phone-icon
phone-icon

Stratégie d’investissement 1er trimestre 2022

L’ère de l’assouplissement monétaire, qui s’était ouverte au lendemain de la crise des subprimes, voilà maintenant plus de dix ans, touche enfin à son terme. La hausse de l’inflation a eu raison de la générosité des grands argentiers. Malgré ce rappel à l’ordre lancé en premier lieu par la Fed, la croissance de l’économie est encore suffisamment forte pour soutenir les marchés actions.

 

Nous contacter
Businessman touching customer global structure networking and da

Les banques centrales entrent dans un nouveau cycle

Les politiques monétaires des grandes banques centrales abordent un virage significatif. Le premier coup de barre viendra des Etats-Unis : la Réserve fédérale américaine (Fed) va mettre fin au program- me de rachat d’actifs grâce auquel elle a pu abreu- ver le système financier d’abondantes liquidités de- puis l’éclatement de la crise sanitaire, et devrait ensuite se lancer dans un cycle de hausse des taux directeurs, potentiellement dès ce printemps.

Banque d’Angleterre mise à part, les autres grands instituts d’émission suivront à une certaine distance, avec en tête la Banque centrale européenne (BCE) qui, bien qu’elle n’envisage pas de relever ses taux, s’est déjà mise elle aussi à ralentir la planche à billets.

 

Ce changement de cap est motivé par le niveau élevé de l’inflation. D’autant que le dérapage des prix s’annonce beaucoup plus persistant que prévu, en particulier aux Etats-Unis, où les augmentations de salaires menacent déjà d’enclencher une hausse secondaire des prix des biens et services. Cela dit, les conditions monétaires ne vont pas devenir restrictives, loin de là, et les premières hausses de taux signent rarement la fin d’un cycle économique. Après la progression exceptionnelle que l’économie mondiale a connue en 2021, la conjoncture devrait donc fléchir. Mais pour l’heure, l’année 2022 démarre sous de très bons auspices, avec une croissance supérieure à la tendance des dernières années dans les principaux pays développés, no- tamment en Amérique du Nord et en Europe. Un ralentissement est par contre attendu en Chine : les récentes mesures de relance confirment la volonté des autorités de poursuivre de manière ordonnée l’objectif d’une lente transition vers des niveaux de croissance soutenables à long terme et plus alignés sur ceux des pays industrialisés.

 

Si l’amorce d’un resserrement des politiques monétaires ne représente géné- ralement pas une menace pour le cycle boursier, il provoque souvent une phase de volatilité accrue. Cette période d’incertitudes peut d’ailleurs être ali- mentée par d’autres facteurs. Dans le cas présent, on pense notamment aux développements sur le front géopolitique, comme les discussions en cours sur la question ukrainienne. L’approche d’un épisode de volatilité nous a conduits à réduire légèrement la part actions dans les portefeuilles au mois de décembre et à conserver les liquidités dégagées pour saisir les opportunités qui ne manqueront pas de se présenter. Les actions continuent toutefois d’occuper une place de choix dans nos grilles d’investissement, car elles ré- servent de meilleures perspectives que d’autres actifs financiers, en particu- lier les obligations, qui pourraient pâtir d’une remontée des rendements. Les obligations chinoises étant quant à elles partiellement immunisées face à une hausse des taux américains, nous les introduisons dans nos profils les plus conservateurs. Par ailleurs, le contexte plus volatil qui se profile reste propice aux placements alternatifs. En ce qui concerne les monnaies, l’action de la Fed pourrait encore soutenir le dollar. Nous nous attendons en revanche à des interventions plus limitées du côté de la Banque nationale suisse (BNS), qui semble désormais prête à tolérer une certaine force du franc.

 

Retrouvez l’analyse complète de la situation économique et de marchés  dans notre stratégie d’investissement mais aussi un point de le situation par notre CIO, Daniel Varela, sur cette courte vidéo :

Retrouvez aussi le replay de notre webinaire du 13 avril 2021 au sujet de notre stratégie d’investissement du deuxième trimestre 2021:

Vous appréciez notre stratégie d’investissement et souhaitez en savoir plus sur notre offre de services ? Contactez-nous pour un entretien sans engagement.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires