phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 4 novembre 2019

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Point sur les marchés 04.11.2019

L’essentiel

En octobre, l’activité manufacturière en Chine a progressé à son rythme le plus rapide depuis plus de deux ans. À 51.7, l’indice des directeurs d’achats Caixin-Markit a dépassé les attentes grâce notamment au rebond des nouvelles commandes. Ce retour dans la zone d’expansion semble indiquer que l’impact maximal des tarifs douaniers pourrait être derrière nous.

L’activité manufacturière suisse a rebondi de manière importante en octobre. Même si les indicateurs restent en zone de contraction, il semblerait qu’un point bas ait été atteint à la fin de l’été. Cette publication vient corroborer l’amélioration de l’indice conjoncturel de l’institut KOF publié la semaine précédente.

Aux Etats-Unis, les créations d’emploi pour octobre sont restées extrêmement robustes et ont surpris les économistes. Avec près de 130’000 nouveaux postes et un taux de chômage stable à 3,6%, l’environnement demeure porteur, notamment pour le consommateur américain. Ajoutons enfin que les progressions annualisées de salaires de 3% ajoutent au pouvoir d’achat sans trop pénaliser les marges des entreprises.

Recul des risques

Les incertitudes politiques s’estompent progressivement. Certes, le Royaume-Uni n’en a pas encore fini de tergiverser sur le Brexit. Nous considérions comme très probable une ratification par le parlement britannique de l’accord arraché par Boris Johnson à l’Union européenne. Nos espoirs ont été contrariés. La date butoir du 31 octobre est passée, un nouveau délai a été réclamé auprès de Bruxelles et de nouvelles élections anticipées sont prévues en décembre pour sortir de l’impasse.

A la faveur d’un nouveau « coup de sac » parlementaire, Boris Johnson espère réunir une majorité confortable grâce à des élections qu’il souhaite transformer en plébiscite de son projet. Pour autant, il nous semble que le risque d’une sortie sans accord a nettement reculé et que l’alternative à une sortie avec accord pourrait bien être une sortie reportée durablement ou bien tout simplement pas de sortie du tout.

Mais ce qui pèse le plus sur le climat des affaires dans le monde, c’est l’incertitude entourant les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Notre scénario table sur un apaisement des tensions entre ces deux pays. Pour l’instant, les nouvelles sont favorables. On semble en effet se diriger vers la signature d’un accord qui prévoit notamment l’abandon de certaines augmentations de taxes imposées ces derniers mois par les Etats-Unis en réponse à une augmentation par la Chine d’achats de produits américains surtout dans le domaine agricole.

Un recul des risques politiques dans le monde tomberait au bon moment. Certains indicateurs économiques avancés semblent en effet indiquer que le pire du ralentissement manufacturier est passé et qu’un début de rebond se dessine. Ce réveil industriel se produirait avant même que la confiance des ménages n’ait eu le temps de vaciller. Ces développements favorables permettraient d’écarter définitivement la crainte d’une récession mondiale sur le court terme.

D’autant que les banques centrales poursuivent leurs efforts de relance dans un contexte d’inflation toujours très contenue. La semaine dernière, c’est la Réserve fédérale américaine qui s’y collait avec sa troisième baisse de taux en 2019. Ce contexte reste favorable aux actifs risqués comme en atteste l’établissement de nouveaux records  en fin de semaine à Wall Street.

A moins d’un nouveau clash surprise entre les présidents Trump et Xi, ce rallye de fin d’année a de grandes chances de se poursuivre. Nous avons d’ailleurs renforcé notre surpondération des actions dans les portefeuilles en début de semaine dernière en renforçant les Etats-Unis, l’Europe et l’Asie.

Royaume-Uni « get Brexit done »

Au Royaume-Uni, la date buttoir du Brexit a de nouveau été repoussée. Néanmoins les risques politiques ont significativement diminué à la suite de l’annonce d’un accord trouvé par Londres et Bruxelles. Il reste naturellement encore des incertitudes notamment liées à la tenue d’élections anticipées. Bien que les électeurs vont pouvoir choisir entre le Brexit dur mais ordonné de M. Boris Johnson ou rester dans l’Union Européenne avec ou sans un référendum, ces deux scénarios sont meilleurs que le blocage actuel pour les investisseurs.

De plus, l’avance des conservateurs dans les sondages augmente les chances de victoire de Boris Johnson et la ratification de l’accord, ce qui devrait être positif pour la livre. Malgré son rebond récent, elle reste sous-évaluée et fait toujours l’objet d’importantes ventes à découvert. Dans un tel scénario, la cote des petites capitalisations, devrait tirer son épingle du jeu en raison de son exposition à l’économie domestique bien plus importante que pour l’indice FTSE100.

Historiquement, une appréciation de la livre a un impact positif pour cette cote alors que c’est le cas inverse pour le FTSE 100, compte tenu de son exposition importante à des sociétés exportatrices. Depuis le vote du Brexit en juin 2016, le marché britannique a sous-performé les bourses mondiales et les fonds d’actions britanniques ont connu d’importantes sorties cumulées.

D’ici la résolution définitive du Brexit, la prime de risque sur le marché britannique devrait successivement diminuer et laisser place à une expansion de multiples, notamment en raison de la sous-détention massive de la part des investisseurs et de sa décote en termes de valorisation. Pour toutes ces raisons, nous recommandons l’ETF iShares MSCI UK Small Cap à l’achat.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires