phone-icon
phone-icon

Ukraine : impact sur les marchés

Un nouveau palier a été franchi dans la crise ukrainienne, puisqu’une intervention militaire russe est en cours depuis ce matin et celle-ci se déroule sur une bonne partie du territoire ukrainien et non plus seulement dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk dans l’est de l’Ukraine. Les marchés financiers réagissent ce matin à cette escalade des risques géopolitiques avec en particulier une baisse généralisée des bourses mondiales. Message de notre CIO, Daniel Varela.

Nous contacter
Daniel Varela 04

Crise ukrainienne : nouveau palier franchi

Un nouveau palier a été franchi dans la crise ukrainienne, puisqu’une intervention militaire russe est en cours depuis ce matin et celle-ci se déroule sur une bonne partie du territoire ukrainien et non plus seulement dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk dans l’est de l’Ukraine. Comme indiqué dans notre Point des marchés de cette semaine, les motivations du président russe Vladimir Poutine sont encore difficiles à cerner intégralement.

A la lecture des revendications faites par l’exécutif russe ces dernières semaines et des scénarios communiqués par le renseignement américain dans les médias ces derniers jours, il se pourrait que Monsieur Poutine ait pris la décision de démilitariser l’Ukraine par la force et éventuellement de renverser le pouvoir en place avec sans doute la volonté ultime de ramener l’Ukraine dans le giron russe au même titre que la Biélorussie et créer par conséquent une zone tampon avec les pays d’Europe centrale ayant adhéré à l’Alliance nord-atlantique (OTAN) ces dernières décennies. Les marchés financiers réagissent ce matin à cette escalade des risques géopolitiques avec en particulier une baisse généralisée des bourses mondiales.

Que faut-il attendre des prochains jours et semaines ?

Sur le plan géopolitique

Le scénario du pire, à savoir une implication militaire de la part des Occidentaux dans ce conflit, est extrêmement improbable et peut sans doute être écarté. Cette option a d’ailleurs toujours été balayée par les dirigeants européens et étasuniens ces dernières semaines. Mais le principe de nouvelles sanctions économiques et financières sévères à l’égard de la Russie est acquis. Celles-ci seront certainement annoncées dans les prochains jours.

Sans soutien externe et malgré des forces militaires qui se sont renforcées et modernisées ces dernières années, l’armée ukrainienne pourrait ne pas faire le poids face à des forces russes qui lui sont très supérieures notamment dans le domaine aérien. Il est donc possible que la Russie atteigne ses objectifs militaires dans un délai assez court.

 

Sur le plan économique

Du point de vue conjoncturel, le poids économique de la Russie et de l’Ukraine est relativement faible à l’échelle planétaire. La croissance mondiale reste très soutenue en ce début d’année 2022, elle continue de profiter du processus de réouverture économique qui alimente un net redressement de la consommation privée alors que la crise sanitaire reflue.

La vraie menace économique réside dans une hausse forte et durable des prix de l’énergie qui impacterait en premier lieu l’Europe, en particulier si les sanctions à l’égard de la Russie déclenchent des contremesures de la part de Moscou visant à réduire ses livraisons de produits énergétiques. Il faudra donc surveiller l’évolution des prix du pétrole et du gaz sur le court et moyen terme.

A contrario, les banques centrales devraient se montrer prudentes ces prochains temps. La Réserve fédérale américaine pourrait ainsi ralentir voire si nécessaire reporter le très attendu durcissement de sa politique monétaire. On imagine qu’il en sera de même pour les autres grands instituts d’émission à commencer par la Banque Centrale Européenne.

 

Sur le plan financier

Au niveau boursier, ces crises politiques se traduisent généralement par des baisses parfois importantes qui sont provoquées par une augmentation des incertitudes. Le recul récent des cours boursiers n’est donc pas surprenant. Mais l’histoire montre que ces corrections sont éphémères dans la plupart des cas, surtout si l’économie mondiale conserve une bonne dynamique. Ainsi, les bourses tendent le plus souvent à récupérer les pertes en l’espace de quelques semaines. C’était notamment le cas en 2014 lors de l’invasion de la Crimée par la Russie.

Les bourses mondiales ont déjà passablement baissé depuis leurs points hauts atteints en début d’année. Les valorisations boursières retrouvent d’ailleurs des niveaux attractifs, notamment aux Etats-Unis, et le sentiment des investisseurs a atteint des niveaux extrêmement déprimés qui laisse penser qu’une partie des mauvaises nouvelles est d’ores et déjà intégrée dans les cours. Ceci nous incite donc à ne pas surréagir à cette escalade des tensions militaires en Ukraine et ne pas réduire les positions actions à ces niveaux tout en conservant une diversification étendue notamment sur des actifs qui peuvent partiellement immuniser les portefeuilles face à de nouvelles secousses.

Pour rappel, nous avons renforcé le poids de l’or dans les portefeuilles en début de semaine et maintenons notre exposition dans des produits liés à l’évolution des cours de l’énergie. Sur certains profils de risque, le poids total alloué aux matières premières est désormais proche de 10%.

 

Nos analyses sur l’actualité économique et de marchés vous intéresse ? Retrouvez toute notre actualité ici !

Pour en savoir plus sur notre philosophie et nos solutions d’investissement ? Contactez-nous et posez toutes vos questions ou consultez notre page dédiée à nos solutions d’investissement !

 

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires