Point sur les marchés – 28 octobre 2019

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Point des marchés 28.10.2019

L’essentiel

Les parlementaires britanniques continuent de défier les attentes. L’accord négocié avec l’Union européenne par le premier ministre n’a pas reçu l’aval du parlement. Un troisième report semble inéluctable sur le Brexit. Boris Johnson souhaite convoquer des élections anticipées pour le mois de décembre avec l’espoir de réunir un parlement plus favorable à son égard et pour enfin sortir le Royaume-Uni de l’impasse.

Malgré une légère sous-performance par rapport aux autres bourses européennes, les indices SMI et SPI ont franchi de nouveaux records. Ce sont principalement les valeurs cycliques affichant un retard significatif cette année qui ont pris le relais des titres défensifs ces derniers jours, à l’image des grandes banques et des groupes industriels.

TSMC, la plus grande fonderie de semiconducteurs au monde, a augmenté ses plans d’investissement d’environ 50% à 15 milliards de dollars pour 2019-20 en raison de l’accélération de l’adoption de la 5G. Cela représente potentiellement le début d’un nouveau cycle pour l’industrie des semi-conducteurs et de ses fournisseurs d’équipement.

La Banque nationale fait le dos rond

Les critiques sont toujours plus nombreuses à l’égard de la politique de taux négatifs de la BNS. Car ce qui pouvait ressembler à une politique d’urgence à court terme semble appelé à s’installer durablement. Pour rappel, cela fait bientôt cinq ans que cette politique a été instaurée afin de soulager la pression haussière sur le franc et préserver l’économie suisse. Sur ce plan, on ne peut qu’applaudir les choix qui ont été fait par la Banque nationale à l’époque. Mais l’objectif était de laisser passer l’orage de la crise européenne et sans doute d’inverser cette décision avec le retour des beaux jours sur l’économie continentale.

L’espoir d’une normalisation de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) permettait d’envisager un terme pas trop lointain à cette situation inédite. Cet espoir est désormais caduc. Car les grandes banques centrales se sont au contraire lancées dans une nouvelle phase de stimulation économique accompagnée de baisses de taux et de recours à la planche à billets (programme de rachats d’actifs en Europe). Le retour de taux positifs en Suisse est donc renvoyé aux calendes grecques.

Si l’industrie se réjouit d’un statu quo qui évite un renforcement pénalisant du franc, les banques suisses tirent la langue. Elles sont les premières impactées par une mesure difficile à répercuter sur leur clientèle. Mais c’est plutôt au niveau de sa prévoyance que l’épargnant suisse est impacté, car c’est les caisses de pension qui doivent toujours plus faire face à la problématique des taux négatifs. Les récentes bonnes performances boursières ont masqué le problème. Le cycle économique est néanmoins relativement avancé et la conjoncture mondiale devra inéluctablement reprendre son souffle.

Un marché des actions moins bien orienté fera alors apparaitre au grand jour les problèmes liés à un troisième cotisant (les marchés financiers) qui aura de la peine à soutenir les rentes du deuxième pilier à l’avenir. Se posera alors la question d’une réforme durable de la prévoyance professionnelle dont les défis dépassent la perspective de rendements futurs décevants sur les marchés financiers. On pense notamment aux aspects démographiques que sont la baisse du taux de natalité et l’allongement de la durée de vie.

En attendant, la BNS serait bien inspirée de faire un geste en faveur des caisses de pension. Alors qu’elle va annoncer des résultats records en 2019, le moment est judicieux pour réfléchir à comment mieux immuniser la prévoyance professionnelle suisse face aux effets « pervers » de sa politique monétaire.

 

Etats-Unis : Vers un rallye de fin d’année ?

L’an passé à cette même période, les investisseurs redoutaient une récession de l’économie américaine et les bourses étaient en proie à une forte crise de confiance, faisant du quatrième trimestre 2018 l’un des pires de l’histoire pour les actions US. En cette fin d’année 2019, les perspectives sont bien plus réjouissantes, alors que les indices testent de nouveaux plus hauts historiques. Nous pensons que tous les ingrédients sont réunis pour permettre un rallye de fin d’année.

Les fondamentaux économiques pourraient en effet montrer des signes de redressement durant les prochains mois. C’est d’ailleurs ce que semblent anticiper les entreprises, notamment actives dans les segments les plus cycliques de l’économie. Les résultats publiés ces dernières semaines sont encourageants, plus de 80% des sociétés ayant battu les attentes du consensus. Plus important encore, les perspectives de croissance communiquées par les managers américains tablent sur une stabilisation, voire un rebond de la conjoncture en 2020. L’action de la Réserve Fédérale américaine, qui baissera une nouvelle fois ses taux directeurs cette semaine, est cruciale pour soutenir un rebond économique aux Etats-Unis. En fin de semaine, la publication des indicateurs d’activité manufacturière pourrait bien révéler les premiers signes d’une telle reprise.

Enfin, si comme nous l’anticipons, la situation géopolitique se détend, avec notamment une désescalade des tensions commerciales entre les USA et la Chine, ces prochaines semaines pourraient bien voir les indices boursiers établir de nouveaux records et prendre à contrepied les investisseurs les plus sceptiques.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires