phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 9 mai 2022

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
2022.05.09-point-des-marches-piguet-galland-banque-investissements

L'essentiel

Le sentiment des investisseurs américains a atteint des niveaux de pessimisme extrême, indiquant que la correction des marchés est probablement proche d’une phase de capitulation. Si l’inflation montrait des premiers signes de normalisation, nous pourrions assister à une détente sur le front des taux d’intérêt et à un retournement bienvenu sur les bourses américaines.

Le sentiment des investisseurs américains a atteint des niveaux de pessimisme extrême, indiquant que la correction des marchés est probablement proche d’une phase de capitulation. Si l’inflation montrait des premiers signes de normalisation, nous pourrions assister à une détente sur le front des taux d’intérêt et à un retournement bienvenu sur les bourses américaines.

Les publications des résultats du premier trimestre des sociétés européennes sont passées quelque peu inaperçues. Pourtant il s’agit d’un bon cru : 63% des sociétés ont battu les attentes contre 25% qui ont raté. Les meilleures surprises proviennent de la cote « value » et des plus grandes capitalisations telles que les financières, l’énergie et les matériaux. 

La pire année obligataire depuis bien longtemps

Dans le contexte boursier difficile de ce début d’année, on oublie souvent de mentionner à quel point la période est également pénible pour les marchés obligataires. Durant de nombreuses années, les marchés de taux ont défié les attentes en alignant des performances positives alors que les rendements obligataires continuaient d’enfoncer des planchers jamais observés dans l’histoire. Les taux à long terme sont ainsi tombés en territoire négatif en Suisse, mais également dans une bonne partie de l’Europe et parfois même au-delà.

En fin d’année 2020, le total des emprunts affichant un rendement négatif a ainsi dépassé le seuil incroyable de 18’000 milliards de francs dans le monde. Mais cet épisode de taux négatifs touche bientôt à son terme et pour les investisseurs en obligations, le réveil est douloureux.

A l’exception du Japon, la plupart des marchés obligataires de pays développés accuse des baisses de près de 10% cette année y compris sur le marché suisse qui nous a rarement habitué à une telle volatilité négative. A ce stade, ces baisses dépassent les reculs enregistrés durant le krach obligataire de 1994.

La forte tension observée sur les taux résulte tout d’abord de la prise de conscience de la menace inflationniste par les investisseurs. Elle découle également du changement de cap amorcé par les banques centrales, à commencer par la Réserve fédérale américaine qui a accéléré la cadence la semaine dernière en procédant à un relèvement de 0.5% de son taux de référence.

En Europe, la Banque d’Angleterre lui a emboîté le pas et ce durcissement des politiques monétaires devrait également concerner la Banque Centrale Européenne au deuxième semestre et peut-être la Banque Nationale Suisse l’année prochaine. Habituellement les taux à long terme (à 10 ans et plus) cessent de monter bien avant les taux courts sur lesquels agissent directement les banques centrales. On parle alors d’aplatissement de la courbe des taux, un phénomène qui semble se dessiner pour les prochains mois, à commencer par le marché américain. Car aux Etats-Unis, au niveau actuel d’environ 3.25%, les taux à 10 ans compensent désormais des attentes inflationnistes à long terme.

A noter d’ailleurs que ces anticipations de l’inflation à long terme se sont stabilisées depuis environ deux mois, signe sans doute que les investisseurs escomptent que l’inflation atteindra bientôt son sommet. Nous avons dès lors commencé à rallonger les échéances aux Etats-Unis, une décision qui se justifiera peut-être bientôt sur les obligations européennes et suisses.

Fonds alternatifs – Protection rapprochée

Les sources d’inquiétude ne manquent pas. L’invasion de l’Ukraine, la flambée du pétrole, les rotations de style ou encore la remontée des taux obligataires ont été autant de facteurs d’accroissement de la volatilité sur les marchés financiers au cours des six derniers mois.

Malgré l’environnement difficile, les hedge funds affichent une bonne tenue et résistent aux épisodes baissiers, avec une performance proche de l’équilibre sur l’année alors que les marchés obligataires et actions sont en baisse de plus de 10%. Cette résilience est en partie liée au positionnement prudent que les gérants ont progressivement mis en place depuis l’été 2021. Les expositions restant limitées en dépit de la baisse des marchés, nous pensons que les stratégies alternatives vont garder le cap et continuer d’offrir une bonne protection dans les phases de stress.

Nous privilégions toujours une approche « barbell » au sein des portefeuilles. L’accent est mis sur les fonds « long/short » actions. En plus de bénéficier de la progression des marchés, les gérants tirent parti de la diminution globale des budgets alloués à la recherche au sein des maisons de courtage et du recul des positions « short » à leur plancher sur 20 ans, ce qui augmente les inefficiences exploitables.

En parallèle, nous misons sur les fonds d’arbitrage, avec un biais en faveur des gérants actifs sur la volatilité (p. ex. via les obligations convertibles). D’une part, nous pensons que la volatilité restera élevée. D’autre part, ces stratégies ont tendance à bien performer quand les marchés sont sous pression, et constituent par conséquent une source de diversification attractive.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires