phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 26 avril 2021

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Idyllic landscape in the Alps with blooming meadows in summer

L’essentiel

L’indice des directeurs d’achat (PMI’s) qui mesure le climat des affaires au Royaume-Uni a bondi en avril. Grâce à la levée des restrictions, les services ont plus progressé que le secteur manufacturier. Les PMI’s de la zone euro ont également affiché une hausse, mais moindre en raison du retard pris dans la campagne de vaccination. Mais les services s’inscrivent pour la première fois en zone d’expansion, ce qui est encourageant.

La banque centrale du Canada est la première à réduire son soutien à l’économie dans les pays développés. Elle compte en effet diminuer d’un quart ses injections mensuelles de liquidité par le biais d’achats de dette gouvernementale. Le dollar canadien a profité de cette annonce et progresse contre la plupart des monnaies sur la semaine.

Le marché indien a sous-performé la région avec un recul de près de 2%, reflétant la détérioration de la situation sanitaire dans le pays. La flambée du nombre de cas de Covid à 350 000 contaminations par jour rappelle les risques qui peuvent frapper les pays en retard en termes de programmes de vaccination. La banque centrale indienne a réitéré la nécessité de maintenir une politique accommodante face à la résurgence du virus.

Suisse : alignement propice…

Depuis que nous avons renforcé notre exposition aux actions suisses en janvier, les indices domestiques se sont stabilisés, après pas loin de neuf mois de sous-performance significative. Pourtant, le rattrapage ne s’est pas encore vraiment matérialisé, et nous restons convaincus qu’il est opportun de surpondérer ce marché dans les portefeuilles.

De fait, il est de plus en plus difficile de justifier que les titres helvétiques se traitent avec une décote de près de 5% par rapport aux actions mondiales. Historiquement, les valeurs du SPI jouissent d’une prime de 5 à 10% vis-à-vis des indices actions mondiaux. Certes, la cote domestique est largement défensive, ce qui la pénalise dans le contexte actuel. Mais la phase de croissance synchrone qui s’annonce à l’échelle du globe devrait avoir des retombées positives pour la bourse helvétique, y compris pour ses sociétés les plus qualitatives.

Les indicateurs de l’activité économique sont au beau fixe et les analystes ont entamé leur travail de révision à la hausse des bénéfices de l’année en cours pour les entreprises locales. Cette tendance ne fait que s’amorcer : il reste donc un large potentiel de surprises favorables pour 2021 et 2022, ce qui devrait accélérer le rattrapage en cours des valeurs helvétiques.

Par ailleurs, la période de vigueur du franc pourrait bien toucher à sa fin. Depuis quatre trimestres maintenant, l’euro se raffermit face à la monnaie helvétique. Plus récemment, les tensions sur les taux d’intérêt américains ont également conduit à une dépréciation du franc vis-à-vis du billet vert. Ces mouvements vont renforcer l’attrait des produits d’exportation suisses, une composante essentielle du PIB de notre pays. Il est dès lors fort probable que les développements sur le front des devises accentuent encore la dynamique bénéficiaire des entreprises suisses.

En conclusion, nous réitérons notre opinion favorable à l’égard des actions domestiques qui, aux niveaux actuels, demeurent extrêmement attrayantes par rapport aux autres actifs financiers et aux actions mondiales. Le potentiel de rattrapage est significatif et devrait se concrétiser dans les prochains trimestres, une fois l’euphorie du début de cycle passée. Nous préconisons toujours une approche équilibrée entre les grandes capitalisations de qualité et les petites valeurs cycliques, premières bénéficiaires de l’embellie conjoncturelle mondiale.

Hedge funds : la tendance est favorable

Les fonds alternatifs ont conservé au premier trimestre la bonne dynamique dont ils avaient joui en 2020, affichant une progression en ligne avec celle des marchés actions. L’analyse des résultats vient encore renforcer notre sentiment positif à l’égard de cette classe d’actifs. Car si la solide performance des marchés boursiers a clairement été un soutien, force est de souligner que le puissant mouvement de rotation entre les styles « growth » et « value » a été géré en douceur.

La capacité d’adaptation démontrée par les stratégies alternatives tend à confirmer que l’industrie a fini de manger son pain noir de la décennie précédente et que les excès sont bel et bien digérés. Ce point de vue commence du reste à être partagé par d’autres investisseurs, dont le regain d’intérêt se traduit par des flux nets résolument positifs.

Nous continuons quant à nous de privilégier une approche diversifiée. Les gérants long/short actions bénéficient d’un environnement très favorable : la forte dispersion des cours et le niveau élevé d’incertitude profitent en effet aux équipes dotées des ressources nécessaires pour effectuer leur recherche fondamentale en interne. Nous complétons cette exposition avec des produits moins directionnels misant à la fois sur des stratégies d’arbitrage et sur la volatilité.

 

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires