Point sur les marchés – 20 août 2018

Le résumé de l’actualité économique de la semaine !

colorful light trace from night traffic in the city

L’essentiel

Les données publiées en Chine pointent toujours sur une décélération progressive de la croissance. L’activité économique en juillet était en-dessous des attentes : la production industrielle progresse de +6,0% (vs +6,3%) et les ventes au détail de +8,8% (vs +9,0%) sur un an. Ceci a déclenché une série de mesures d’assouplissement et un changement politique mettant temporairement de côté le contrôle sur le désendettement.

Alors que la crise turque s’aggrave, le cours de l’or atteint contre toute attente des points bas récents. Mais, au-delà de cet aspect « refuge » qui n’a pas fonctionné, les mesures de sentiments en territoire de pessimisme extrême et les ventes à découvert très élevées sont des éléments qui militent en faveur d’un rebond de ce métal. 

Les évènements politiques de ces dernières semaines ont poussé les investisseurs à adopter une attitude « risk-off » et à se réfugier plus particulièrement dans le dollar. Une reprise des négociations commerciales entre les USA et la Chine devrait apaiser les marchés qui sont devenus très pessimistes et pourraient amener le dollar à des prises de bénéfices sur le billet vert.

Ça tangue sur les changes !

L’été est souvent propice à une recrudescence de volatilité sur les marchés financiers. Cela est notamment dû à une moindre liquidité qui tend à amplifier l’impact de certaines annonces ou événements. 2018 ne déroge pas à la règle. Il faut dire que les annonces sont nombreuses au niveau politique, notamment sous l’effet de l’activité débordante de Donald Trump et son administration sur le plan international. A coup de sanctions économiques et de taxes douanières, le gouvernement américain attaque tous azimuts sous couvert de la politique « America First » et sans doute aussi en vue d’assurer la suprématie politique et économique des Etats-Unis dans le monde. La Chine et l’Europe ont été les premiers visés. Mais dernièrement d’autres pays ont été exposés aux foudres de l’oncle Sam comme la Russie et surtout la Turquie. Le différend politique entre Washington et Ankara n’a cessé de grandir ces derniers mois. Les sanctions américaines annoncées récemment ont entraîné la livre turque dans une spirale fortement baissière dont elle s’est partiellement récupérée durant les tous derniers jours. De nombreuses monnaies émergentes ont souffert par sympathie, subissant des dégagements d’investisseurs craignant un processus de contagion. Ce phénomène nous semble temporaire, car la situation de la plupart des économies émergentes est saine et ne justifie pas les fortes dévaluations mesurées sur ces devises cette année. Seules quelques nations affichent des déséquilibres sous la forme de profonds déficits externes et d’importants niveaux d’endettement en monnaies étrangères. C’est le cas de la Turquie dont la

brouille diplomatique avec les USA n’a servi que de catalyseur sur fond de situation économique et financière déjà précaire. Certaines monnaies « fortes » ont profité de cette remontée de l’aversion au risque. Les habituelles monnaies-refuge que sont le yen et le franc suisse se sont appréciées, ainsi que le dollar US que la perspective de double déficits (externe et budgétaire) ne semble pas pénaliser pour l’instant. Seul l’euro n’a pas bénéficié de ce phénomène en raison notamment de sa proximité avec la Turquie. La monnaie européenne est retombée en-dessous de 1.13 contre franc suisse alors qu’elle avait atteint le seuil de 1.20 ce printemps. Ce coup de mou s’annonce comme passager alors que la BCE s’apprête à normaliser sa politique monétaire. Nous renforçons par conséquent l’euro dans les portefeuilles base CHF (+3%) en dénouant tout ou partie des protections de change résiduelles.

Un nouveau secteur auquel s’intéresser de près

Durant l’automne 2018, le S&P 500 va connaitre un chamboulement important. En effet, les titres de trois secteurs vont être impactés par des changements de classifications, certains affectant les plus grosses valeurs de l’indice américain. Le segment des Télécoms, aujourd’hui le plus petit de l’indice (2%) et composé de seulement trois valeurs, va devenir le quatrième plus grand (10%) et se renommer « Services de Communication ». Au sein de ce groupe, se retrouveront, en plus des sociétés actuelles, des groupes dont une partie croissante de l’activité provient des dépenses publicitaires et qui font aujourd’hui partie de la Technologie et de la Consommation Discrétionnaire. Parmi la vingtaine d’entreprises concernées, les valeurs internet comme Alphabet et Facebook vont basculer dans ce nouveau segment. Netflix, Disney et Comcast vont faire de même. La Technologie restera la plus grande composante du S&P 500, mais se verra amputée de 6% de son poids actuel. Elle sera également bien plus cyclique, puisque la part des semi-conducteurs va enfler à l’intérieur de cette poche remaniée. A ce stade avancé du cycle, la technologie sera donc bien moins attractive à notre sens. Au contraire, alors que nous sommes aujourd’hui complètement absents des télécoms, nous favoriserons le « nouveau » domaine des Services de Communication dont nous recommandons déjà plusieurs valeurs comme Disney, Facebook ou Alphabet.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires