Point sur les marchés -18 juin 2018

Résumé de l’actualité économique de la semaine.

Lake Neuchatel, Switzerland

L'essentiel

En Allemagne, la droite se déchire sur la question sensible de l’immigration. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour la chancelière allemande, qui a débuté son quatrième mandat très affaiblie. Les sondages montrent que la coalition a déjà perdu 4% dans les sondages depuis que ces disputes ont commencé.

Dans l’attente de la réunion de l’OPEP, le cours du pétrole s’est replié de plus de 10% depuis son point haut récent. L’opposition de deux gros blocs formés, par l’Arabie Saoudite et la Russie, qui cherchent une augmentation de la production et de l’autre, l’Iran et le Venezuela qui favorisent des cours du pétrole plus élevés.

Les données économiques de la Chine sont plus faibles que prévu; la production industrielle pour le mois de mai n’a progressé que de 6.8% sur un an, tandis que la croissance des ventes de détail a ralenti à 8.5% et celle des investissements en actifs fixes à 6.1% pour les cinq premiers mois de l’année. Cette faiblesse temporaire est notamment liée au resserrement du crédit des derniers mois, avec des mesures qui restent sous le contrôle du gouvernement chinois.

Mario siffle la fin de la « QE party » !

La longue période des politiques monétaires non-conventionnelles touche bientôt à sa fin. La Banque Centrale Européenne a en effet indiqué la semaine dernière que son programme de rachats d’actifs s’achèvera en fin d’année. Dès janvier 2019, la planche à billets cessera définitivement de tourner sur le Vieux-continent et seule la Banque du Japon continuera à utiliser une politique d’assouplissement quantitatif pour une durée qu’elle n’a pas encore souhaité préciser. Cette annonce du prochain durcissement de la politique monétaire européenne a été plutôt bien digérée par le marché obligataire européen, puisque les taux à long terme sont même parvenus à se détendre légèrement dans le prolongement de la réunion de la BCE. L’institut d’émission européen semble en effet désirer ménager encore les investisseurs pendant un certain temps, puisqu’il s’est empressé d’indiquer qu’il n’envisage pas de monter ses taux directeurs pendant une période relativement prolongée. Le marché des changes a en revanche réagi plus violemment avec un dollar US qui a fortement progressé notamment contre la monnaie européenne. Car, pendant ce temps, la Réserve fédérale continue de monter ses taux. Elle a en effet donné un nouveau tour de vis de 0.25% la semaine dernière. Bien que le billet vert nous semble un peu suracheté à court terme, les cambistes désespèrent de voir les autres banques centrales emboîter le pas à la Fed et semblent encore vouloir privilégier la monnaie dont les taux montent régulièrement.

En observant le marché des capitaux américains, il est surprenant de constater que les tours de vis de la Fed ne semblent pas vraiment impacter les taux longs. Les taux à 10 ans en dollar n’ont effectivement pas réagi à la dernière annonce de M. Powell. On assiste ainsi à un aplatissement de la courbe des taux qui est d’autant plus perceptible sur les échéances ultra-longues, puisque les taux à 30 ans ont nettement baissé au point de converger vers le niveau de 3% sur lequel les taux à 10 ans semblent se stabiliser depuis quelques semaines. Il est sans doute encore trop tôt pour conclure que cet aplatissement de la courbe des taux indique un ralentissement à venir de l’économie américaine. Pour l’instant, le pays de l’oncle Sam continue incontestablement d’afficher un dynamisme économique qui défie les attentes

Etats-Unis : un marché actions qui a besoin de souffler

Les indicateurs macroéconomiques américains publiés la semaine dernière restaient de très bonne facture, à l’instar de l’indicateur d’optimisme des petites et moyennes entreprises, qui a atteint des niveaux que nous n’avions pas vu depuis 1983.

Il n’est pas étonnant dans cet environnement de voir l’indice Russell 2000 progresser pour la septième semaine consécutive et établir un nouveau record historique. Les valeurs technologiques ne sont pas en reste, le Nasdaq faisant également de nouveaux plus hauts. Ces performances confirment la large préférence des investisseurs pour les petites sociétés de croissance, qui ont significativement contribué à la progression des marchés actions en 2018.

Cependant, alors que ces deux indices semblent aujourd’hui largement surachetés d’un point de vue technique, nous escomptons une pause à court terme et n’envisageons pas de voir l’indice S&P 500 renouer avec les cours de fin janvier durant les prochaines séances. Les investisseurs seraient alors bien inspirés de considérer les secteurs qui accusent un retard de performance depuis le début de l’année. Dans cette optique, la consommation de base, en baisse de 10% cette année, est attractive et semble à nouveau attirer l’attention des acteurs du marché. Fait extrêmement rare, ce segment n’affiche plus de prime de valorisation par rapport au S&P 500, preuve du désintérêt pour les valeurs les plus défensives de la cote. Un retour vers ces titres de qualité semble aujourd’hui justifié.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires