phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 25 avril 2022

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
2022-04-25-point-des-marches-piguet-galland-banque-investissements

L'essentiel

Les valorisations des actions américaines continuent de se comprimer et ont atteint leur plus bas niveau depuis deux ans. Le ratio cours / bénéfices est actuellement de 18x, ce qui reste néanmoins élevé en comparaison des actions mondiales. La tension sur les taux d’intérêt devrait continuer à peser sur les multiples des valeurs les plus chères. Parmi elles, les titres technologiques de croissance sont particulièrement impactés. 

Malgré des marchés sous pression en avril, la dynamique des fonds alternatifs reste bonne. Les indices sont ainsi à l’équilibre sur le mois, grâce notamment à la bonne tenue des stratégies macros et systématiques. Les gérants « long/ short » directionnels sont en baisse, mais bien moins que les marchés. 

Shanghai – la capitale économique de la Chine – entame sa quatrième semaine de confinement. Si les restrictions ralentissement la propagation du variant Omicron, le coût de ces mesures sur l’économie grimpe chaque jour. Sans une amélioration rapide, l’impact des perturbations logistiques et du ralentissement de la croissance chinoise sur les autres économies semble inévitable.

L’attrait retrouvé des obligations américaines

L’éclatement de la guerre en Ukraine a douché les espoirs d’un apaisement rapide des pressions inflationnistes dans le monde. Car ce conflit vient impacter des chaînes d’approvisionnement qui ne s’étaient pas encore totalement rétablies des perturbations provoquées par l’épidémie de Covid-19.

Les combats qui se prolongent sur le sol ukrainien et les sanctions occidentales imposées à la Russie ont d’ailleurs déjà provoqué une nouvelle flambée des prix des matières premières. De fait, les deux pays sont des fournisseurs incontournables d’un grand nombre de ressources. On pense bien entendu au pétrole et au gaz naturel, mais également aux métaux industriels et à des denrées alimentaires de base comme les céréales.

Les hausses en amont de la chaîne des prix sont de nature à prolonger l’actuel dérapage de l’inflation des prix au détail et à induire un durcissement des politiques monétaires beaucoup plus marqué que ce qui était attendu il y a quelques mois.

La Réserve fédérale américaine s’est déjà lancée dans un cycle complet de resserrement des taux. D’autres grands argentiers comme la Banque d’Angleterre suivent la même trajectoire, tandis que la BCE semble vouloir leur emboîter le pas avant la fin de l’année. Les investisseurs obligataires prennent la mesure de ce changement de cap. Ainsi, les rendements à long terme se sont fortement tendus depuis le début de l’année. Ceci a conduit à des reculs de prix sévères sur la plupart des segments du marché obligataire mondial.

Sur les emprunts souverains, les bons du Trésor américain affichent la plus mauvaise performance dans un contexte de marché qui n’a pas été aussi difficile depuis plus de 20 ans. A ce stade, les obligations américaines semblent survendues à court terme et le sentiment des investisseurs a rarement été aussi pessimiste à leur l’égard, ce qui laisse penser que le marché pourrait rapidement trouver un fond. D’autant qu’au niveau actuel proche de 3%, le rendement sur les échéances à 10 ans égale quasiment les attentes inflationnistes à long terme aux Etats-Unis.

Après plusieurs années de répression financière, les emprunts souverains américains offrent enfin une compensation par rapport au risque d’inflation que doivent supporter les investisseurs obligataires. C’est pourquoi, nous recommandons de commencer à rallonger les durées sur les obligations américaines en investissant une partie du portefeuille sur des emprunts à 10 ans de bonne qualité. Une première extension des échéances qui pourrait en amener d’autres ultérieurement, notamment sur les marchés de taux européens.

Europe - victoire d’Emmanuel Macron : un risque en moins

Grâce à leur nature cyclique, les actions européennes avaient bien commencé l’année sur fond de hausse des rendements. L’intervention russe en Ukraine a, logiquement, mis fin à cette surperformance. Nous notons toutefois que depuis quelques semaines les bourses européennes résistent plutôt bien malgré un contexte plus qu’incertain puisqu’en plus de ce conflit, vient se rajouter la flambée de l’inflation et une perspective de normalisation de la politique monétaire par la Banque Centrale Européenne.

La réaction rapide et homogène des dirigeants européens face à la Russie pourrait expliquer cette meilleure dynamique. A ce propos, la réélection d’Emmanuel Macron à la présidence en France est un développement très favorable, puisqu’il reste un acteur clé dans le processus d’intégration de l’Union européenne.

Ce risque politique est désormais derrière nous et les marchés européens vont sans doute dans le court terme se focaliser sur les annonces économiques et les nouvelles en provenance de l’Ukraine. Dans le cas d’une résolution de la guerre, scénario que nous continuons à privilégier, on peut s’attendre à un rebond, car les valorisations et les positionnements ont reculé sous l’effet de la récente correction boursière, et le pessimisme domine.

A l’inverse, dans le cas d’une nouvelle escalade du conflit, les bourses sont promises à de nouvelles turbulences, en raison des craintes d’une récession sévère.  Dans ce contexte, nous avons neutralisé nos paris sectoriels en attendant d’avoir plus de visibilité. Le marché britannique, de son côté, nous paraît attrayant, tant au regard de sa valorisation que de son exposition aux matières premières. La saison de résultats qui vient de débuter sera importante à suivre.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires