Point sur les marchés – 19 octobre 2020

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter

L’essentiel

Un peu plus de 50 sociétés du S&P 500 ont publié leurs résultats et déjà une nette tendance positive se dessine. Tout comme pour le deuxième trimestre, les résultats communiqués dépassent sensiblement les prévisions des analystes, qui n’ont vraisemblablement pas reflété la récente embellie conjoncturelle dans leurs chiffres.

Alors que les aller-retours entre la Maison Blanche et le Congrès américain restent infructueux, la probabilité de voir un nouveau paquet d’aides fiscales approuvé avant l’élection du 3 novembre s’amenuise, mettant ainsi en péril la poursuite du redressement conjoncturel aux Etats-Unis. Une majorité démocrate au congrès ainsi qu’une victoire de Joe Biden pourraient débloquer la situation… mais seulement en début d’année prochaine.

Dans la zone euro, l’amélioration des indicateurs économiques se poursuit mais à un rythme plus lent. C’est notamment le cas de la production industrielle, qui après un rebond de 5% M/M en juillet a progressé de 0.7% M/M en août. Il est encore trop tôt pour dire à quel point la deuxième vague de Covid entravera la reprise. En cas de nouvelle détérioration, la BCE pourrait annoncer des mesures supplémentaires.

ÉTATS-UNIS : Un nouveau cycle est né !

Faisant fi des craintes d’une deuxième vague de contamination, les marchés actions américains ont préféré se concentrer durant tout l’été sur les perspectives d’une reprise économique. Celle-ci s’annonce solide pour la fin de l’année et devrait se prolonger sur la majeure partie de 2021. Si la plongée de l’économie américaine a été violente, le rebond conjoncturel qui a suivi s’est révélé tout aussi abrupt. Et les prévisions pour l’année prochaine n’en finissent pas de s’envoler, une progression de 4%, 5% voire 6% du PIB étant envisagée par les économistes. En l’occurrence, nous pensons même que ces projections pourraient receler un potentiel de surprise à la hausse, dont l’ampleur dépendra largement du lancement d’un vaccin contre le Covid-19. En effet, si les aides gouvernementales massives ont permis une hausse substantielle de l’épargne des ménages tout en évitant des faillites en chaîne, les dépenses dans le secteur des services souffrent encore des restrictions liées à la crise sanitaire. Le tourisme et les loisirs, notamment, restent pénalisés, de sorte que le redressement de la consommation se limite aux biens durables.

Alors que les économistes ont largement intégré les bonnes nouvelles récentes dans leurs anticipations, il n’en est pas de même pour les analystes de marché, bien empruntés face au manque de communication des entreprises concernant leurs objectifs financiers. Malgré les solides résultats publiés au deuxième trimestre, qui avaient dépassé de quelque 20% les estimations du consensus, les chiffres anticipés pour le troisième trimestre sont restés résolument conservateurs. Nous nous attendons donc à de nombreuses révisions à la hausse des estimations de bénéfices pour 2020 et 2021, après l’annonce des prochains résultats trimestriels. Cela permettra par ailleurs au marché des actions américaines d’amorcer une normalisation des valorisations, qui demeurent généreuses.

Ce contexte porteur est exacerbé par une politique monétaire qui n’a jamais été aussi accommodante et devrait le rester au moins jusqu’à 2023, fournissant du même coup un soutien supplémentaire aux valorisations. Face à l’ampleur des stimulations mises en place, il nous paraît risqué de continuer à sous-pondérer les actions américaines, raison pour laquelle nous avons renforcé notre exposition ces dernières semaines. Enfin, nous ne considérons pas l’échéance électorale américaine de novembre comme un réel risque pour les marchés, tant l’écart entre les candidats semble se creuser. Une victoire du démocrate Joe Biden ainsi qu’une claire majorité au Congrès permettraient une mise en œuvre bien plus souple des mesures de relance budgétaire dont l’économie américaine a maintenant besoin pour pouvoir poursuivre sur la voie de la reprise.

Europe 750 mrds très attendus

nouvelles extrêmement positives, le Vieux Continent est désormais entré dans une phase plus compliquée. En effet, les récentes nouvelles économiques s’avèrent plus contrastées, et l’Europe est confrontée à une forte recrudescence des cas de Covid-19. Il convient cependant de relever le solide redressement du secteur industriel, notamment en Allemagne. Les ventes de détail ont, elles aussi, connu un net rebond sur fond de progression de la confiance du consommateur, et ce malgré la pandémie.

Par contre, l’incertitude demeure dans le secteur des services, et plus particulièrement dans le tourisme, qui pourrait rester en panne tant qu’aucun vaccin n’aura été commercialisé. Ce bémol ne doit pas pour autant faire oublier les mesures sans précédent annoncées par les gouvernements et la BCE, ni le fonds de relance de 750 milliards d’euros proposé par la Commission européenne, autant de moyens qui soutiendront les économies les plus fragilisées par cette crise, notamment dans le sud de l’Europe. A notre avis, ce fonds de relance est appelé à donner un nouveau souffle à la zone euro et pourrait favoriser une meilleure coordination politique et une croissance plus soute-nue. Au plan boursier, cela devrait à terme se traduire par une diminution de la prime de risque, qui, à son tour, serait susceptible de déclencher un effet de rattrapage, permettant ainsi de combler le retard pris cette année. Le plan de relance repose notamment sur le pacte vert pour l’Europe, et nous pensons que les sociétés du Vieux Continent sont bien positionnées pour en bénéficier.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires