Point sur les marchés – 19 avril 2021

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Sommets enneigés du Schreckhorn

L’essentiel

La configuration technique du cuivre reste positive. En effet, après avoir testé sa moyenne mobile des 50 jours le métal repart à la hausse. Il est porté par des commentaires positifs de brokers qui reconnaissent son importance dans la transition vers une économie verte.

La saison des résultats trimestriels a débuté pour les entreprises américaines. Au vu de la solidité récente des indicateurs macroéconomiques, nous anticipons de larges surprises positives. Les analystes demeurent trop conservateurs dans leurs estimations. Les annonces de ces prochaines semaines vont permettre un ajustement à la hausse des anticipations bénéficiaires pour l’année 2021.

L’économie chinoise a rebondi de 18,3% au premier trimestre, en contraste avec la baisse de 6,8% au cours de la même période en 2020. Cette croissance est conforme aux attentes compte tenu de la faible base de comparaison. La dynamique de croissance devrait passer du secteur industriel au secteur de la consommation, avec une progression des ventes au détail de 34,2% en mars.

Tandis que la Fed bride les taux et le dollar, les bourses s’envolent

En période de crise, les investisseurs ont tendance à privilégier les monnaies offrant les meilleures garanties en termes de stabilité. Rien de très étonnant dès lors à ce que le franc suisse ait été prisé durant une bonne partie de 2020 malgré des taux d’intérêt bien inférieurs à zéro et donc pénalisants pour les détenteurs de liquidités, notamment pour bon nombre d’investisseurs étrangers.

Avec le retour de la confiance, tant à l’égard de l’économie réelle que des marchés financiers, les investisseurs redonnent généralement de l’importance aux écarts de rendement entre les devises. Ce phénomène semble actuellement peser sur le franc suisse, pour le plus grand soulagement de la BNS. La faiblesse récente du franc contre l’euro apporte en effet une bouffée d’oxygène aux entreprises exportatrices et à tout un pan du tissu économique helvétique.

La poursuite du redressement de la monnaie unique dépendra sans doute de l’accélération des campagnes de vaccination, condition nécessaire à une véritable normalisation conjoncturelle en Europe.

De son côté également, le dollar américain a souffert de la crise en 2020 mais semble avoir amorcé à tout le moins une phase de stabilisation. La sensibilité du billet vert à l’évolution du différentiel de taux entre les Etats-Unis et le reste du monde semble particulièrement marquée depuis quelques mois. Le rebond rapide des rendements obligataires américains en début d’année a ainsi provoqué un regain d’intérêt pour le dollar US. Face au creusement des déficits américains (budgétaire et commercial), seul un différentiel d’intérêt attractif semble en effet en mesure d’attirer à nouveau les capitaux internationaux et de provoquer un renversement de tendance durable en faveur du dollar US.

Un mouvement qui semble avoir été stoppé par les propos rassurants des banquiers centraux américains. Jerome Powell et ses acolytes ont pour l’instant bloqué une hausse des taux américains qui nous paraît inexorable en raison de la forte reprise de l’activité économique et du réveil de l’inflation outre-Atlantique. Cette attitude très accommodante de la Réserve fédérale est en revanche saluée par les marchés boursiers qui continuent de gravir les sommets, à l’exception notable de quelques marchés émergents.

Face à un retour d’optimisme à court terme sur les actions, nous préconisons quelques prises de bénéfices sur les marchés et thématiques qui ont le plus progressé récemment (en particulier aux Etats-Unis) afin de ramener les portefeuilles aux poids recommandés dans nos allocations tactiques.

Europe : l’heure est au rattrapage

Il ne fait désormais plus aucun doute que la détérioration de la situation sanitaire sur le Vieux-Continent décalera de quelques mois la reprise économique dans la zone euro, le temps que l’accès aux vaccins soit généralisé. Comme aux Etats-Unis, le confinement a entraîné une épargne considérable et une demande refoulée du côté des ménages. Lorsque la pandémie sera sous contrôle, cela devrait conduire à un solide rebond de la consommation, en particulier dans le domaine des biens durables et des services.

Quant aux bourses européennes, elles bénéficient du rebond de début d’année sur les taux d’intérêt. A notre sens, les ingrédients sont réunis pour une poursuite du rattrapage. Avec une décote de 20% par rapport aux bourses mondiales, la valorisation des actions européennes s’avère toujours très attrayante en termes relatifs. De plus, elles n’ont pas enregistré de flux entrants depuis plusieurs années, contrairement aux Etats-Unis ou aux marchés asiatiques.

Au sein de l’Europe, nous pensons que le Royaume-Uni présente un profil intéressant. Le pays devrait sortir de la crise plus vite que prévu grâce à une campagne de vaccination efficace. Suite à la sous-performance massive et prolongée des actions britanniques, notamment depuis le vote sur le Brexit en 2016, les valorisations sont retombées à des planchers historiques par rapport à la zone euro. Le marché d’outre-Manche étant ainsi encore plus délaissé que son homologue européen. 

Enfin, tout porte à croire que la demande refoulée engendrera une frénésie d’achat, ce qui fait de la réouverture des économies européennes une thématique incontournable.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires