phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 31 août 2020

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine!

Nous contacter
fotolia_81565524_image 31.08.2020

L'essentiel

Le billet vert reste sous pression. Il se situe très proche de ses points bas récents en particulier contre le franc suisse. Le seuil psychologique de 0.90 pourrait néanmoins constituer un support dans un contexte de pessimisme extrême des investisseurs à l’égard du dollar.

Abe Shinzo, le Premier ministre japonais avec le mandat le plus long de l’histoire du pays, a annoncé vendredi sa démission pour des raisons de santé et quittera son poste environ un an avant la date initialement prévue. Cependant, il est peu probable que son successeur, qui sera choisi au sein du Parti libéral-démocrate, modifie la trajectoire de la politique de relance à court terme.

En contraste avec la baisse de l’indice des directeurs d’achats, l’indicateur IFO en Allemagne a progressé pour le quatrième mois consécutif en août. Le beau rebond de la composante actuelle indique que les sociétés allemandes commencent à sentir la reprise économique. En revanche, la composante future a moins progressé que prévu, sans doute en raison de la remontée des infections dues au Covid.

Powell brise un tabou

Décédé à fin 2019, Paul Volcker a été président de la Réserve fédérale américaine de 1979 à 1987. Très contesté au début de son mandat, il est depuis unanimement célébré pour avoir réussi à vaincre l’inflation galopante qui a frappé les Etats-Unis au lendemain du choc pétrolier. Au prix d’une forte remontée des taux d’intérêt, il a réussi à endiguer une progression des prix qui frôlait 15% par an au début des années 1980 pour la ramener vers des niveaux inférieurs à 5% en milieu de décennie.

Jerome Powell, l’actuel président de la Fed, pourrait en revanche rester dans les annales comme celui qui a réveillé une inflation endormie depuis près de 30 ans en mettant fin au dogme d’une progression des prix contenue à moins de 2%. En réalité, depuis 2008 les banques centrales ont le plus souvent été obligées de lutter contre la déflation à chaque crise, qu’elle soit d’origine économique ou financière. Et en raison de taux très bas, des politiques dites non-conventionnelles ont été utilisées, ce qui dans les faits a abouti à un recours à la planche à billets pour injecter des liquidités dans l’économie et le système financier. Parmi les grands banquiers centraux, M. Powell est donc le premier à considérer que le coussin de 2% n’est pas suffisant.

Le traditionnel rassemblement annuel des grands argentiers du monde à Jackson Hole ayant été annulé en raison de la pandémie, c’est durant une réunion virtuelle que M. Powell a annoncé sa nouvelle doctrine à ses homologues. Après une revue stratégique de plus d’un an, il est arrivé à la conclusion que les USA tolèreront désormais une inflation supérieure à la sacro-sainte limite de 2%. La priorité est donnée à la croissance et au plein-emploi. Le changement de cap est majeur et aura des conséquences à court, moyen et long terme. Dans l’immédiat, les investisseurs peuvent être rassurés, la Fed maintiendra une politique ultra-accommodante pour contrer les impacts de la crise sanitaire et ramener les Etats-Unis sur le chemin de la croissance. Les taux bas et la liquidité abondante peuvent par conséquent encore entretenir la hausse des actions malgré des valorisations qui sont un peu élevées à ce stade du cycle.

A plus long terme, un retour de l’inflation annonce une remontée des taux longs américains. Les obligations à longue échéance pourraient donc être pénalisées. On donnera la préférence à des obligations de sociétés de moindre qualité et des emprunts gouvernementaux indexés sur l’inflation (TIPS ou Treasury Inflation Protected Securities) qui devraient profiter d’un rebond des anticipations inflationnistes.

Fonds alternatifs : la bonne dynamique devrait perdurer

Les fonds alternatifs se sont bien comportés durant l’été poursuivant sur la bonne dynamique initiée à la fin mars. Ce mouvement se fait sur un large front et bénéficie à toutes les stratégies. Les fonds directionnels ont logiquement été portés par le bon momentum des marchés, plus particulièrement les fonds spécialisés dans la technologie pour qui la crise de Covid-19 semble même avoir été un soutien. Nous pensons que ces produits continuent de présenter des opportunités intéressantes, par exemple dans le crédit où les spreads restent attractifs et compensent les investisseurs face aux incertitudes.

Par ailleurs, les situations plus complexes ou offrant une liquidité limitée n’ont que partiellement bénéficié de l’amélioration de l’environnement, un retard qui devrait se combler progressivement. Par exemple, les conditions actuelles sont très favorables aux stratégies d’arbitrage d’obligations convertibles. La forte volatilité et l’embellie que connaissent les marchés du crédit sont un soutien pour les gérants qui y sont actifs. Mais c’est surtout le volume record de nouvelles émissions à des valorisations attractives qui nous rend positifs dans une optique à plus long terme.

Ainsi, malgré la bonne performance des fonds alternatifs depuis le printemps, nous continuons d’identifier des opportunités intéressantes et recommandons de rester surpondéré sur ces stratégies.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires