phone-icon
phone-icon

Autorisation GFI – Hâte-toi (mais vraiment pas) lentement !!!

Après les premiers chiffres officiels communiqués en juillet 2020 sur le nombre de gérants de fortune indépendants (GFI) annoncés auprès du régulateur, la FINMA a publié une première fois fin mai 2021 les premiers résultats de l’évaluation des requêtes en autorisation déposées depuis cette date initiale. Un communiqué de presse a été publié le 16 septembre par le régulateur pour encourager les gestionnaires de fortune à se hâter dans leur procédure d’enregistrement !

Nous contacter
Julien-froidevaux-gfi-responsable-gérant-indépendant-gestionnaire-fortune-indépendant-piguet-galland

Retour vers le futur

L’activité de gestion indépendante connaît un changement structurel en profondeur sans précédent. Terminé le régime d’autorégulation. Bienvenue à l’enregistrement en direct auprès du régulateur et à une surveillance via des organismes dédiés.

Tout au long de l’année, la FINMA s’est prêtée à un nouvel exercice de transparence avec plusieurs publications sur son site et autres médias, ainsi qu’un nombre très important de présentations dans des forums pour professionnels. Un communiqué de presse extrêmement clair – presque alarmiste – a été publié le 16 septembre par le régulateur pour encourager très fortement les gestionnaires de fortune à se hâter dans leur procédure d’enregistrement.

Pour rappel, 2’327 GFI et trustees s’étaient annoncés auprès du régulateur au 30 juin 2020, donnant ainsi une première estimation officielle du nombre d’acteurs situés en Suisse. Parmi les GFI candidats au dépôt d’une requête en autorisation, 10% affirmaient alors vouloir déposer une requête en autorisation en 2020, 30% en 2021, le solde en 2022.

Comme pour bien confirmer l’excellente santé de la profession, à fin décembre 2020, le nombre d’intermédiaires annoncés se montait désormais à 2’521, soit 194 nouvelles annonces depuis juin 2020, ou une augmentation proche de 10%. Une évolution plus que favorable pour un secteur que d’aucun dise en pleine consolidation.   

Des dépôts de demandes à la peine

Cependant, fin mai 2021, seules 95 requêtes en autorisation avaient été reçues par le régulateur. Ce chiffre se monte désormais à 180 au 16 septembre 2021, soit bien moins de 10% du total théorique de gérants de fortune présents en Suisse. Un bel attentisme qui promet un sympathique goulet d’étranglement pour fin 2022.

En termes d’approbation, 16 dossiers ont été approuvés au 16 septembre (72 si les sociétés de groupe sont considérées). Les 5 organismes de surveillance (OS) autorisés par la FINMA ne vont pas chômer d’ici la fin 2022 !

Possible doublement du nombre d’acteurs ?

Le doublement potentiel des acteurs liés aux GFI dans les dix prochaines années, toujours une utopie ?

Démonstration par l’absurde : annualisée, avec une croissance linéaire, l’augmentation de 194 unités de GFI (une nouvelle unité de mesure communément adoubée par le marché) conduit à multiplier par deux le nombre d’acteurs en 6 ans exactement (par rapport au chiffre de référence de juin 2020).

Plus sérieusement, l’option d’enregistrement – même tardif – sera indubitablement l’option privilégiée pour une majorité des GFI. Le régulateur a autorisé des acteurs de relativement petite taille, avec des critères de risque restreints. Ce n’est donc pas la consolidation et réduction massive crainte initialement. Néanmoins, de possibles rapprochements sont toujours envisageables, à l’instar de rares fusions entre acteurs de grande taille, ou d’acquisition de très grands gérants de fortune par des banques en pleine croissance.

Des rapprochements plus discrets sont toujours possibles : un gestionnaire de fortune peut renoncer à son statut de gérant, rejoindre une autre entité comme apporteur d’affaire, et rallier les 4’600 (!) conseillers déjà enregistrés auprès des trois registres des OAR approuvés par le régulateur. 

 

Rendez-vous en juin 2022 pour l’avant-dernière ligne droite !

 

Julien Froidevaux,
Responsable Gérants de Fortune Indépendants (GFI), Piguet Galland & Cie
septembre 2021

 

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires