée contre l’euro.

Ainsi, les banques centrales ont joué un rôle déterminant dans l’évolution du marché des changes en 2022 et tout laisse penser qu’il devrait en être de même en 2023.

 

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires