phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 25 mai 2021

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Frühling in den Bergen

L’essentiel

La croissance séquentielle du financement social total de la Chine – une mesure du crédit et de la liquidité dans l’économie – a ralenti à 9,0% en avril. Les investissements dans les infrastructures ont continué de décélérer, confirmant le resserrement progressif de la politique budgétaire et la réduction des mesures de relance.

La volatilité du minerai de fer a atteint son plus haut niveau en 20 mois à la suite des commentaires de Pékin qui intensifiait ses efforts pour freiner la flambée des prix des matières premières. Les prix élevés de ces produits de base ont commencé à affecter l’activité en aval et à inquiéter les autorités chinoises.

La consolidation latérale amorcée depuis un mois sur les bourses américaines pourrait bien toucher à sa fin. L’indice principal S&P 500 a rebondi la semaine passée sur des supports majeurs et la stagnation des actions ces dernières semaines a permis un certain dégonflement du sentiment d’euphorie présent chez les investisseurs. Ainsi, de nouveaux records pourraient être atteints rapidement, alors que les fondamentaux économiques ne faiblissent pas.

Un été sur le grill pour la Fed

La retranscription des discussions intervenues lors de la dernière réunion de la Réserve fédérale laisse penser que la banque centrale américaine va durant l’été commencer à débattre d’un prochain changement de cap au niveau de sa politique monétaire. On rappellera que celle-ci reste extrêmement accommodante pour l’instant. Non seulement ses taux de référence demeurent à un plancher historique (0.25%), mais elle continue en outre à arroser l’économie américaine avec d’abondantes liquidités. Au travers de son programme de rachat d’actifs, la Fed « pousse » ainsi près de 120 milliards de dollars chaque mois dans le système financier afin de soutenir la reprise de l’activité.

Au dernier pointage, les dirigeants de l’institution américaine restent convaincus que cette politique est toujours appropriée. Mais chaque semaine qui passe confirme que la vaccination à large échelle de la population a éloigné le risque d’une nouvelle rechute sanitaire, que l’inflation commence à frémir et que la croissance s’affirme plus rapidement que prévu. Seule ombre au tableau, des créations d’emploi très en-dessous des attentes au mois d’avril. Mais ce résultat décevant s’explique peut-être par les généreux chèques distribués aux ménages américains dans le cadre du plan de relance de Joe Biden. Ces indemnités exceptionnelles, qui seront versées jusqu’au mois de septembre, semblent temporairement ralentir la recherche de travail auprès d’une partie des sans-emploi.

Au-delà de cette situation temporaire sur le marché du travail, les perspectives de l’économie demeurent très solides aux Etats-Unis comme ailleurs dans le monde. Dans ce contexte, une normalisation des politiques monétaires est inéluctable. Le Canada et le Royaume-Uni ont ouvert la voie. La pression va désormais s’accentuer sur les épaules des dirigeants de la Fed. A n’en pas douter, cette question sera tranchée d’ici la réunion de septembre.

Pour l’instant, le marché obligataire semble valider ce calendrier. La forte tension de début d’année sur les rendements à long terme a en effet été stoppée depuis le mois de mars. On surveillera néanmoins leur évolution dans les prochaines semaines. Comme à d’autres reprises dans l’histoire, une hausse rapide des taux longs amène souvent la Fed à accélérer le début du durcissement de sa politique monétaire pour assurer sa crédibilité et ne pas sembler en retard face aux événements. Quelque chose nous dit que les investisseurs obligataires ne manqueront pas de tester la détermination des banquiers centraux américains durant l’été.

 

 

 

Europe : la reprise est là ! Comment bénéficier de cette thématique ?

En raison d’un lent démarrage des campagnes de vaccination, l’Europe a encore affiché une contraction du PIB au premier trimestre alors que les Etats-Unis et la Chine ont déjà annoncé une croissance positive sur la même période. Mais la situation s’améliore en Europe, car depuis quelques semaines la vaccination accélère fortement et le nombre d’infections a commencé à reculer partout. Ceci mènera prochainement à une levée des restrictions et donnera un nouvel élan à la reprise.

De plus, les dernières données économiques à haute fréquence indiquent que l’activité est sur le point de se rapprocher de niveaux normalisés et ceci malgré les mesures de restrictions encore en place. Le secteur du tourisme a également retrouvé des couleurs, comme le montrent les réservations sur certaines plateformes comme Airbnb, qui ont quasiment rejoint les niveaux d’avant-crise. Tout indique donc que l’Europe va vers un boom de la consommation, notamment en raison de l’importante demande refoulée depuis plus d’un an.

A notre avis, cette reprise de la consommation est encore sous-estimée par les marchés. Pour preuve, les ventes au détail britanniques ont rebondi de 9% en avril, soit le double de ce qu’attendait le consensus des économistes. Grâce à leur cote plus cyclique que d’autres zones géographiques, les bourses européennes permettent de bénéficier de la thématique de la réouverture progressive de l’économie. Elles offrent de nombreuses opportunités d’investissement à des valorisations attrayantes. Nous favorisons entre autres des sociétés comme Accor, Diageo, Easyjet, Vinci et Smith&Nephew.

 

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires