phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 9 août 2021

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Point des marchés-banque-piguet-galland-09.08.2021

L’essentiel

Alors que la production industrielle en Allemagne est sortie en-dessous des attentes (-1.3%), les commandes à l’industrie ont largement battu les attentes en rebondissant fortement (+4.1%). Ceci nous réconforte dans l’idée que la faiblesse de la production industrielle n’est que temporaire, causée notamment par des goulots d’étranglement comme pour les semi-conducteurs. 

Suite à la publication des chiffres de l’emploi américain, l’or corrige fortement. Techniquement, il retourne dans son canal baissier en place depuis l’été passé. Le marché anticipe clairement une remontée des taux et une modération prochaine de l’inflation.

Le marché de l’emploi américain a réservé une bonne surprise aux investisseurs. Au mois de juillet ce sont près d’un million de postes qui ont été créés, confirmant ainsi la solidité de la reprise économique. La rapide érosion du taux de chômage, qui a décliné de 5,9% à 5,4% le mois passé, devrait en outre conforter la Fed dans sa décision de normaliser sa politique monétaire dès cet automne. 

Chine – un été pluvieux dans la tech chinoise

Le régulateur chinois a choisi cette période estivale relativement calme pour secouer le secteur internet. Depuis, les investisseurs se posent de nombreuses questions sur la raison derrière cette série de réglementations et sur la façon de percevoir leurs investissements en Chine. 

La pression réglementaire sur les sociétés internet n’est pas nouvelle ; elle a commencé en novembre 2020 avec le retrait forcé de l’introduction en bourse d’Ant Group. L’événement déclencheur a été la réglementation, bien plus stricte que prévu, annoncée le 23 juillet sur le secteur de l’éducation chinoise, ciblant les entreprises de tutorat. Etant également suivi par d’autres actions sur les jeux vidéo et le service de livraison à domicile. 

Si les cibles semblent aléatoires, le choix des secteurs offre une idée de la volonté de Pékin, qui chercherait une transition vers un équilibre entre croissance et durabilité, en promouvant l’égalité sociale, la sécurité des données et l’autosuffisance. 

Prenons le secteur du tutorat. La pression du système éducatif actuel est énorme sur les parents. Bien qu’étonnamment strictes, les nouvelles réglementations font partie des réformes après le recensement de la population de 2020, montrant que le taux de natalité est tombé en dessous du niveau escompté par le gouvernement. Un autre exemple est celui des services de livraison de nourriture, qui se sont rapidement répandus avec la pandémie. L’objectif est de protéger les droits des chauffeurs-livreurs – une tendance similaire à celle du Royaume-Uni pour Deliveroo ou Uber. 

Par ailleurs, l’absence de réglementation dans les industries privilégiées dans le dernier plan quinquennal, par exemple le secteur des semi-conducteurs ou de l’énergie renouvelable, semble confirmer la volonté du gouvernement. Ces secteurs devraient rester à l’abri de la régulation et cette différence de traitement se traduit dans l’écart de performance entre le marché onshore et offshore. 

La réalité est qu’au cours de la dernière décennie, la Chine a privilégié la croissance à la réglementation pour son secteur technologique. Elle rattrape simplement ses pairs mondiaux dans la réglementation des secteurs de la nouvelle économie avec ces dernières mesures. Il y a eu depuis des signes clairs de stabilisation de la réglementation, comme la suppression de l’article critiquant l’industrie du jeu vidéo ou la réunion avec des banquiers pour rassurer les marchés le 29 juillet. 

Alors que les investisseurs devraient s’habituer à une application plus explicite des priorités sociales de Pékin, le risque que les mesures imposées aux entreprises éducatives se généralisent est extrêmement faible. En effet, la Chine n’abandonnera pas son objectif à long terme de leadership technologique sur la scène mondiale. Plus de contrôle ne signifie pas se débarrasser de ce moteur de la croissance et risquer d’entraver l’esprit d’innovation du pays. Un exemple d’ajustement pour les investisseurs est de rééquilibrer l’exposition à la Chine des ADR avec les actions A chinoises, qui sont plus alignées sur les idées et l’intention du président Xi.

Fonds alternatifs : la dispersion est importante

Alors que les marchés continuent d’afficher des nouveaux records, la dispersion entre régions et la volatilité des performances des différents styles sont très importantes. Par exemple, alors que la Nasdaq termine le mois de juillet en hausse de près de 3%, le Russell 2000 est lui en baisse de plus de 3%. De même, les marchés émergents terminent le premier semestre à l’équilibre, alors que les bourses mondiales sont en hausse de plus de 10%. 

Dans cet environnement, les gérants long/short actions continuent de bien se comporter, grâce à leur capacité à capter les phases haussières des bourses. Néanmoins, la volatilité a augmenté récemment, principalement à cause des rotations sur les marchés sous-jacents. 

En revanche, nous commençons à prendre des bénéfices sur les fonds actifs dans le crédit. Avec des taux et des spreads proches de leurs planchers, les opportunités se limitent désormais à des niches. Le risque de liquidité nous incite à la prudence, et nous nous intéresserons à nouveau à ce segment lorsque les valorisations seront plus attrayantes. 

Finalement, les stratégies d’arbitrage restent à la traîne. L’important volume d’émissions d’obligations convertibles et le dégonflement de la bulle sur les SPAC expliquent ce mouvement durant le deuxième trimestre. Plus récemment, des craintes d’un durcissement réglementaire aux Etats-Unis sur les opérations de fusions et acquisition et des distorsions dans le marché des obligations de meilleure qualité ont empêché une normalisation. Nous continuons toutefois de recommander une exposition à ces stratégies, avec une préférence pour les gérants les plus flexibles, car elles fournissent un bon complément à une allocation directionnelle.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires