phone-icon
phone-icon

Point sur les marchés – 31 janvier 2022

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
2022.01.31-point-des-marches-piguet-galland-investissements

L'essentiel

Après un mois de janvier qui s’annonce être le pire depuis 2009 pour les bourses américaines, nous décidons de réduire notre sous-exposition à la région et augmentons notre allocation aux actions US. En outre, le niveau extrêmement déprimé des indicateurs de sentiment pourrait conduire à un rebond des indices à court terme dont nous désirons profiter. La part actions augmente ainsi de 1% dans un profil Pondéré et de 2% dans un Dynamique. 

Le marché domestique chinois, qui a relativement bien résisté à la correction boursière depuis le début de l’année, a perdu une partie de son avance avant sa fermeture pour célébrer le passage à l’Année du Tigre. Si le rebond des activités reste modéré en janvier, les mesures visant à stabiliser la croissance devraient se reprendre après les festivités et le début des Jeux Olympiques d’hiver qui démarreront cette semaine. 

Dans la correction des marchés financiers en janvier, les fonds alternatifs résistent bien, affichant des baisses inférieures à 2% sur le mois. Cette bonne tenue provient d’un positionnement plus défensif et d’une sensibilité limitée à la cote croissance.

Europe : vers une reprise soutenable

Au final, les craintes liées à l’arrivée du variant Omicron, à la mise en place de nouvelles restrictions ainsi qu’à l’envolée des prix du gaz n’auront pas tardé à se dissiper. Les investisseurs ont en effet préféré se focaliser sur la reprise post-Covid, qui devrait intervenir au sortir de l’hiver. Toujours en décalage de quelques mois par rapport aux Etats-Unis, les fondamentaux européens restent solides.

Du côté manufacturier, les carnets de commandes sont bien remplis et les stocks sont bas, ce qui laisse entrevoir un besoin de reconstitution. Quant à la consommation privée, elle sera portée par la demande latente et s’orientera notamment vers les services (voyages et loisirs), lesquels pourraient même prendre le relais des biens de consommation.

Le taux d’épargne des ménages demeure élevé, ce qui n’est plus le cas aux Etats-Unis. Contrairement à l’approche suivie lors de la crise de 2008, les gouvernements mènent une politique budgétaire expansionniste, comme en témoigne le fonds NextGeneration EU, qui est opérationnel depuis six mois et ouvre la voie à un plan de relance massif. Celui-ci aura des retombées positives sur le long terme, notamment pour les pays de la périphérie renforçant ainsi la soutenabilité de la croissance de la zone euro.

A ce propos, c’est le scénario le plus favorable qui s’est produit lors de l’élection présidentielle en Italie, tant pour la stabilité politique du pays et de l’Europe que pour les marchés financiers du Vieux-continent. En effet, avec la reconduite -il faut le dire surprise- du président actuel, M. Draghi garde son poste de premier ministre, ce qui diminue le risque d’élections anticipées.

Et en fin de compte, la politique monétaire accommodante dont bénéficie le Vieux Continent devrait se prolonger plus longtemps qu’aux Etats-Unis. Les bourses européennes disposent encore d’un potentiel de rattrapage malgré le net rebond qu’elles ont connu en 2021. Avec la contraction des multiples qui a fait suite à la forte accélération des bénéfices en 2021, les marchés du Vieux Continent se traitent à des valorisations attrayantes, notamment par rapport à leur homologue américain.

En outre, de par la constitution des indices (surpondération des financières et des industrielles), ils s’avèrent moins vulnérables à une hausse de rendements. A noter enfin que les valeurs européennes restent peu présentes dans les allocations, comme le montre la faible exposition brute des fonds alternatifs globaux, ce qui, a contrario, constitue un élément positif. Dans l’environnement actuel, nous maintenons notre biais cyclique et « value », tout en conservant un portefeuille équilibré.

Monnaies : entre rendement et excédents, à qui l’avantage ?

Le dollar américain s’est illustré en 2021 en progressant contre la plupart des devises. Et le resserrement précoce de la politique monétaire par la Réserve fédérale américaine (Fed) est susceptible de prolonger cette hausse du billet vert. La Fed a en effet mis un terme à son programme de rachat d’actifs et se dirige vers une première hausse de taux dès ce printemps, bien avant ses homologues européennes à l’exception de la Banque d’Angleterre.

L’augmentation du différentiel de taux entre les Etats-Unis et le reste du monde devrait ainsi entretenir des flux positifs vers le marché des capitaux américain, notamment en provenance d’investisseurs européens à la recherche de rendement. Cette fermeté du dollar pourrait d’ailleurs aider la Fed dans ses efforts en vue de maîtriser le dérapage de l’inflation outre-Atlantique.

A relever toutefois que le solde largement négatif de la balance des paiements américaine constitue potentiellement un frein à l’appréciation du dollar, en particulier face aux monnaies de pays ou régions qui présentent des soldes fortement excédentaires.

Tel est le cas de la Chine. En l’absence d’un net ralentissement de la croissance chinoise, nous nous attendons à ce que le yuan compte encore parmi les devises fortes en 2022. Idem pour la Suisse : l’économie helvétique a traversé avec résilience la crise sanitaire et réussi à s’adapter remarquablement au contexte de franc fort qui prévaut depuis plusieurs années.

D’ailleurs, en termes de parité de pouvoir d’achat, le franc suisse n’apparaît plus aussi surévalué qu’avant face à l’euro. Ce qui nous fait penser qu’au moment où les planches à billets cesseront de tourner dans le monde, la BNS hésitera à enfler encore la taille de son bilan par le biais d’interventions sur le marché des changes.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires