Point sur les marchés – 4 février 2019

Découvrez chaque semaine, notre nouveau point sur les marchés.

Nous contacter
beer glasses and chips in front of tv - watching world cup football at home - soccer supporters

L’essentiel

Les députés britanniques ont voté un amendement qui exclut une sortie de l’Union européenne sans accord, ce qui éloigne les perspectives d’un Brexit dur. Néanmoins, dans la foulée ils ont demandé une révision de l’accord du Brexit. Le marché s’attendait sans doute à plus de clarifications, ce qui a mené à une prise de bénéfices sur la livre.  

Les nouvelles économiques dans la zone euro continuent à surprendre par leur faiblesse. C’est notamment le cas du PIB : +0.2% trim/trim. Alors que l’Italie entre officiellement en récession technique, l’Allemagne y échappe de justesse. Au regard de la belle reprise des bourses depuis le début de l’année, ceci semble escompté.

Le pétrole poursuit son rebond. Le cours du Brent atteint désormais 63 dollars le baril sur fond de relance économique en Chine et de troubles politiques au Venezuela. Il a ainsi récupéré plus du tiers de la baisse enregistrée au dernier trimestre de 2018.

Les rendements repartent à la baisse

La Banque Centrale Européenne s’est sans doute réjouit trop vite d’une inflation légèrement supérieure à son objectif durant l’été 2018. Cela l’avait conforté dans sa décision de mettre fin à son programme de rachat d’actifs et d’augmentation de la taille de son bilan. Depuis, le plongeon des cours du pétrole a commencé à fortement impacter les chiffres de l’inflation qui sont à nouveau sur une pente baissière dans la zone euro. Sur base annuelle, la variation des prix n’est désormais plus que de 1.4%. Dans l’intervalle, les indicateurs économiques se sont également détériorés sur fond de tensions commerciales et de ralentissement de l’activité mondiale. Dans ce contexte, il lui sera difficile de continuer à parler de poursuite de la normalisation de sa politique monétaire. En 2018, Mario Draghi avait laissé entendre que la première hausse de taux ne devait pas intervenir avant l’été 2019. Il y a désormais de bonnes chances qu’elle ne se produise pas avant 2020 voire au-delà. Car le ton n’est plus aux hausses de taux parmi le cercle fermé les grands argentiers. La Réserve fédérale américaine a laissé entendre qu’elle se mettait en pause, la banque centrale chinoise fait de la relance agressive en coordination avec le gouvernement central et la Banque du Japon continue discrètement de faire tourner la planche à billets. Le marché obligataire commence à intégrer ce nouvel environnement. Les rendements obligataires semblent en effet à nouveau dans une phase de détente, du moins en dehors des Etats-Unis. Les taux à long terme inscrivent des plus bas récents en Europe et au Japon. En Suisse, la baisse des rendements en fin d’année semblait expliquée par la panique sur les bourses et la fuite vers la qualité. Mais depuis, les taux de la Confédération à 10 ans se sont installés confortablement en territoire négatif, ce qui fait craindre un phénomène plus durable. Cette nouvelle détente généralisée des rendements semble avant tout liée au contexte de faible inflation et pas à un ralentissement plus prononcé de l’activité. Car dans le même temps, les primes de risque se compriment sur les segments plus risqués du marché obligataire. Ainsi, les emprunts de sociétés surperforment nettement depuis le début de 2019, tant sur les qualités « investissables » que sur le haut rendement, et la dette émergente suscite à nouveau l’intérêt des investisseurs.

Etats-Unis : la probabilité d’une récession recule encore…

Le dernier trimestre de l’année 2018 a été l’un des pires depuis la crise financière de 2008, alors que les investisseurs pris de panique capitulaient à quelques jours des fêtes de fin d’année.

C’est à notre sens dans la perte de visibilité sur les marchés financiers qu’il faut chercher l’explication des performances catastrophiques de la fin de l’année passée. La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, le « shutdown » du gouvernement américain et un discours confus de la Réserve Fédérale durant le quatrième trimestre sont autant d’éléments qui ont
 causé la fuite des investisseurs, dans un contexte de perte de vitesse de l’économie mondiale.

Certes, l’activité économique américaine ralentit par rapport au rythme insoutenable du début d’année passée. Cependant, cette normalisation de la croissance et les révisions baissières des analystes sur les bénéfices des sociétés qui ont suivi étaient largement attendues.  De plus, les indicateurs macroéconomiques restent robustes et les données parues la semaine passée tendent à confirmer la solidité de la conjoncture américaine, à l’image de l’ISM manufacturier et des ventes de logements neufs qui rebondissent fortement au mois de janvier. Nous excluons par conséquent toute probabilité de récession durant les douze prochains mois aux USA.

Aujourd’hui, même si des incertitudes persistent, nous tablons sur une résolution progressive de ces problèmes, ce qui devrait contribuer à soutenir le marché des actions en 2019, marché que nous avons renforcé dans nos portefeuilles en début d’année.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires