Point sur les marchés – 29 janvier 2019

Comme chaque semaine, nos analystes vous présentent le point sur les marchés.

Nous contacter
A cowboy on horseback observes the golden mountains

L’essentiel

A en juger par la baisse de l’indice des directeur d’achat, l’année démarre faiblement en zone euro. Deux raisons à cela : la détérioration du climat des affaires en France, sans doute liée au mouvement de protestation, et la morosité persistante dans le secteur automobile en Allemagne. Comme ce sont des facteurs temporaires, l’activité pourrait rebondir plus tard dans l’année.

Le « shutdown » le plus long du gouvernement américain a pris fin après trente-cinq jours. Un comité spécial dispose maintenant de trois semaines pour plancher sur un projet de sécurisation de la frontière mexicaine. La fin du bras de fer qui opposait le Président Trump aux démocrates devrait être saluée par les marchés financiers.

Après une courte période de consolida-tion, l’or retrouve sa bonne dynamique du quatrième trimestre et franchit les 1’300 $/once, soutenu par des flux dans les fonds indiciels ETF dédiés au métal jaune.

La hausse de taux attendra

Le cycle économique prend de l’âge, notamment dans les pays qui ont rebondi très tôt au lendemain de la crise de 2008 comme les Etats-Unis. Pourtant, les taux de référence des grandes banques centrales restent au plancher, à l’exception notable des taux américains. Sous l’impulsion de la Réserve fédérale américaine, 2018 devait être l’année du grand virage en matière de normalisation des politiques monétaires. Or, avec le ralentissement économique en cours et les développements sur le front de l’inflation, il semble que le retour à la normalité doive encore attendre au-delà de 2019. Car l’inflation pourrait connaitre une nouvelle glissade. Certes, les rémunérations commencent à accélérer dans les pays industrialisés. Cette tendance est évidente aux Etats-Unis, où les salaires horaires ont progressé de plus de 3% sur les douze derniers mois. Elle est également observée en Europe, mais avec des rythmes de progression moindres. Mais dans un monde toujours plus digitalisé, ces pressions salariales filtrent moins que par le passé dans la chaîne de transmission des prix. La concurrence, notamment au travers du commerce en ligne, continue en effet d’exercer une importante pression sur les prix des biens et services. Et le plongeon récent des cours de l’énergie augure d’un retournement à la baisse des statistiques d’inflation qui, dans le meilleur des cas, ont péniblement atteint l’objectif de 2% visé par les principales banques centrales. La Fed semble déjà avoir décidé d’une pause, ce qui pourrait bien entraîner un gel des politiques monétaires dans le reste du monde. La Banque Centrale Européenne, qui vient à peine de mettre fin à son programme de rachat d’actifs, semble considérer de nouvelles options de soutien en cas de ralentissement trop prononcé de l’activité et/ou de l’inflation. La période de taux bas devrait donc se prolonger en Europe et au Japon limitant le potentiel de performance des emprunts gouvernementaux. C’est également le cas en Suisse, où les investisseurs se résignent face à une situation durable de rendements négatifs sur les bons de la Confédération. Après la forte augmentation des primes de risque sur les obligations de moindre qualité en 2018, ce segment est celui qui offre les meilleures perspectives sur le marché obligataire. On parle notamment des emprunts de sociétés américaines et de la dette émergente, qu’elle soit émise dans une monnaie forte ou en monnaie locale.

Japon – des changements en cours

La baisse de la Bourse de Tokyo survenue au dernier trimestre 2018 a ramené la valorisation à un niveau proche de celui qu’affichait le Topix lors des dernières périodes de récession, soit un multiple de moins de 12x les bénéfices estimés. Pour-tant, la situation économique et les perspectives de croissance restent solides pour les années à venir, avec une progression du PIB toujours estimée à 0,9% en 2019.
Certes, l’augmentation de la taxe sur la consommation, agendée pour le mois d’octobre, représente un risque. Elle devrait entrer en vigueur comme prévu malgré un contexte économique mondial plus incertain, mais il est possible que le gouverne-ment décide d’implémenter des mesures fiscales ou d’exemptions supplémentaires afin d’éviter le choc économique observé lors du dernier relèvement en 2014.
Un autre risque est l’appréciation de la monnaie japonaise qui a commencé à ébranler le sentiment des investisseurs. Bien qu’un yen fort peut nuire à la profitabilité des entreprises en général, toutes ne sont pas affectées de façon égale. Les fabricants automobiles ou de composants électroniques sont
notamment les plus impactés, tandis que le commerce de détail peut même tirer avantage de cette hausse.
D’une manière plus structurelle, la croissance soutenue du revenu des ménages, combinée avec une politique d’immigration plus ouverte et une meilleure redistribution aux actionnaires, peuvent attirer à nouveau les investisseurs étrangers vers le marché nippon, après une absence marquée et des flux sortants durant les derniers mois.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires