phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 3 juin 2019

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Hipster young girl with backpack enjoying sunset on peak of foggy mountain. Tourist traveler on background view mockup. Hiker looking sunlight flare in trip Spain. Picos de Europa. Journey concept

L’essentiel

Alors que les bourses mondiales sont à la peine, le SPI établissait un record historique la semaine passée. Dans le même temps, le PIB helvétique du premier trimestre battait largement les attentes des analystes (+1,7%). Cela prouve encore une fois le caractère défensif de la cote domestique, bienvenu en période de doute quant à la croissance mondiale.

L’activité manufacturière en Chine est restée stable en mai. L’indice des directeurs d’achat de Markit / Caixin s’est établi à 50,2, inchangé par rapport au mois précédent et meilleur que prévu. Toutefois, la hausse des exportations pourrait être inversée si les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine continuent de se détériorer.

Ces derniers jours, la baisse du cours du pétrole s’est accélérée en raison de craintes sur la demande. D’un point de vue technique, il a traversé ses moyennes mobiles, ce qui suggère que la hausse débutée en décembre est pour l’instant interrompue.

Évitera-t-on le piège de Thucydide ?

Thucydide est un homme politique et un historien qui vécut à Athènes 450 ans avant J-C. Il est l’auteur de « La Guerre du Péloponnèse », ouvrage dans lequel il relate le conflit qui opposa Athènes et Sparte de son vivant. Pour Thucydide, c’est bien l’essor rapide d’Athènes qui conduit à une guerre inéluctable, car il menaçait la puissance de Sparte. Graham Allison, qui est un chercheur en science politique américain, est l’inventeur de l’expression « piège de Thucydide ». Pour lui, l’apparition d’une puissance émergente qui conteste une puissance hégémonique en place mène le plus souvent à la guerre. Il a ainsi observé qu’une douzaine de situations similaires dans l’histoire ont abouti à une confrontation militaire. Et d’après lui, la situation des deux plus grandes puissances mondiales actuelles tombe dans ce cas de figure.

En effet, l’essor rapide et récent de la Chine pourrait l’amener à contester la suprématie mondiale des Etats-Unis dans quelques années tant du point de vue économique que technologique et militaire. La détention d’un important arsenal d’armes de dissuasion dans les deux camps réduit le risque de confrontation militaire. Mais d’autres moyens peuvent être envisagés par les Etats-Unis pour freiner le développement de la Chine. Eu égard aux tarifs douaniers instaurés par Donald Trump, la guerre commerciale semble en faire partie. Tout comme la volonté de conserver une avance technologique qui conduit à mettre des bâtons dans les roues du champion chinois en la matière (Huawei). Les représailles chinoises étaient attendues, elles prennent la forme de taxes douanières et d’une menace de réduire l’exportation de terres rares dont dépendent crucialement les entreprises technologiques américaines. La réaction négative des marchés financiers n’est pas surprenante dans ce contexte. Les investisseurs craignent en effet un fort impact économique, voire même une récession si l’on en juge le net recul des bourses, des rendements obligataires et du pétrole durant les derniers jours. Il convient néanmoins de rappeler que l’horizon-temps de Donald Trump est beaucoup plus court que celui des dirigeants chinois. Un éventuel deuxième mandat pour le président en exercice dépendra beaucoup de la bonne tenue des chiffres économiques, notamment en matière d’emploi, et d’une bourse de Wall Street florissante. Ces considérations l’amèneront sans doute à une certaine retenue dans l’usage de l’arme commerciale. Mais qu’en sera-t-il une fois Donald Trump réélu ?

 

Les bourses européennes : pour les investisseurs en quête de rendement

Après un premier trimestre très porteur, les bourses européennes traversent une période de prises de profits sur fond d’incertitudes politiques. Les sujets ne manquent pas. D’une part il y a les rebondissements sur les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Et de l’autre, dans une Europe qui apparaît de plus en plus divisée, demeurent les problèmes du Brexit avec la démission de Theresa May et de l’Italie avec le gouvernement continue à jouer les fortes têtes envers l’Europe. Alors qu’il est difficile d’avoir de fortes convictions à court terme, nous estimons que les opportunités à plus long terme persistent.

En effet, le ralentissement économique et la faiblesse persistante de l’inflation ont mené certaines banques centrales à prendre un ton plus accommodant, notamment la Banque Centrale Européenne. Ce développement s’est traduit par une baisse supplémentaire des rendements qui atteignent une nouvelle fois des bas historiques rendant la tâche encore plus compliquée pour les investisseurs en quête de rendement. Dans un tel contexte, l’attrait pour les actions à dividendes élevés et bien couverts devrait augmenter. Et avec un rendement de 3.8%, les actions européennes ont rarement été aussi bon marché par rapport aux marchés obligataires : l’écart entre les rendements des actions par rapport à celui des obligations est en effet à un plus haut historique. De plus, les attentes envers la région restent infimes comme le confirment la poursuite de sorties de fonds sur le Vieux continent malgré une saison des résultats qui était une des meilleures depuis plusieurs années.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires