Point sur les marchés – 19 mars 2018

Le résumé sur l’actualité économique de la semaine.

Nous contacter
Vue du Mont-Blanc depuis Nyon Switzerland

L'essentiel

L’Union Européenne a décidé d’adopter un ton ferme en réponse à la décision de M. Trump d’introduire des droits de douane à l’importation. En effet, elle envisage à son tour de mettre des barrières douanières sur certains produits, comme les Harley Davidson, le bourbon et les jeans Levis.

La retenue de la Chine à propos des mesures protectionnistes américaines peut surprendre, mais est probablement à mettre sur le compte de la réunion annuelle du congrès du parti communiste se terminant le 20 mars et d’un certain attentisme, guettant la réaction d’autres partenaires comme l’Europe.

La Réserve fédérale américaine se réunit cette semaine et devrait annoncer un nouveau durcissement de sa politique monétaire pour juguler les effets indésirables liés à la croissance économique. Le marché sera surtout attentif au possible relèvement du nombre de hausses de taux (dots) de trois à quatre pour cette année.

USA : Goldilocks s’en est allée…

Tandis que les stratèges dans leur majorité vantaient en tout début d’année les mérites d’une économie en « Goldilocks », une brèche s’est peut-être ouverte depuis lors, laissant la place à une situation moins idyllique. Certes, l’économie croît toujours à un rythme soutenu de 3% au moins, mais l’inflation gronde au loin, menaçant de se réveiller pour de bon. La Réserve fédérale est aux aguets, prête à appuyer plus fort sur la pédale des taux si ses prévisions pour une inflation de 1.9% à la fin de l’année devaient être revues à la hausse. Du coup, les taux sont sortis de leur léthargie et le marché a connu un trou d’air et un retour de volatilité. Les salaires en sont le talon d’Achille. La création de plus de 300’000 emplois le mois dernier est phénoménale et pourtant le taux de chômage reste cantonné juste au-dessus de 4%. Mais lorsque la part de la population active aura rejoint sa tendance baissière entamée en 2000 avec le départ massif des « baby boomers » à la retraite, le taux de chômage poursuivra son déclin et les salaires devront s’ajuster plus fort à la hausse. Il est possible que les progrès technologiques sans précédent que nous vivons aient le pouvoir de faire une partie du travail de la Réserve fédérale, mais rien n’est moins sûr. Restons vigilants. Pour autant, rien n’a vraiment changé dans notre appréciation du marché. Au contraire, tandis que nous constations les premiers signes d’une exubérance en janvier, aujourd’hui le sentiment des investisseurs est retombé et le S&P 500 se traite à 17X les bénéfices estimés à douze mois contre 18.5X au plus haut de l’année. Nous ne pouvons dès lors que réitérer notre biais cyclique. Tout d’abord, notre secteur préféré, les financières, est directement bénéficiaire d’une hausse des taux dans un contexte de croissance. Ensuite, la technologie vit une révolution qui pourrait prolonger la surperformance du secteur. Enfin, l’énergie et les industrielles sont en retard et moins aimés. Le premier devrait pourtant profiter d’une direction haussière des prix du pétrole grâce en particulier à la demande solide des pays émergents. Pour le second, la croissance recouvrée des dépenses d’investissements est un important soutien qui annonce une expansion des marges. Ainsi, Goldilocks s’en est allée. Mais le marché n’en a pas besoin pour repartir vers de nouveaux sommets.

USD : sentiment résolument baissier

Le sentiment qui entoure le dollar reste résolument baissier et l’actualité américaine ne donne aucune indication » bullish » pour la monnaie américaine. La garde rapprochée de M Trump n’arrive pas à se convaincre de la justesse des décisions du Président: certains de ses proches collaborateurs sont partis pour cause de désaccord avec le locataire de la Maison Blanche.

Il nous semble que les déclarations politiques récentes ont eu une certaine influence sur le dollar. Certes, cette faiblesse de la devise américaine pourrait quelque peu faciliter une normalisation graduelle de la politique monétaire aux Etats-Unis.

Cependant, le malheur des uns fait le bonheur des autres : une poursuite du relèvement des taux américains devrait gêner la BCE avec la hausse induite sur les taux européens qui, après une reprise de la croissance , n’est peut-être pas aussi bien établie qu’aux USA.

Toujours est-il qu’une hausse des rendements en Europe pourrait contrarier les autorités monétaires européennes dans leur politique de relance de l’économie et de l’inflation.

Il nous semble que l’Europe se trouverait obligée de mettre en œuvre un certain nombre de mesures pour essayer d’immuniser les taux européens contre la politique monétaire américaine. De telles manœuvres seraient évidement négatives pour la monnaie européenne qui, rappelons-le, reste toujours très détenue.

 

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires