Point sur les marchés – 19 novembre 2018

Découvrez chaque semaine notre résumé de l’actualité économique.

Nous contacter
Running in the country

L’essentiel

Graphiquement, la baisse du S&P 500 la semaine dernière n’est pas pénalisante. En effet, une figure technique positive, le « tête-épaules inversé » est en formation, ce qui pourrait être de bon augure pour un potentiel rallye de fin d’année. Il faudra néanmoins qu’un rebond s’opère durant les prochaines séances afin de valider cette hypothèse.

Après un été très difficile, les monnaies émergentes poursuivent leur redressement entamé depuis le début du mois de septembre. Le peso mexicain fait figure de rare exception. Il est actuellement pénalisé par les annonces perçues comme « anti-business » du futur président Obrador dont l’entrée en fonction aura lieu le 1er décembre.

En Allemagne, le PIB du troisième trimestre est sorti en baisse de 0.2%, soit la première contraction depuis trois ans. Cela est sans doute lié à la baisse de la production automobile à cause des nouveaux tests anti-pollution. Le quatrième trimestre s’annonce meilleur si l’on se base sur le rebond de certains indicateurs avancés tels que les nouvelles commandes à l’industrie.

Le pétrole fera-t-il douter la Fed ?

Les cours de l’énergie ont à nouveau glissé sur la semaine écoulée, bien qu’ils semblent vouloir se stabiliser tout dernièrement. Au total, la baisse du pétrole dépasse 25% depuis début octobre date à laquelle il a inscrit son plus haut niveau depuis 2014. Si des raisons politiques sont à l’origine de ce plongeon, à savoir des sanctions moins sévères qu’anticipé à l’égard de l’Iran, c’est surtout l’offre abondante de pétrole sur fond de craintes de ralentissement de la demande qui semblent provoquer un ajustement des perspectives à l’égard de cette matière première. L’or noir semble survendu à court terme et une réaction de l’OPEP est attendue lors de sa prochaine réunion début décembre en vue d’enrayer la baisse. En bourse, le secteur énergétique a bien entendu souffert de ces développements. Mais le marché obligataire est éga
lement concerné et plus précisément en ce qui concerne ses segments les plus risqués. Aux Etats-Unis, le marché des obligations à haut rendement est fortement exposé à ce secteur qui représente plus de 15% des encours. Les sociétés d’exploration de pétrole non conventionnel ont en effet eu largement recours à ce marché pour financer les installations de forage et d’exploitation du pétrole de schiste. Un recul prononcé de l’or noir menace par conséquent la rentabilité de certaines sociétés voire leur capacité à honorer leurs engagements. C’est ce qui s’était produit lors du plongeon du pétrole en 2015 et qui avait provoqué une sous-performance massive de ce segment du marché obligataire. Par conséquent, nous recommandons désormais de prendre des profits définitifs et de sortir du « high yield » américain. De manière plus générale, il convient de surveiller le comportement du mar
ché du crédit aux émetteurs privés. Un écartement généralisé serait inquiétant en raison du cycle économique avancé. Sans doute ces développements sont-ils surveillés par la Réserve fédérale dont le ton semble s’apaiser dernièrement. Son président Jerome Powell s’est en effet montré plus prudent durant un colloque organisé par la Fed de Dallas la semaine dernière. Car au-delà des doutes que suscite la baisse du pétrole à l’égard de la solidité de la croissance mondiale, son impact sur l’inflation devrait rapidement se faire sentir. Aux Etats-Unis, l’inflation a déjà commencé à ralentir, y compris sur l’indicateur de base qui exclut l’énergie et qui ne progresse plus que de 2.1% sur un an à fin octobre contre un plus haut de 2.4% durant l’été. Et si la Fed réduisait ses tours de vis en 2019 ?

Brexit : ce n’est pas encore gagné !

Quatre mois nous séparent encore du dénouement du Brexit.  Une première étape a été franchie avec la validation d’un projet d’accord par le gouvernement britannique. Toutefois, plusieurs ministres influents ont démissionné, affaiblissant la première ministre le lendemain de cette annonce et compliquant passablement une des étapes majeures, à savoir l’acceptation de ce projet par le Parlement britannique. En effet, ce projet est attaqué non seulement par les eurosceptiques, le parti de l’Irlande du nord, mais aussi par certains pro-européens. Il est clair que dans le cas d’un refus une période extrêmement compliquée s’annonce avec la possibilité de nouvelles élections voire d’un deuxième référendum. Mais une issue positive est encore possible. Theresa May peut en effet (avec sans doute quelques modifications) obtenir un vote favorable au Parlement. Entretemps, les craintes que Theresa May puisse être remplacée suite à un vote de défiance et une augmentation des probabilités d’un Brexit dur ont pesé sur les bourses, ont mené à une chute de la livre et une baisse des rendements des Gilts. Bien que beaucoup d’incertitudes persistent, il nous semble important de ne pas réagir dans la précipitation. Le chemin sera long et laborieux mais une fois que les marchés seront fixés sur l’issue, les incertitudes se lèveront et il y a aura sans doute des points d’entrée intéressants sur la livre et sur la bourse britannique, notamment les valeurs domestiques.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires