Points sur les marchés – 8 octobre 2018

Découvrez chaque semaine notre résumé de l’actualité économique.

New York cityscape with autumn colored tree

L'essentiel

Aux Etats-Unis, alors que l’activité manufacturière semble marquer le pas, l’ISM des services a atteint un record historique et dépassant largement les prévisions des économistes. L’industrie des services représentant aujourd’hui la grande majorité de l’activité économique, il s’agit là d’une nouvelle preuve de la robustesse de la conjoncture américaine.

Toujours aucun signe d’une percée de l’inflation en Suisse et ce, malgré une situation de plein emploi. Pour le mois de septembre, l’Indice des Prix à la Consommation n’a que faiblement progressé, en hausse de 1%, alors que l’on tablait sur une évolution de 1.1%. Dans ce contexte, il y a peu de chance de voir la BNS modifier son message quant à son actuelle politique monétaire.

Les rendements obligataires en Italie ont touché un plus haut depuis 2014, suite à de nouvelles inquiétudes au sujet du budget. En parallèle, les banques de ce pays, qui sont de grandes détentrices d’obligations italiennes ont vu leurs primes de risques continuer à augmenter. A moins de parier sur une sortie italienne de la monnaie unique, de nouvelles d’opportunités d’achat se profilent sur ce marché.

Les taux négatifs, bientôt de l’histoire ancienne ?

Les taux américains se sont nettement tendus durant la semaine écoulée puisque les rendements à 10 ans sont sortis par le haut du canal dans lequel ils évoluaient depuis plusieurs mois. Ils ont terminé la semaine à 3.22% cassant ainsi leur sommet récent de 3.11%. Les derniers chiffres d’inflation ne semblent pas en cause. L’indicateur phare de la semaine était plu-tôt de nature à rassurer les investisseurs, puisque les salaires horaires n’ont pas accéléré autant que prévu au mois de septembre. Leur variation annuelle affiche même une légère modération à 2.8% (contre 2.9% précédemment). On est donc loin des niveaux susceptibles de provoquer un dérapage des prix. Dans les cycles économiques précédents, des progressions de l’ordre de 3.5% à 4% ont habituellement été considérées comme une menace pour la stabilité des prix. Mais les investisseurs se sont laissés gagner par la crainte d’un durcissement plus prononcé de la politique monétaire de la Réserve fédérale. Car son président a tenu des propos nettement moins rassurants que la semaine précédente. Il semblerait que le communiqué de la dernière réunion de la Fed a été interpré-té de façon beaucoup trop accommodante au goût de Monsieur Jerome Powell. Il a ainsi tenu à préciser que la Réserve fédérale n’en a pas encore terminé avec ses hausses de taux. L’impact sur le marché obligataire a été notoire les bons à 10 ans du Trésor américain perdant plus de 1% au passage. Et la peur de l’inflation semble céder le pas à la crainte d’une surabondance d’emprunts du gouvernement améri-cain destinée à financer la baisse d’impôts et la hausse des dépenses en infrastructures décidées par l’administration Trump. Cette crainte nous semble surfaite, car le marché obligataire américain est un des seuls à offrir des rendements réels positifs (qui couvrent l’inflation) parmi les pays développés. Dans un monde financier globalisé, les investisseurs vont rapidement redécouvrir l’intérêt offert par les obligations américaines, quitte à se détourner de marchés obligataires affichant des rendements réels négatifs. Si les taux longs doivent remonter, c’est donc plutôt en Europe et au Japon où ils sont encore au plancher et nettement en-dessous des niveaux d’inflation anticipés pour les prochaines années.

Combien de stimulus faut-il ?

Depuis le mois de juin, les autorités chinoises ont annoncé une série de mesures visant à contrebalancer l’impact des taxes douanières et améliorer la résistance de l’économie à des chocs externes. Dévalua-tion du yuan, ajustements contra-cycliques, abaissement du taux des réserves obligatoires et réduction des impôts sur le revenu sont autant d’exemples d’interventions axées sur la stabilisation de l’activité.
Pendant le week-end, la banque centrale chinoise a réduit de 100 points de base supplémentaires le taux de réserve obliga-toire pour la plupart des banques chinoises, avec le but d’amortir la publication décevante du PMI manufacturier de la semaine passée. Pour la quatrième fois cette année, Pékin abaisse ce taux permettant ainsi d’injecter environ 100 milliards de dollars dans le système bancaire chinois.
Bien que le volume du « shadow banking » continue de diminuer, un net rebond a été observé ces derniers mois du côté des prêts bancaires et des émissions obliga-taires provenant des gouvernements locaux et des entreprises. En fait, l’assouplissement du crédit marque la première étape d’une relance budgétaire appelée à favoriser un retour des investissements dans les infrastructures. Pour le moment, l’échelle de ces mesures de relance reste modérée : les autorités chi-noises restent prudentes en gardant des marges de manœuvre dans le cas où la durée du conflit commercial s’allonge, un scénario à ne pas exclure compte tenu des dernières provocations provenant des Etats-Unis.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Maecenas consequat purus orci, nec bibendum massa lobortis imperdiet. Vestibulum vel urna efficitur, hendrerit felis sed, interdum enim. Aenean aliquet urna libero, eu posuere arcu volutpat eu. Pellentesque ut metus imperdiet, consequat velit sed, egestas augue. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Praesent convallis neque vitae tempor volutpat. Maecenas scelerisque semper dolor id cursus. In vitae justo in eros ornare hendrerit et id tellus. Suspendisse posuere nisl non consectetur consequat. Morbi egestas nunc et nisl dapibus, a consectetur lacus lacinia. Etiam feugiat ante eget luctus varius. Curabitur rutrum, velit eget molestie molestie, ipsum arcu ornare tortor, faucibus congue arcu est eu risus. Sed ut tellus dui. Phasellus feugiat quis ligula eu pretium.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires