Point sur les marchés – 8 avril 2019

Découvrez le résumé de l’actualité économique de la semaine.

Nous contacter
Woman in red saree/sari in the Taj Mahal, Agra, Uttar Pradesh, India

L'essentiel

Après une faiblesse inexpliquée au mois de février, les créations d’emploi aux Etats-Unis ont repris leur rythme de croisière, soit 200’000 créations de nouveaux postes en mars. Autre élément rassurant, les salaires connaissent une progression inférieure aux attentes, à 3,2%. Après la publication de ces chiffres, un dérapage de l’inflation américaine reste toujours peu envisageable.

La banque centrale indienne a réduit ses taux directeurs (à 6%) pour la deuxième fois cette année, un changement de politique monétaire facilité par la baisse de l’inflation. Cette décision a été annoncée une semaine avant le début des élections, qui se dérouleront par étapes jusqu’au 9 mai.

Les commandes à l’industrie en Allemagne ont contre toute attente plongé (-4.2% M/M) en février, suggérant que la faiblesse dans le secteur manufacturier allemand n’est pas terminée. La raison est à mettre du côté des commandes à l’international qui souffrent de la mollesse de l’économie mondiale, notamment dans le secteur automobile.  

L’Europe dans les traces du Japon ?

L’Allemagne rejoint une nouvelle fois la Suisse et le Japon dans le cercle fermé des pays qui peuvent emprunter à long terme sans bourse délier. Malgré un léger rebond sur la semaine écoulée, le rendement du Bund à 10 ans est nul, tandis que les taux longs japonais sont en territoire légèrement négatif. Rien de comparable toutefois avec le rendement de -0,3% de l’obligation à 10 ans suisse, qui permet à la Confédération de se désendetter progressivement sans même avoir besoin d’actionner un nouveau frein à l’endettement. Le trou d’air récent subi par l’industrie allemande n’est pas étranger à ces développements. Tout comme le fait que les banques centrales renouent globalement avec une attitude très accommodante. Mario Draghi, par exemple, a décidé de brûler sa dernière cartouche avant de quitter son poste de président de la BCE en octobre prochain, en annonçant une nouvelle série de prêts à taux zéro pour les banques européennes. La planche à billets n’a pas fini de tourner dans le monde. Ce qui étonne, c’est la mollesse des chiffres de l’inflation, malgré les milliers de milliards injectés par les grands argentiers depuis près de dix ans. Un peu partout, les indices des prix à la consommation se réorientent à la baisse et s’éloignent de l’objectif de 2% généralement visé. Dans la zone euro, le ralentissement de l’inflation interpelle. Hors effets volatils liés aux variations des prix de l’énergie et des produits agricoles, l’inflation sous-jacente annuelle a ralenti à 0.8% en mars. Ce chiffre est proche de son plus bas historique récent de 0.6% atteint en mars 2015. En Suisse, l’inflation sous-jacente reste également à de bas niveaux (0.5% sur un an). Dans ce contexte de faible inflation dans la plupart des pays industrialisés, la normalisation des politiques monétaires attendra. Et cela concerne également les Etats-Unis où la Fed, après avoir pris un peu d’avance dans ce cycle, n’effectuera pas de nouveau tour de vis en 2019. Des dirigeants politiques de tous bords commencent même à réclamer que la Réserve fédérale inverse la tendance et abaisse ses taux de référence dans les prochains mois. Dans cet environnement de taux zéro ou négatifs, la recherche de rendement dans des segments un peu plus risqués du marché obligataire fait toujours du sens. On pense en particulier aux obligations de sociétés américaines, à la dette de pays émergents, ou encore aux emprunts de la périphérie européenne.

Un rebond mérité ?

Ces dernières semaines, nous avons assisté à un net retournement du sentiment des investisseurs, qui est passé d’un pessimisme extrême à un niveau d’optimisme plutôt consensuel. Reste maintenant à savoir dans quelle mesure ce rebond est justifié. Si l’on se penche sur les facteurs négatifs évoqués précédemment sur les marchés émergents, à savoir la cherté du dollar, l’inflation ou le ralentissement provoqué par le désendettement de la Chine, on note que tous ont évolué dans la bonne direction. A ce stade, la poursuite du rebond dépend essentiellement de deux facteurs : l’impact de la relance économique prescrite par Pékin et la résolution du différend commercial sino-américain. S’agissant du redressement de l’économie chinoise, notre avis est que les mesures de relance actuelles devraient être plus limitées que lors des exercices précédents, à la fois en termes de durée et d’ampleur, et qui commenceront déjà à se dissiper avant la fin de l’année. Toutefois, l’impact de ce ré-endettement commence tout juste à se faire sentir au niveau de l’économie réelle, sous la forme d’une stabilisation du crédit et d’une reprise des investissements en actifs fixes. Le deuxième point à surveiller concerne l’évolution des relations commerciales entre Washington et Pékin. Le risque d’escalade des tensions semble s’être provisoirement éloigné. Pour rappel, le président Trump avait promis une augmentation des tarifs douaniers si aucun accord n’était trouvé avant début mars. Or jusqu’à présent, il n’y a eu ni accord, ni hausse des taxes. Une prudence extrême à ce stade n’est toujours pas justifiée sur les bourses de la région.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires