phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 20 mai 2019

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Mountain summit landscape at sunset

L’essentiel

L’économie chinoise a été plus faible que prévu en avril: la croissance de la production industrielle a ralenti pour s’établir à 5,4% sur un an et les ventes au détail à 7,2%. Ceci devrait inciter les autorités chinoises à poursuivre leurs mesures de relance, notamment pour compenser les effets négatifs des dernières augmentations de droits de douane.

L’indice mesurant l’optimisme des entrepreneurs américains a rebondi plus qu’anticipé au mois d’avril. Cependant, cette amélioration anticipait sans doute une résolution du conflit commercial entre les USA et la Chine. En l’absence de « deal », le moral des entrepreneurs pourrait ainsi à nouveau perdre du terrain, mettant en péril un rebond de l’activité pour le reste de l’année.

La livre britannique est à nouveau sous pression à la suite de la remontée des incertitudes liées au Brexit. En effet, la rupture des discussions entre les Conservateurs et le Labour ainsi que la possibilité que le successeur de Theresa May pousse pour un Brexit dur sont accueillis froidement  par les marchés financiers.

Se ruer sur les taux négatifs… avant une nouvelle baisse ?

Les rendements suisses repartent à nouveau à la baisse avec en point de mire les niveaux inférieurs à -0.40% atteints à fin 2018 sur l’emprunt à 10 ans. Pour la Suisse, il s’avère décidément extrêmement difficile de s’extraire d’une situation de taux négatifs dans laquelle on se trouve de manière quasi-ininterrompue depuis l’abandon du seuil plancher sur l’euro par la BNS en janvier 2015. Et la moindre réapparition de tensions géopolitiques dans le monde s’accompagne d’un nouveau plongeon des taux longs surtout lorsque cela implique des risques pour l’économie mondiale. Que l’échec des négociations sur un nouvel accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis s’accompagne d’une nouvelle détente des rendements n’a donc rien de surprenant. D’ailleurs, on observe la même tendance sur tous les marchés de taux actuellement. On notera en particulier que le taux du bund allemand à 10 ans se situe à son plus bas niveau depuis l’automne 2016 (-0.10%). Les investisseurs semblent se satisfaire de ces rémunérations très faibles et parfois négatives. Ils parient sans doute sur une nouvelle détente des politiques monétaires pour stimuler l’activité mondiale. Or, à l’exception de la Réserve fédérale américaine, peu de banques centrales ont une marge de manœuvre pour abaisser les taux de référence et il faudra alors recourir à nouveau à des méthodes non-conventionnelles et par conséquent à la bonne vieille planche à billets. Nous n’y sommes pas encore. Notre scénario privilégié table sur des négociations commerciales couronnées de succès, car les deux parties ont intérêt à ce qu’elles aboutissent. C’est bien entendu le cas de Donald Trump dont la réélection en 2020 n’est pas garantie en cas de fort ralentissement économique. D’ailleurs, l’amélioration en cours des chiffres économiques aux USA, en Chine et en Europe incitera peut-être les grands argentiers à temporiser et finira peut-être par convaincre les investisseurs obligataires qu’ils ne sont décidément pas compensés pour l’inflation ni actuelle ni future. En effet, en dehors des Etats-Unis, les rendements réels (après prise en compte de l’inflation) sont partout négatifs dans les pays industrialisés. Une légère remontée des rendements obligataires est donc vraisemblable durant le deuxième semestre. A moins que … nous n’ayons entre temps évolué vers une guerre commerciale totale nécessitant une réponse agressive des autorités tant en terme de politique monétaire que budgétaire. Comme mentionné précédemment, il s’agit là d’un scénario très improbable, bien que pas totalement irréaliste.

Fonds alternatifs : le retour des incertitudes est le bienvenu !

Avec la hausse continue des marchés actions depuis le début d’année jusqu’à la fin avril, il est logique que les fonds alternatifs soient à la traîne. Cette comparaison directe ne fait pas vraiment de sens vu l’objectif de protection de capital de ces derniers. De plus, durant le dernier trimestre 2018, les gérants avaient diminué le risque, limitant les pertes lorsque les marchés plongeaient de près de 20%. Cependant, le maintien de ce positionnement les pénalise cette année, les empêchant de bénéficier pleinement du rebond. Ceci d’autant plus que ce mouvement ininterrompu a surpris beaucoup d’investisseurs qui attendaient une consolidation pour augmenter leurs expositions. Les stratégies les plus directionnelles progressent logiquement le plus, alors que les gérants systématiques et macro ont eu le plus de peine à s’adapter à la rapide rotation des marchés.

Nous constatons depuis quelques semaines une reprise importantes des risques géopolitiques. Nous ne pensons pas que les marchés vont pouvoir continuer de progresser en ligne droite sans épisodes de correction. Un retour à un environnement plus normal est sain et justifie une allocation à des actifs comme les fonds alternatifs dont la sensibilité à la baisse est plus limitée. La preuve en est, depuis le début de la correction en mai, ces produits offrent un coussin et permettent d’éviter les deux tiers du mouvement baissier.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires