Point sur les marchés – 26 novembre 2018

Découvrez chaque semaine notre résumé de l’actualité économique.

Nous contacter
Female shoppers hold shopping bags

L'essentiel

La Commission européenne a une nouvelle fois refusé le projet de budget italien et a dans la foulée ouvert une procédure pour déficit excessif contre l’Italie. Les marchés financiers ont plutôt bien accueilli cette mesure qui a été interprétée comme le début d’une phase de négociations entre les deux parties.

La livre sterling a retrouvé quelques couleurs en fin de semaine lorsque le Royaume-Uni et l’Europe ont réussi à sceller le traité du Brexit. Reste encore à faire ratifier cet accord au parlement britannique. A ce stade, il semblerait qu’un rejet l’emporterait. Il est néanmoins probable que Westminster donne son feu vert après quelques amendements.

Les marchés émergents ont surperformé pour la deuxième semaine consécutive, grâce notamment à la chute récente du prix du pétrole, dont la plupart de ces économies sont importatrices. Ceci est un développement favorable malgré les incertitudes qui pèsent sur ces marchés à la veille de la réunion du G20 qui aura lieu ce week-end.

 

La BCE a-t-elle loupé le train ?

La baisse des cours du pétrole s’est poursuivie la semaine dernière. Depuis début octobre, le recul atteint 32% sur le marché Brent à Londres et même 35% sur le marché de New York (West Texas Intermediate). Ce rapide plongeon reste encore difficile à expliquer. Des craintes sur la demande future sont mentionnées en cas de ralentissement économique des deux grands pays consommateurs que sont les Etats-Unis et la Chine. On parle également d’un excès d’offre avec la montée en puissance inexorable du pétrole non-conventionnel (schiste) américain et de la perte d’influence de l’OPEP alors que les USA sont redevenus le premier producteur mondial devant l’Arabie Saoudite. Mais une part d’irrationnel et d’exagération est sans doute à l’œuvre sur un marché qui reste extrêmement spéculatif et volatile. Si cette baisse suscite des inquiétudes quant à la santé de l’économie mondiale à court terme, elle pourrait en fait se traduire par des retombées positives sur les pays importateurs de pétrole, c’est-à-dire la grande majorité des pays développés. La facture énergétique sera moins lourde, son poids dans les déficits commerciaux également, tandis qu’elle devrait bientôt soulager le pouvoir d’achat des ménages. Ces développements sont donc de nature à prolonger quelque peu un cycle économique mondial proche de sa maturité. Car les chiffres d’inflation vont rapidement être impactés par cette forte baisse des prix de l’énergie. En variation annuelle, le cours de l’or noir est désormais en recul après avoir lourdement pesé sur l’inflation dans le monde. On estime par exemple que les prix de l’énergie comptent pour moitié sur les 2.2% d’inflation annuelle européenne mesurée en octobre. Logiquement, cet indicateur tendra à baisser durant les prochains mois pour s’approcher du chiffre de l’inflation sous-jacente (hors énergie et alimentation) qui peine à remonter au-dessus de 1% depuis près de cinq ans. Dans ces conditions, et alors que l’économie européenne a perdu de son dynamisme en 2018, difficile d’imaginer que la Banque Centrale Européenne puisse justifier un tour de vis monétaire supplémentaire. Si la fin du programme de rachat d’actifs semble acquise, la hausse de taux prévue pour le second semestre 2019 semble s’éloigner. Et il n’est désormais même plus interdit de douter de la capacité pour la BCE d’être en mesure de relever ses taux dans ce cycle économique. De son action ou inaction dépendront les agissements futurs de la plupart des banques centrales européennes y compris la BNS.

Actions US : La saison des soldes commence !

Après la forte baisse de la semaine dernière, emmenée une fois encore par les valeurs technologiques, le marché américain semble sur le point de tester des nouveaux supports critiques à la baisse. Pour le S&P 500 ce sont les plus bas du mois d’octobre, alors que pour le Nasdaq, les points bas de l’année atteints au mois de février se rapprochent. Si ce regain de volatilité traduit un pessimisme extrême de la part des investisseurs, son ampleur est difficilement compréhensible au regard des indicateurs macroéconomiques qui ont été publiés récemment et qui confirment la résilience de la conjoncture domestique. En particulier, la confiance reste solide tant du côté des PME que des consommateurs. Ceux-ci ont d’ailleurs pu exprimer leur enthousiasme lors du « Black Friday », le jour suivant la fête de Thanksgiving et qui marque le début de la saison des achats de fin d’année. Les ventes en ligne de vendredi ont progressé de 24% par rapport à l’an passé, témoignant d’un climat qui reste propice à la consommation, premier moteur de croissance de l’économie américaine.

Les données concernant le mois de novembre (activité économique et marché de l’emploi), disponibles la semaine prochaine, devraient à notre sens confirmer que nous nous trouvons dans une phase de normalisation des taux de croissance de l’économie, après une période de progression artificiellement favorisée par les stimuli fiscaux notamment. Si ce ralentissement n’est pas trop abrupt, il devrait permettre aux investisseurs de reprendre confiance et d’éviter ainsi que les supports techniques tout proches ne cèdent.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires