phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 26 juillet 2021

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Idyllic mountain scenery in the Alps with lush blooming meadows in springtime

L’essentiel

Les bourses chinoises et de Hong Kong ont été ébranlées par un nouveau tour de vis réglementaire. C’est désormais les sociétés spécialisées dans le soutien scolaire qui sont dans le viseur du gouvernement chinois. Pékin a en effet annoncé une réglementation qui pourrait fortement pénaliser cette industrie.

20% des entreprises du S&P 500 ont publié leurs résultats pour le deuxième trimestre 2021 et une large majorité d’entre elles (87%) ont battu les attentes des analystes. Ces surprises constituent un soutien solide pour les marchés et vont continuer à alimenter les révisions haussières sur les chiffres du consensus pour cette année.

Avec quelques mois de décalage sur les Etats-Unis, l’indice des directeurs d’achat (PMI’s) de la zone euro a atteint un nouveau point haut historique en juillet. Bénéficiant de la levée des restrictions et de la vaccination les services ont connu un mois particulièrement porteur. Ces statistiques viennent confirmer l’actuel rebond de l’activité économique sur le Vieux continent.  

La livre sterling bientôt immunisée contre le Brexit et le variant delta

Sur l’autoroute des banques centrales, certaines commencent à se rabattre sur la présélection de droite et guettent la sortie. Car la fin des politiques d’urgence se posera inéluctablement. Ce n’est pas encore le cas auprès de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui a réaffirmé son soutien à l’économie lors de sa réunion la semaine dernière.

Pour sa présidente Christine Lagarde, les incertitudes encore nombreuses sur le front de la pandémie justifient des conditions monétaires très accommodantes en vue de consolider la reprise économique. Confrontée à un dérapage de l’inflation assez prononcé, la Réserve fédérale américaine (Fed) semble en revanche prête à lever le pied. Cela passera tout d’abord par une réduction des injections de liquidité dans le cadre de son programme de rachat d’actifs.

Sans attendre le prochain meeting de la Fed en septembre, son président Jerome Powell pourrait ainsi saisir l’occasion du traditionnel symposium des banques centrales à Jackson Hole aux Etats-Unis à la fin août pour officialiser ce changement de cap monétaire. La Banque d’Angleterre n’a pas attendu ses prestigieuses consœurs américaines et européennes pour commencer à normaliser sa politique. Elle est déjà passée à l’action.

Là également, pas encore de hausses de taux en vue, mais une réduction à la marge de son programme d’achat d’actifs. Dans les faits, la planche à billets se met bel et bien à ralentir au Royaume-Uni, signe de la fin d’une période d’exception aux plans économique et politique. Car le dossier du Brexit a été refermé, et la campagne de vaccination à large échelle laisse espérer une nette accélération de la croissance malgré l’apparition de nouveaux variants du virus.

Etonnamment, la monnaie britannique reste très proche de ses points bas historiques, aussi bien contre le dollar américain que contre l’euro. Cela ne devrait pas durer. Selon nous, la livre sterling est sous-évaluée et devrait profiter de la nette amélioration des fondamentaux outre-Manche. Nous l’avons d’ailleurs renforcée dernièrement dans les portefeuilles. Le même raisonnement pourrait du reste s’appliquer prochainement au billet vert si la Fed emboîte effectivement le pas à la Banque d’Angleterre dès cet automne. A plus forte raison si la Fed confirme viser ses premières hausses de taux dès 2023, ce qui redonnerait un avantage au dollar en termes de rendement, notamment face à l’euro et au franc suisse.

Suisse : un bon mélange entre valeurs défensives et cycliques

Après un démarrage quelque peu chaotique, les campagnes de vaccination contre le Covid-19 ont rapidement permis un assouplissement des mesures de restriction chez nos voisins et nos principaux partenaires commerciaux, conduisant à une accélération de la conjoncture mondiale.

Dans cet environnement, les petites capitalisations domestiques ne sont plus les seules à se distinguer. Depuis le milieu du trimestre dernier, l’intérêt pour les grandes capitalisations, plus défensives, revient en force. La décote de valorisation de ces titres a finalement suscité la convoitise des investisseurs, qui, face à l’avance prise par les cycliques en termes de performance, commencent à chercher des alternatives.

Nous tablons toujours sur une surperformance des actions suisses dans les prochains mois. Les estimations bénéficiaires restent bien orientées, et le pic de croissance ne semble pas encore atteint, ce qui laisse un potentiel de surprises positives à même de stimuler les marchés. De plus, alors que nous progressons dans le cycle économique, le mélange « bien dosé » entre valeurs défensives et cycliques constitue un réel atout pour le marché boursier domestique.

Enfin, l’inflation ne devrait pas dépasser 1% cette année dans notre pays. C’est dire que la BNS n’a aucune raison de modifier sa politique monétaire des plus accommodantes. D’autant que le différentiel d’inflation en faveur de la Suisse permet au franc de s’affaiblir contre l’euro et le dollar, ce qui est un élément extrêmement favorable à notre économie exportatrice.

Nous conservons par conséquent notre vue positive à l’égard des actions domestiques, que nous continuons de surpondérer dans nos portefeuilles.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires