Point sur les marchés – 6 juillet 2020

Découvrez le résumé de l’actualité économique de cette semaine !

Nous contacter
Happy Hopeful Woman Looking at the Sunset by the Sea

L'essentiel

La semaine passée, l’indice de l’activité manufacturière aux Etats-Unis (ISM) est repassé en zone d’expansion et se situe au plus haut depuis douze mois.  Quant aux près de cinq millions de créations d’emplois pour le mois de juin, elles permettent de faire chuter le taux de chômage à 11%. La résurgence de nouveaux cas de coronavirus dans certains états va-t-elle casser cette bonne dynamique ?

Les petites capitalisations américaines ont particulièrement souffert de la crise. A la bourse, elles accusent toujours un retard de performance sensible sur les grosses valeurs de la cote. Elles offrent pourtant un potentiel de rattrapage significatif dans la période actuelle d’accélération économique, d’autant que les attentes des analystes à leur égard sont très conservatrices.

Le marché domestique « A » chinois, représenté par l’indice CSI 300, est en hausse de plus de 12% cette année. Cette progression est l’une des plus importantes parmi les principaux indices mondiaux avec le récent rebond principalement porté par les investisseurs particuliers qui ont poussé la bourse chinoise à son plus haut niveau en cinq ans.

L’euro à la veille d’un nouvel élan

Si tous les pays sont tentés de laisser leur monnaie se déprécier en période de crise économique mondiale, les Américains sont le plus souvent sortis gagnants à ce jeu-là. C’était notamment le cas au lendemain de la grande crise financière de 2008. La combinaison entre une politique budgétaire agressive, une politique monétaire très accommodante et un billet vert affaibli a généralement permis aux Etats-Unis de se tirer d’une situation conjoncturelle compliquée. Aujourd’hui, pourtant, la plupart des gouvernements concoctent les mêmes recettes pour assurer la relance. Mais la forte baisse des taux en dollar depuis le début de la crise, qui range désormais le pays de l’oncle Sam parmi les marchés à taux zéro, a fortement réduit l’attractivité du billet vert, tandis que le double déficit (budgétaire et commercial) continue de se creuser. Passée la phase aiguë de l’épidémie de Covid-19, les investisseurs pourraient chercher des alternatives au refuge qu’a offert le dollar durant la crise. Comme le billet vert, le yen japonais tend à profiter des phases de tension sur les marchés financiers et subit généralement des dégagements une fois que la crise est passée. Parmi les grandes monnaies de réserve, c’est donc bien l’euro qui est le mieux placé pour s’apprécier avec le retour de la croissance mondiale. Malgré les difficultés économiques récentes, la zone euro conserve en effet un solde extérieur excédentaire face à la plupart de ses partenaires commerciaux. En outre, la pandémie a renforcé la solidarité entre les Etats plus riches du nord de l’Europe, d’une part, et les pays du sud, d’autre part. Les initiatives politiques, avec la constitution d’un fonds de relance européen et un début de mutualisation de la dette, semblent avoir mis fin − du moins temporairement − aux forces centrifuges qui ont ébranlé l’Union européenne et sa monnaie unique ces dernières années. Nous avons récemment renforcé le poids de l’euro dans les portefeuilles aux dépens du billet vert. En l’absence d’une forte résurgence de l’épidémie dans les pays développés, le retour de la croissance devrait également favoriser certaines monnaies secondaires qui ont fortement souffert durant la crise à l’instar de la couronne norvégienne et de certaines devises émergentes.

Les deux pôles du monde technologique

Il est possible que vous n’ayez jamais entendu parler de Meituan Dianping, JD.com ou Pinduoduo, bien que ces leaders de l’e-commerce aient une capitalisation boursière combinée atteignant 300 milliards d’US dollars et chacun d’eux équivaut à 5 à 7 fois la taille de Zalando, un nom plus familier ici en Europe. Alors qu’une “licorne” – un terme utilisé pour les start-ups non cotées évaluées à plus d’un milliard de dollars – appelée Bytedance d’une valeur de 75 milliards de dollars reste peu connue, son application “TikTok” est certainement plus populaire auprès des fans de courtes vidéos. Ces quelques exemples de sociétés chinoises font partie de l’écosystème technologique de l’Est, développé en parallèle avec celui de la Sillicon Valley (Ouest). En effet, l’univers du secteur technologique chinois ne se limite pas à Tencent ou Alibaba. L’ETF « CQQQ », composé d’un portefeuille de titres actifs dans le secteur des technologies de l’information en Chine à l’image de son équivalent « QQQ » aux Etats-Unis, est en hausse de 24% depuis le début de l’année après une performance de +33% en 2019. Si l’un des risques à court terme est que les Etats-Unis puissent contraindre les entreprises chinoises qui se traitent en tant qu’ADR (American Depositary Receipt) à se retirer de la Bourse de New York, celles qui se négocient également ailleurs, par exemple à la bourse de Hong-Kong, sont moins à risque. Car l’option de conversion rend simplement ces actions fongibles. À cet égard, Alibaba est également cotée à Hong-Kong depuis novembre dernier, et d’autres ont annoncé une cotation secondaire dans les mois à venir. La digitalisation de l’économie est une tendance que le Covid-19 ne fait qu’accélérer. Bien qu’il soit trop tôt pour prédire si le mouvement de démondialisation va se poursuivre dans le temps, cela pourrait représenter une raison supplémentaire d’investir dans ces sociétés plus orientées vers l’économie domestique et qui bénéficieront structurellement de la révolution technologique des Marchés Emergents.

Pour approfondir

Informations légales

Ce site contient des informations relatives à un grand nombre de fonds de placement enregistrés et gérés dans différentes juridictions. Les informations de ce site web ne sont pas destinées aux personnes relevant de juridictions dans lesquelles (en raison de la nationalité des personnes, de leur lieu de résidence ou pour toute autre raison) la diffusion ou l’accès à ce site est interdit. Les personnes soumises à de telles restrictions locales ne doivent pas accéder à ce site web.
Les informations publiées sur ce site ne constituent ni une sollicitation ni une offre, ni une recommandation d’achat ou vente ou de toute autre transaction sur des instruments de placement.

Même si ce site reprend une large sélection de fonds à disposition, il n’englobe pas tous les fonds actuellement disponibles sur le marché. Dès lors, il peut exister des fonds correspondant mieux aux besoins de placement de l’utilisateur, mais qui ne figurent pas sur ce site. L’utilisateur doit être conscient du fait que les prix des parts de fonds de placement peuvent fluctuer vers le haut et vers le bas. En conséquence, la performance passée n’est pas une garantie de la performance future. Par ailleurs, les placements en devises différentes sont sujets aux fluctuations des taux de change.
Avant d’effectuer tout investissement dans un placement collectif, l’utilisateur doit lire impérativement et attentivement les prospectus de vente et les informations clés pour l'investisseur (KIID). Les prospectus et KIIDs des fonds sur ce site sont disponibles sur ce site, mais peuvent également être demandés gratuitement, auprès de Piguet Galland & Cie SA ou de la direction de fonds. L’utilisateur s’engage à lire les clauses de non-responsabilité relative à chaque fonds avant d’effectuer un placement.

Les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent détenir ou avoir détenu des participations ou des positions dans les fonds considérés ou peuvent être actifs ou avoir été actifs en tant que teneurs de marché pour ces titres. Par ailleurs, les membres du conseil d’administration ou les collaborateurs de Piguet Galland & Cie SA peuvent entretenir ou avoir entretenu des relations avec les sociétés concernées, peuvent offrir ou avoir offert des services de financement d’entreprise ou autres à ces sociétés ou peuvent siéger ou avoir siégé dans leur comité directeur.
Veuillez préalablement prendre connaissance des Conditions d'Utilisation du Site.

Informations personnelles
Nos services n'étant disponibles qu'aux résidents suisses, le choix du pays de domicile n'est pas disponible.
Vous devez accepter les conditions d'utilisation.
* champs obligatoires