Point sur les marchés – 27 août 2018

Comme chaque semaine, voici le résumé de l’actualité économique !

Nous contacter
USA and China flags hanging in front of business building

L'essentiel

Le secteur de la santé aux Etats-Unis est en passe de franchir un nouveau plus haut historique, porté par l’engouement des investisseurs envers ce secteur de croissance relativement peu corrélé au aléas du cycle économique. Nous continuons de favoriser ce segment qui offre une bonne visibilité sur ses perspectives de croissance.

L’indice européen des directeurs d’achats (PMI), sorti quasiment en ligne avec les attentes, a marginalement progressé au mois d’août, grâce à une légère reprise des services qui a compensé la baisse du secteur manufacturier. Malgré les craintes liées à la guerre commerciale, la croissance de la zone euro consolide à des niveaux élevés.

Les rendements en Italie ont touché un plus haut récent. Cette progression reflète le scepticisme envers les mesures fiscales qui pourraient être implementées par le nouveau gouvernement populiste et qui in fine viendraient alourdir une dette publique déjà très élevée. Cependant, le risque de contagion devrait rester contenu. 

Wall Street trouve que « America is great again » !

Le symposium annuel de Jackson Hole a réuni les grandes banques centrales mondiales ce weekend. Il s’est déroulé dans une sérénité très éloignée du sentiment d’urgence qui avait marqué la réunion il y a dix ans en pleine crise des subprimes. Pas de grande annonce cette année, pas de surprise au niveau des politiques monétaires, mais une confirmation des messages récents. En effet, la Fed souhaite poursuivre ses hausses de taux graduelles, tandis que les autres banques centrales s’apprêtent à débuter la normalisation de leurs politiques. En ce qui concerne la Banque du Japon et la Banque Centrale Européenne, il s’agit tout d’abord d’arrêter la planche à billets. On sent par ailleurs une certaine satisfaction quant à la vigueur actuelle de l’économie mondiale, mais également quelques inquiétudes qui tournent avant tout autour du risque d’une guerre commerciale totale lancée par les Etats-Unis. Par ailleurs, les grands argentiers du monde ont certainement saisi cette occasion pour partager le souci de voir leur indépendance remise en question. Dernièrement, celle-ci est surtout attaquée par Donald Trump en Amérique. Ces craintes ne semblent pour l’instant pas affecter Wall Street qui en a profité pour inscrire de nouveaux records historiques sur certains indices-phare comme le S&P 500 et le Nasdaq. La bourse américaine retrouve ainsi ses niveaux de janvier après plusieurs mois marqués par une volatilité accrue et des rotations sectorielles importantes. Ces nouveaux points hauts semblent confirmer que le « bull market » américain se poursuit. Il est porté par une économie en pleine forme, des résultats d’entreprises florissants, une inflation en hausse mais maîtrisée et des taux d’intérêt toujours modérés en comparaison historique. Ce qui frappe en revanche, c’est l’accroissement de la divergence entre le marché américain et les autres bourses mondiales qui sont très loin de leurs plus hauts niveaux. Un certain rattrapage du reste du monde peut être envisagé en cas de poursuite de la hausse à Wall Street, surtout si la dynamique du marché s’élargit et s’affranchit de la bonne tenue des valeurs technologiques. Un apaisement des tensions commerciales participerait aussi à ce retour d’intérêt pour les pays les plus attaqués par l’administration américaine et qui affichent le plus de retard. Cette pression politique américaine pourrait retomber une fois passées les élections parlementaires de mi-mandat du mois de novembre.

Œil pour œil, dent pour dent, mais jusqu’à quand ?

La deuxième tranche de tarifs douaniers a été imposée la semaine dernière, et à ce jour, la valeur cumulée des importations soumises à ces droits se monte à 50 milliards USD (34 milliards en juillet, puis16 milliards en août). Jusqu’ici, la Chine a riposté par des tarifs d’un taux et de montant identiques, mais elle devrait devenir plus créative lors des prochains échanges, puisque le montant résiduel d’importations américaines est d’environ 80 milliards USD, soit inférieur aux 200 milliards que vise Trump avec la prochaine tranche de tarifs douaniers.
Si ces tensions continuent de s’intensifier, il faudra s’attendre à ce que les ripostes ne se limitent plus aux droits douaniers. Jusqu’à présent, la Chine a délibérément évité d’invoquer d’autres mesures de contre-attaque, car elles peuvent avoir des répercussions à double tranchant. Cependant, il est parfois inévitable de s’infliger des dommages afin de sortir d’un duel. Par exemple, la Chine pourrait boycotter les produits américains – comme elle l’a fait envers la Corée du Sud en 2017 – impactant significativement le tourisme et les marques US. Elle pourrait également cibler les intérêts
des entreprises américaines en Chine, ou encore, mais seulement en dernier ressort, intervenir sur la monnaie et l’achat d’obligations du Trésor américain. Toutes ces mesures de représaille semblent peu réalistes pour l’instant, mais nous ne pouvons pas totalement les exclure dans le cas d’une poursuite du conflit. Entretemps, la Chine a visiblement tourné son attention vers la stabilité de l’économie au lieu de s’attaquer au « shadow banking », et l’impact du programme d’assouplissement devrait se faire progressivement ressentir dans les mois qui viennent.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires