Point des marchés – 24 septembre 2018

Chaque semaine le résumé de l’actualité économique par nos experts.

Brooklyn Bridge and Downtown Manhattan at sunset, New York City

L’essentiel

Alors que la réunion de la Réserve fédérale approche (25-26 septembre), les investisseurs obligataires semblent fébriles. Son président M. Powell devrait en effet y annoncer une nouvelle hausse de taux. Les rendements américains à 10 ans anticipent cette issue et se sont rapproché de leur sommet récent (3.11%). Nous restons d’avis que les taux longs US ne devraient pas fortement monter depuis ces niveaux. Alors que la réunion de la Réserve fédérale approche (25-26 septembre), les investisseurs obligataires semblent fébriles. Son président M. Powell devrait en effet y annoncer une nouvelle hausse de taux. Les rendements américains à 10 ans anticipent cette issue et se sont rapproché de leur sommet récent (3.11%). Nous restons d’avis que les taux longs US ne devraient pas fortement monter depuis ces niveaux.  Les probabilités d’un « Hard Brexit » ont augmenté suite au rejet du plan britannique par l’Union Européenne. Cette hausse des incertitudes politiques s’est traduite par une correction de la livre face à l’euro, qui s’est lui-même déprécié par rapport au franc suisse. Dans le court terme le comportement de la devise britannique reste plus lié aux nouvelles relatives au Brexit qu’aux fondamentaux.  Une nouvelle semaine agitée sur les tensions entre les Etats-Unis et la Chine. Donald Trump a commencé par imposer des droits douaniers sur USD 100 milliards d’importations chinoises, suivi aussitôt par une riposte du côté de Pékin avec des tarifs sur USD 60 milliards de biens américains. Malgré l’entrée en vigueur imminente des tarifs, les bourses ont rebondi notamment en raison des taux imposés qui sont moins élevés qu’attendu. 

Un cycle mature mais pas encore proche de son terme

Les Etats-Unis maintiennent une pression commerciale sur la Chine, tout en desserrant l’étau autour de leurs alliés traditionnels. Le but ultime semble de préserver la suprématie économique américaine face à l’essor de ce nouveau poids lourd, dont l’influence ne cesse de croître à l’échelle mondiale. D’ailleurs, l’économie américaine poursuit son accélération grâce à la ré-forme fiscale mise en œuvre par Washington, dont les effets pourraient déborder sur 2019. Dans un contexte de quasi plein-emploi, il faudra surveiller l’inflation et guetter toute trace de surchauffe susceptible de conduire la Réserve fédérale à freiner plus fort. Pour l’instant, les prix restent encore maîtrisés. La santé de l’économie américaine a de quoi faire des envieux parmi certains pays émergents durement touchés par la chute récente de leurs monnaies. Sans attendre l’issue de la guerre commerciale en cours, la Chine a annoncé des mesures visant à éviter un ralentissement trop prononcé de son activité. De son côté, l’Europe voit sa croissance se stabiliser mais ne pourra bientôt plus compter sur la politique ultra-accommodante de la Banque centrale européenne (BCE). Et les regards ne tarderont pas à se tourner vers la Banque du Japon (BoJ), qui continue pour l’instant d’ancrer les rendements à 10 ans à un ni-veau proche de zéro. Une certaine remontée des taux longs européens et japonais vers les rendements américains semble dès lors assurée. Dans ce contexte, les actions offrent toujours des perspectives favorables et doivent rester surpondérées dans les portefeuilles. Wall Street affiche une nette avance dans ce cycle et un rattrapage des autres marchés serait justifié, notamment du côté des actions européennes et émergentes qui affichent une nette décote en terme de valorisation. Un apaisement des craintes politiques et des tensions commerciales pourrait servir de catalyseur. Mais si le cycle boursier ne semble pas encore proche de son terme, il n’en est pas moins entré dans sa phase mature, traditionnellement plus volatile. Dès lors, une stratégie de couverture partielle du risque de marché peut faire du sens. Sur les marchés des changes, les devises des pays émergents ont beaucoup souffert dernièrement. Les rendements réels très élevés qu’elles offrent sont sans équivalent au sein des marchés obligataires, ce qui devrait favoriser leur redressement progressif, surtout si les tensions commerciales s’apaisent et que le billet vert perd un peu de sa vigueur.

L’économie suisse en pleine forme !

La BNS, qui anticipait jusque-là une crois-sance du PIB de 2% pour 2018, a sensi-blement relevé ses perspectives pour l’économie suisse qu’elle voit progresser de 2.5% à 3% cette année. Sans surprise, elle a également laissé sa politique monétaire inchangée, en mettant l’accent sur la cherté du franc et en révisant à la baisse ses anti-cipations d’inflation. Ces prédictions font écho aux dernières publications d’indicateurs comme le PMI manufacturier qui se maintient à des niveaux élevés.
Ces perspectives se reflètent dans la bonne forme de la bourse helvétique, qui a rebondi au troisième trimestre et devance large-ment ses pairs européens. Le marché domestique a en outre pleinement joué son rôle de refuge alors que l’Europe reste négativement affectée par des événements politiques. Malgré la conjoncture porteuse, les valorisations des actions suisses se maintiennent à des niveaux raisonnables, en ligne avec les moyennes historiques. En fin de cycle, nous considérons que les multiples pourraient s’apprécier et ainsi permettre aux indices domestiques de continuer de surperformer sur le moyen terme. Nous maintenons par conséquent un biais cyclique dans notre exposition, en favorisant les petites capita-lisations, notamment industrielles. Les secteurs de la santé et de la consomma-tion, notamment le luxe, sont également attrayants. Gardons toutefois un œil sur l’évolution du franc suisse qui, après cinq trimestres de dépréciation, s’est récemment raffermi, notamment contre l’Euro. Peu inquiétant aujourd’hui, ce mouvement pourrait mettre un frein au momentum positif de la croissance suisse s’il devait perdurer.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires