phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 26 août 2019

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
天空の道 ラピュタの道

L’essentiel

Des données économiques préliminaires publiées la semaine passée pointent vers une nouvelle dégradation de l’activité manufacturière aux USA pour le mois d’août. De manière plus inattendue, la demande de services s’effrite elle aussi, alors qu’elle avait montré une belle résilience jusque-là. Ces indicateurs repoussent toute perspective de redressement rapide de l’économie américaine.

A la suite d’une nouvelle détérioration sur le front de la guerre commerciale, l’or continue sur sa dynamique positive et s’approche de 1’550$/once. Il bénéficie non seulement de son statut de valeur-refuge mais également de craintes d’une dépréciation du dollar.

En Italie, la fin de la coalition entre la Ligue et le mouvement Cinq Etoiles a été bien accueillie puisqu’elle ouvre la voie à la formation d’un nouveau gouvernement, qui pourrait respecter les engagements au niveau budgétaire. A notre sens l’issue de ces négociations reste incertaine : nous ne pouvons pas exclure des nouvelles élections et un retour des incertitudes cet automne.

Cour d’école !

Rarement les grands de ce monde n’auront paru si désunis. Et ceci intervient alors que les défis politiques, économiques et écologiques sont nombreux. La réunion ce weekend à Biarritz des sept plus grandes puissances économiques (de 1975 !) a dressé un constat édifiant : les points de désaccord sont nombreux et la tentation du chacun pour soi est forte.

L’administration américaine n’est pas étrangère à ce durcissement des positions alors qu’elle semble engluée dans sa guerre commerciale avec la Chine. Des hausses de taxes douanières répondent ainsi à des mesures de représailles dans un cycle inéluctablement destructeur. La seule avancée notable au niveau du G7 semble être d’ordre diplomatique avec une amorce de désescalade sur le dossier iranien. Eviter une envolée du prix du pétrole serait en effet de bon aloi alors que l’économie mondiale n’a jamais paru aussi fragile depuis la crise de 2008.

Changement de décor et d’ambiance à Jackson Hole où la réunion annuelle des banquiers centraux se déroule de manière plus sereine entre gens bien éduqués. L’indépendance des banques centrales y aura certainement été évoquée au moment où celle-ci est de plus en plus menacée notamment aux Etats-Unis par des tweets présidentiels vindicatifs qui ciblent toujours plus le patron de la Réserve fédérale. Il aura aussi été question des menaces que font peser les tensions commerciales sur une économie mondiale déjà en phase de ralentissement. Les grands argentiers sont décidés à contenir ces risques par des politiques monétaires plus accommodantes alors que l’inflation reste proche de son plancher partout dans le monde.

La Fed a commencé à baisser ses taux. De nouvelles coupes sont prévues aux Etats-Unis et d’autres banques centrales devraient emboîter le pas à la Réserve fédérale. On guettera notamment la réunion de la BCE (Banque Centrale Européenne) en septembre qui devrait être le théâtre d’une nouvelle scène d’improvisation en matière de politique monétaire non-conventionnelle.

Outre la baisse des taux de référence en territoire toujours plus négatif, on attend également l’annonce d’un nouveau programme de rachat d’actifs. La BCE devrait bientôt recommencer à acheter des emprunts gouvernementaux et de sociétés, voire-même de la dette bancaire. Si le soutien des banques centrales est acquis, il n’arrivera pas toujours à compenser le comportement irresponsable de certains hommes politiques. Pour l’instant, nous maintenons une attitude plus prudente à l’égard des actifs risqués en attendant un retour du bon sens (pour rappel, nous avons réduit la part actions au début du mois d’août).

Au-delà des tarifs !

Il n’est pas facile de suivre les taux d’imposition ou les montants des importations qui seront imposées à ce rythme de tweet. Le monde a été témoin de plusieurs nouvelles annonces de tarifs, de reports, puis des hausses de taux d’imposition – le tout en trois semaines. Les échanges récents ressemblent à un jeu d’échec entre un joueur prudent et réfléchi et un adversaire qui certes a un coup d’avance dans le jeu, mais se comporte de manière impulsive. Le premier est prêt à accepter les répercussions liées à ces tensions commerciales. Alors qu’en face on nie toujours d’être la cause du ralentissement économique, on accuse le patron de la Fed et on suggère qu’on n’a pas besoin de la Chine.

Il est tout simplement naïf de croire que la première économie mondiale peut se passer de la seconde, ou vice-versa. Face à un adversaire aussi imprévisible, la Chine n’est guère incitée à faire des compromis, d’autant plus qu’un accord pourrait être réfuté à tout moment par ce président, ou par celui élu en 2020. Le ralentissement observé est davantage dû au climat d’incertitude dans ce processus de divorce qu’à la politique monétaire. Comment planifier les dépenses d’investissement lorsque les coûts de fabrication et les chaînes d’approvisionnement peuvent être perturbés du jour au lendemain ? Prédire le prochain coup de cette partie d’échec est impossible. En début de mois, la probabilité d’un accord était faible, mais celle d’une escalade supplémentaire l’était également. Compte tenu de l’évolution rapide de l’environnement, il serait prudent de se préparer à la possibilité d’un monde tarifé et de rester à l’écart des sociétés exposées au champ de bataille de cette guerre commerciale.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires