Point sur les marchés – 23 juillet 2018

Le résumé de l’actualité économique de la semaine !

Läuferin bei Sonnenaufgang in einer Stadt

L’essentiel

Après la démission du ministre des affaires étrangères, Madame May a également réussi à se mettre à dos les pro européens. Malgré le risque d’un vote de confiance, le Premier Ministre britannique devrait arriver à nouer des alliances afin de respecter les échéances du Brexit. La livre sterling pourrait se redresser une fois ces incertitudes levées.

94%… c’est la proportion des entreprises américaines ayant publié des bénéfices supérieurs aux attentes en ce début de saison des résultats. Certes, seulement 17% des sociétés au sein du S&P 500 ont communiqué leurs chiffres, mais ce deuxième trimestre s’annonce déjà comme un bon cru, avec une croissance anticipée des BPA de plus de 22%.

Depuis leurs plus bas du mois de juin, les actions suisses ont rebondi fortement, de près de 6%. Cette envolée a été soutenue par un regain d’intérêt pour les grandes valeurs défensives, ainsi que des premiers résultats trimestriels de bonne facture. La poursuite de la publication de chiffres solides sera essentielle pour permettre aux indices boursiers de franchir les importantes résistances techniques que représentent les niveaux actuels.

Politiquement incorrect !

Le président Trump semble apprécier de continuellement créer le « buzz », de faire parler de lui dans les médias, d’occuper l’espace, toutes les semaines ou tous les jours. Il continue de souffler le chaud et le froid au niveau des relations internationales avec semble-t-il une volonté farouche de remettre en question l’ordre mondial. Avec lui, ce qui semblait politiquement impossible devient banal, les alliances de longue date vacillent, les parias redeviennent fréquentables. Un certain recul sera sans doute nécessaire afin de comprendre l’objectif à long terme de tant de gesticulations. S’il s’agit de laisser une trace dans l’histoire, le but est sans doute déjà atteint tant il dénote en style par rapport à ses prédécesseurs. Mais s’il suscite une large désapprobation à l’étranger, force est néanmoins de constater qu’il conserve de nombreux partisans sur le territoire américain. Car le slogan « America first » continue de faire mouche auprès d’une large frange de la population qui a été ébranlée par la crise immobilière et financière de 2008 et qui depuis peine à récolter les dividendes d’une des plus longues phases d’expansion de l’histoire des Etats-Unis. Car l’économie américaine aligne les records récemment, notamment sur le front de l’emploi. Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont ainsi retombées à leur plus bas niveau depuis 1969 lorsqu’un autre slogan « America’s first on the moon » saluait le premier humain sur l’astre lunaire. Après un deuxième trimestre qui devrait affoler les compteurs en terme de croissance du PIB, la plupart des indicateurs américains restent bien orientés en ce début d’été. D’ailleurs, l’amélioration conjoncturelle ne concerne pas que les Etats-Unis comme le confirme le net redressement de l’indicateur mondial des surprises économiques de Citigroup. En attendant, les marchés financiers restent partagés entre les risques politiques, plus précisément celui d’une guerre commerciale déclenchée par la Maison-Blanche, et la bonne santé actuelle de l’économie mondiale. Contrairement aux autres places financières, la bourse américaine a choisi le camp de l’optimisme et vise de nouveaux sommets historiques. L’indice Nasdaq a d’ailleurs déjà inscrit un nouveau record porté par des valeurs technologiques en verve. Si les actions restent toujours l’actif financier le plus intéressant, il convient néanmoins de rappeler qu’à ce stade mature du cycle, elles sont sujettes à une plus grande volatilité et peuvent temporairement mal réagir à une annonce ou un tweet.

Le prochain catalyseur en Europe : les résultats trimestriels ?

Le fait marquant du deuxième trimestre aura été le retour des incertitudes politiques sur le Vieux Continent, notamment en raison de la crise migratoire qui a mené à la formation d’un gouvernement eurosceptique en Italie et à une fragilisation de la chancelière Merkel. L’autre élément perturbateur qui plane sur l’économie mondiale est le spectre d’une guerre commerciale entre les Etats-Unis et ses principaux partenaires économiques. Ces développements ont provoqué une hausse de la prime de risque sur les marchés boursiers et ont clairement tempéré le sentiment des investisseurs. Ce climat a favorisé le retour sur les classes d’actifs «sûrs», comme les obligations gouvernementales et les actions défensives au détriment des cycliques et des financières. L’élément rassurant réside dans la vigueur de l’économie et la santé affichée par les entreprises. Dès lors, la saison des résultats, qui vient de débuter devrait être de bonne facture grâce à la dépréciation de l’euro. L’évaluation des bourses est revenue à un niveau historiquement peu élevé et le sentiment des investisseurs s’est nettement dégradé. Lorsque les marchés se concentreront à nouveau sur ces bons fonda­mentaux, des points d’entrée intéressants se dessineront. A l’intérieur de la zone euro, nos préférences vont à l’Espagne, dont la croissance devrait rester supé­rieure à la moyenne, ainsi qu’à la France, qui devrait bénéficier des réfor­mes mises en place par le gouvernement Macron, au détriment de l’Allemagne, qui reste sur-détenue.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires