Point sur les marchés – 12 mars 2018

Le résumé sur l’actualité économique de la semaine.

Niederhorn en Suisse

L'essentiel

Invoquant la sécurité nationale, Donald Trump a imposé des droits de douane sur l’acier et l’aluminium. Ces mesures ont toutefois un effet limité, car le Mexique et surtout le Canada, principal exportateur de ces métaux, bénéficieront d’exemptions temporaires liées à la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain.

Kim Jong-Un, l’homme fort de la Corée du Nord, a envoyé des messages conciliants envers son voisin du sud avec une proposition de rencontre avec M. Trump. Rien est acquis à ce stade, mais le marché de Séoul a fortement progressé et plus particulièrement les titres ayant souffert des craintes de détérioration de la situation politique et ayant une exposition envers la Chine, alliée de Pyongyang.

Lors de sa dernière réunion, la Banque Centrale Européenne a opté pour un changement de ton en devenant plus constructive sur la croissance économique de la zone euro. Les marchés interprètent ceci comme un pas supplémentaire vers la fin de ses achats d’actifs avant la fin de l’année.

Boucles d’or, saison 2 ?

Nous avons souvent commenté le scénario idéal d’une croissance forte sans inflation aux Etats-Unis, un cercle vertueux que de nombreux commentateurs ont qualifié de boucles d’or (Goldilocks). Mais cette thèse a été mise à mal dernièrement, les investisseurs commençant à s’inquiéter d’un retour d’inflation par les salaires. Cette crainte est à l’origine des secousses observées sur les marchés financiers depuis quelques semaines. Les anxieux ont probablement été rassurés par les chiffres de l’emploi de février tout juste publiés. Les créations d’emploi dépassent les 300’000 postes sur le mois, soit nettement au-dessus des attentes des économistes. Un chiffre aussi élevé à ce stade du cycle économique a néanmoins de quoi surprendre, puisque le pays de l’oncle Sam crée des emplois sans discontinuer depuis plus de neuf ans. Certes le taux de chômage ne recule pas sur le mois (4.1%), mais cela est lié à une augmentation du taux de participation de la population active qui traduit certainement un retour de chômeurs de longue durée vers le marché de l’emploi. En d’autres temps, ces développements auraient justifié un durcissement immédiat de la politique monétaire. Pourtant, les investisseurs ont été rassurés par la progression très raisonnable des salaires (+2.6%) ainsi que l’ajustement à la baisse du chiffre du mois antérieur qui avait suscité une mini-panique inflationniste. Des changements structurels liés notamment à la digitalisation de l’économie semblent toujours expliquer la progression mesurée des salaires dans ce contexte proche du plein emploi. Les marchés financiers ont salué ces chiffres. Les bourses ont bien progressé sur la semaine alors que les rendements obligataires sont restés stables. Néanmoins, ces indicateurs ne rassureront pas totalement une Réserve fédérale qui guette tout signe de surchauffe. Elle continuera probablement de procéder à des tours de vis monétaires très progressifs si les créations d’emplois se modèrent vers un rythme plus soutenable et surtout si la productivité se redresse. Ceci passera probablement par une hausse des investissements des entreprises dans une modernisation de leur outil de production. C’est peut-être ce qui explique la tenue remarquable des valeurs technologiques de par le monde et notamment aux Etats-Unis où l’indice Nasdaq vient d’inscrire un nouveau record historique.

Le pétrole reste bien orienté

Le pétrole, qui a eu un très beau comportement ces deux dernières années, pourrait continuer de surprendre. Après avoir été en territoire d’optimisme extrême, le sentiment des investisseurs à son égard a commencé à se résorber.  Mais il reste encore éloigné des niveaux de pessimisme extrême. A court terme, une poursuite de la consolidation de son cours n’est donc pas à exclure, mais c’est sans compter le niveau relativement faible des inventaires de brut aux Etats-Unis, au plus bas de ces quelques dernières années. Certes le risque d’une hausse importante de la production aux US reste réel. Selon certaines estimations, la croissance de la demande mondiale d’une part et le manque de capacité suite aux baisses des investissements de ces dernières années par les sociétés pétrolières, devraient aider à éviter un déséquilibre du marché. Un cours du pétrole qui resterait ferme grâce à une demande robuste donne une excellente opportunité aux sociétés de relancer leur programme d’investissement. Rappelons qu’il faut environ quatre ans pour que l’impact d’une décision d’investissement se concrétise. Donc les effets de la réduction des « capex » devraient enfin se faire ressentir. Les titres du secteur énergétique affichent du retard dans le rebond récent des bourses et conservent donc un potentiel de rattrapage.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires