phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 25 janvier 2021

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter

L’essentiel

En raison de la crise sanitaire, le transport international de marchandises est fortement perturbé, plus particulièrement le segment maritime. En effet, la disponibilité de conteneurs en Asie se fait rare, conduisant à une forte augmentation des prix et un allongement des délais.

Les indices boursiers ont atteint de nouveaux records la semaine passée aux Etats-Unis. Pourtant, les entreprises qui ont déjà publié leurs résultats trimestriels ont plutôt vu leur cours baisser à la suite de la communication de leurs chiffres. Ainsi, même lorsque les bénéfices dépassent largement les prévisions des analystes, l’humeur est à la prise de profits après les fortes progressions observées depuis plusieurs semaines.

La forte progression des marchés émergents en ce début d’année est principalement attribuée à la performance des secteurs technologiques, malgré les incertitudes suscitées par l’ancien président américain. L’ETF « CQQQ », un proxy pour les sociétés technologiques chinoises, est déjà en hausse de plus de 18% en 2021, surperformant l’indice Nasdaq d’environ 14%.

Stabilisation (temporaire) du billet vert ?

Le dollar américain a fortement reculé durant le second semestre 2020. En cause, des déficits externes qui ne cessent de se creuser et des taux d’intérêt moins attractifs en comparaison internationale après l’importante détente monétaire décidée par la Réserve fédérale américaine. En outre, avec l’embellie des perspectives économiques liée au lancement d’une vaccination à large échelle, le billet vert ne profite plus du caractère de monnaie refuge que les investisseurs internationaux lui prêtent en temps de crise. Les Etats-Unis ont donc plus de peine à attirer les capitaux étrangers, ce qui entretient la glissade continue du billet vert depuis plus de six mois. C’est notamment vrai face à l’euro qui a surfé sur la nouvelle dynamique imprimée à la politique européenne durant la crise sanitaire, marquée par une plus grande solidarité des pays riches envers les nations du
sud de l’Europe. Mais avec un certain recul historique, la baisse du dollar face à l’euro reste limitée, puisque le billet vert n’a perdu qu’une partie du terrain conquis face à la monnaie unique sur la décennie précédente. Cela dit, la chute des derniers mois a été rapide, peut-être trop rapide. Le sentiment à l’égard du dollar a en effet totalement basculé, si bien qu’en ce début 2021, une grande majorité des investisseurs est positionnée en vue d’une poursuite du repli de la monnaie américaine. A titre d’exemple, les positions des spéculateurs à découvert sur le dollar sont extrêmes, tandis que les positions jouant la hausse de l’euro sont à des niveaux record.

Dans un tel contexte, une stabilisation voire un « retracement » partiel de la baisse récente ne seraient pas surprenants. Mais à plus long terme, à moins d’une remontée proportionnellement plus forte des taux américains, le dollar pourrait rester à la traîne par rapport à de nombreuses devises. Le billet vert pourrait en fait surtout fléchir face aux devises émergentes. Celles-ci, à l’exception des monnaies asiatiques, n’ont de loin pas récupéré le terrain perdu durant le premier confinement. Certaines monnaies latino-américaines et est-européennes conservent ainsi un potentiel de rattrapage particulièrement important. La livre sterling est une autre monnaie qui mérite l’attention, et ceci en dépit de l’importante résurgence de l’épidémie de Covid-19 à laquelle fait face la Grande-Bretagne actuellement. La monnaie britannique, qui se traite très en-dessous de ses niveaux antérieurs à la votation sur le Brexit en 2016, pourrait en effet profiter du recul des incertitudes politiques maintenant que le Royaume-Uni a finalisé sa séparation avec l’Union Européenne.

 

L’Europe stimule ses marchés

L’instauration de nouvelles mesures de confinement destinées à freiner la nouvelle vague de coronavirus sur le Vieux continent est sans aucun doute le fait marquant de ces derniers mois. Si ces restrictions pèseront assurément sur la croissance au premier trimestre 2021, après un quatrième trimestre déjà en recul, leur impact sera selon nous nettement moindre qu’en 2020. Le secteur manufac­turier, tout d’abord, s’avère bien plus résilient qu’avant, car il tire parti de la bonne tenue des économies asiatiques. Profitant de la montée en puissance du commerce en ligne, les ventes de détail vont également faire preuve d’une résistance accrue. Si le chemin de la reprise s’annonce plus tortueux que prévu à court terme, l’arrivée des vaccins conforte cependant les perspectives d’une reprise vigoureuse. Malgré le rebond depuis l’annonce des campagnes de vaccination, les actions européennes restent délaissées.

A notre sens, plusieurs arguments plaident pourtant en leur faveur. Les valorisations, tout d’abord, demeurent avantageuses en comparaison avec d’autres marchés. C’est d’autant plus vrai que l’accélération de la reprise économique à partir du deuxième trimestre devrait se traduire par un net rebond des béné­fices. Ensuite, les mesures de soutien instaurées par la Banque centrale européenne (BCE) et les gouvernements restent en place. Enfin, le pas du Brexit a été franchi une fois pour toutes. Autant d’éléments propres à favoriser une diminution de la prime de risque et à faire revenir les flux de capitaux vers l’Europe. Dans cet environnement favorable à la prise de risque, nous recommandons une diversification hors du segment croissance.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires