phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 10 juin 2019

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Sunset over mountains in South Mexico

L’essentiel

En repoussant la première hausse de taux à juin 2020 au lieu de fin 2019, le gouverneur de la Banque Centrale Européenne a été moins accommodant que prévu. Au vu de la réaction des marchés financiers (hausse de l’Euro et baisse des bourses), les investisseurs s’attendaient sans doute à de nouvelles mesures de soutien plus importantes pour palier la faiblesse de l’économie.

La faiblesse des chiffres de création d’emploi aux USA (75’000 contre 175’000 attendu) n’est en soi pas inquiétante, ces mesures ayant tendance à être volatiles d’un mois à l’autre. L’élément positif est par contre l’évolution des salaires qui reste contenue et ne devrait pas contribuer à une envolée de l’inflation, ce qui conforte la Fed dans son discours accommodant.

Les taux à long terme sont tombés à un plus bas historique en Allemagne sur fond de fort ralentissement industriel. Sur une durée de 10 ans, il faut désormais accepter un rendement annuel négatif de -0.25%. Cette tendance se propage à l’ensemble de l’Europe, y compris pour des pays moins bien notés tels que l’Italie (taux à 10 ans en recul à 2.35%).

La volatilité du mois de mai finit de convaincre Powell (et Trump ?)

Les risques pour l’économie américaine ont indéniablement augmenté ces dernières semaines. Après la nette accélération économique de 2017, le durcissement de la politique monétaire par la Fed en 2018 visait à assurer un atterrissage en douceur dans un contexte de plein emploi. Mais l’approche finale est plus chahutée en raison de l’apparition de nouvelles turbulences commerciales entre les Etats-Unis et leurs principaux partenaires commerciaux dont la Chine et le Mexique. Au point que la Fed songe sérieusement à remettre les gaz pour effectuer un « go-round » en vue d’une nouvelle tentative d’approche une fois que l’horizon commercial sera dégagé.

Les commentaires récents des dirigeants de la Réserve fédérale vont dans ce sens. Et notamment son président Jerome Powell qui a clairement préparé le terrain pour des baisses de taux au deuxième semestre au point de laisser penser que la Fed succombe à la baisse récente de Wall Street (existe-t-il un put Powell ?). Et que dire de Donald Trump, plus modéré ces derniers jours durant sa tournée européenne comme sur les réseaux sociaux (existe-t-il un put Trump ?).

L’influence des marchés financiers sur les autorités américaines ne se dément pas. Dix ans après la grande crise financière, la tolérance face à des marchés qui plongent reste faible dans un contexte toujours profondément désinflationniste. Au-delà de la volatilité récente de la bourse américaine, M. Powell semble avant tout réagir à la forte baisse des rendements sur les bons du Trésor américain à long terme. Les taux à 10 ans sont ainsi tombés proche de 2% contre encore 3.25% l’automne dernier.

De plus, la courbe des taux commence à s’inverser, à savoir que les taux à court terme sont désormais plus élevés que les taux sur longue durée. Ce phénomène inhabituel est souvent le signe que la Fed prend du retard sur les développements économiques. Il est donc temps de changer de cap sur la politique monétaire. La période de taux bas n’est donc de loin pas terminée. Un contexte qui reste favorable aux actions, dont le rendement sur dividende est désormais plus élevé que les taux obligataires dans la plupart des pays développés. On surveillera néanmoins les « gazouillis » de M. Trump, notamment en prévision de la réunion du G20 à Osaka à la fin du mois de juin. En effet, le rebond entamé par les bourses la semaine écoulée ne pourra pas forcément se prolonger sans des relations commerciales plus apaisées.

 

Tempête sur le Pacifique

Les attentes du marché se sont rapidement ajustées. Aujourd’hui, la désescalade des tensions entre les États-Unis et la Chine semble être le scénario le moins plausible, avec la plupart des analystes penchant pour celui d’un accord reporté et des tarifs imposés sur les 300 milliards restants des importations chinoises. La période de concertation sur cette liste finale se termine le 24 juin, date après laquelle la Maison Blanche pourrait annoncer une décision à tout moment.

Suivre les bruits (ou tweets) de trop près, ou essayer de prédire comment ces négociations vont évoluer exactement n’est pas très utile. Comme nous pouvons le voir avec le Mexique, des menaces peuvent être proférées puis se dissiper en l’espace d’une semaine. Les dirigeants d’entreprise doivent désormais apprendre à naviguer dans cet océan d’incertitudes et dans un système commercial qui repose moins sur la confiance, vu que cette situation risque bien de perdurer. Toutefois, même si les discussions se trouvent actuellement dans une impasse et que des droits de douane de 25% pourraient être imposés si le Président Xi se déclare absent au G20, des attaques non-tarifaires semblent peu probables à court terme après l’embargo sur Huawei, car toute mesure supplémentaire prise en ce sens pourrait aussi bien affecter les États-Unis que la Chine.

Dans ce contexte, les investisseurs devront attendre la confirmation d’une réunion entre les deux présidents le 29 juin prochain, ou surtout le ton donné à l’issue de cette réunion, pour disposer d’un baromètre permettant de déterminer si le troisième trimestre sera marqué par une détérioration ou un apaisement de cette tempête.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires