phone-icon
phone-icon

Stratégie d’investissement 2ème trimestre 2022

L’économie mondiale n’aura pas vraiment connu de répit. Au moment où la crise du Covid semblait toucher à sa fin, l’éclatement du conflit en Ukraine a généré de nouvelles tensions à l’échelle internationale, et les répercussions économiques sont majeures. Apparues l’an dernier, les pressions inflationnistes n’ont fait que s’accentuer, contraignant les banques centrales à resserrer leurs politiques monétaires.

Nous contacter
Businessman touching customer global structure networking and da

Une crise en chasse une autre

L’épidémie de coronavirus poursuit son reflux presque partout dans le monde, à l’exception notable de la Chine, qui s’accroche à sa stratégie zéro Covid quitte à pénaliser ponctuellement l’activité économique du pays. Désormais, c’est la guerre en Ukraine qui arrive en tête des préoccupations des agents économiques et des investisseurs. Cette nouvelle crise est en effet susceptible de prolonger les perturbations grippant les chaînes d’approvisionnement et d’entretenir la montée des cours des matières premières, tuant dans l’œuf les espoirs d’une normalisation rapide sur le front de l’inflation. Dans la plupart des pays, celle-ci restera élevée plus longtemps que prévu, avec en outre le spectre d’une spirale de hausse prix-salaires là où le marché de l’emploi est le plus tendu. Tel est précisément le cas aux Etats-Unis, qui enregistrent une progression des salaires depuis plusieurs trimestres.

La persistance du problème inflationniste amène les banques centrales à sortir des politiques de soutien d’urgence mises en place dès le début de la pandémie. La Réserve fédérale américaine (Fed) compte parmi celles qui ont déjà commencé à relever leurs taux de référence, même si elle a sans doute trop attendu pour s’attaquer à l’inflation, qui atteint son plus haut niveau depuis près d’un demi-siècle. Les grands argentiers laissent ainsi aux gouvernements le fardeau du « quoi qu’il en coûte ». Certains exécutifs, notamment européens, choisiront de laisser filer les déficits budgétaires afin de protéger les bas salaires contre la hausse du prix des carburants. Car c’est bien en Europe que l’activité économique est la plus menacée, surtout si le conflit vient à compromettre l’approvisionnement en gaz naturel, essentiel au bon fonctionnement de l’industrie du Vieux Continent. La conjoncture américaine, quant à elle, devrait se montrer beaucoup plus résiliente face aux incertitudes géopolitiques, du fait de l’éloignement géographique.

Une allocation de portefeuille plus prudente est justifiée dans ce contexte : nous avons neutralisé la part actions ces dernières semaines, mais conservons un volant de liquidités pour pouvoir saisir des opportunités, en particulier lorsqu’une désescalade militaire se profilera entre la Russie et l’Ukraine. Dans l’intervalle, les placements alternatifs continuent d’offrir une protection intéressante afin de parer aux aléas des marchés. Cela vaut aussi pour les matières premières, au sein desquelles nous recommandons toujours un positionnement diversifié entre métaux industriels, or et produits énergétiques. La bonne tenue des cours des ressources naturelles pourrait par ailleurs favoriser les monnaies de certains pays exportateurs. Outre la couronne norvégienne, que nous favorisons depuis plusieurs mois, nous privilégions les investissements en dollar australien, lequel affiche des rendements supérieurs à la moyenne. Du côté des grandes devises, le dollar américain devrait profiter du resserrement monétaire attendu de la Fed ces prochains mois, alors que la dépréciation du yen pourrait se prolonger en raison de l’inaction de la Banque du Japon.

 

Retrouvez l’analyse complète de la situation économique et de marchés  dans notre stratégie d’investissement mais aussi un point de le situation par notre CIO, Daniel Varela, sur cette courte vidéo :

Retrouvez aussi le replay de notre webinaire du 5 avril 2022 au sujet de notre stratégie d’investissement du deuxième trimestre 2022:

Vous appréciez notre stratégie d’investissement et souhaitez en savoir plus sur notre offre de services ? Contactez-nous pour un entretien sans engagement.

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires